FLASH
[19/02/2019] Val de Marne : des inscriptions « mort aux juifs » ont été retrouvées devant l’école juive et la synagogue de Bry-sur-Marne  |  [18/02/2019] @MikeGapes: « Quand j’ai rejoint le parti travailliste en 1968, j’ai rejoint un parti politique et non une secte stalinienne »  |  Félicitations au Sénégal pour son élection à la présidence du « Comité pour l’exercice des droits inaliénables du peuple palestinien »  |  Les antisémites de BDS vont manifester à Ménilmontant mardi contre l’antisémitisme pour tenter de faire croire qu’ils ne sont pas antisémites. Qui pensent-ils tromper ?  |  A l’instant : en Syrie, deux explosions dans la province d’Idlib détenue par les rebelles ont tué au moins 15 personnes  |  [15/02/2019] Alsace: des #giletsjaunes ont tenté de bloquer le journal ‘DNA’  |  Sur les 10 dernières années, 65% des tests de missile de l’Iran ont échoué : où ils sont terriblement malchanceux, ou quelqu’un les aide à être malchanceux  |  [14/02/2019] Le Sénat approuve la nomination de William Barr au poste de ministre de la Justice (et j’espère que cette fois Trump a fait le bon choix et que des têtes vont tomber)  |  Dernier sondage élection israélienne : Likoud (centre droit, Netanyahu) : 32 points. Resilience (centriste) 20, Yesh Atid (centre gauche) 11, New Right 10  |  Historique et impressionnant : Netanyahou est assis aux côtés du ministre des Affaires étrangères du Yémen au sommet de Varsovie  |  [13/02/2019] Le taux d’approbation du travail de Trump a progressé de 7 points après le shutdown  |  [12/02/2019] Slovaquie : refus total de l’islam, refus de construire même une seule mosquée  |  On le savait mais mieux vaut le signaler : après 2 ans d’enquête, 200 témoins interrogés, 300 000 documents confidentiels analysés, le Sénat confirme : aucune preuve de collusion entre Trump et la Russie  |  Gaza : Israël offre la réhabilitation de la population contre la démilitarisation – le Hamas refuse  |  Un tribunal fédéral américain a jugé le narco trafiquant El Chapo coupable de 10 chefs d’accusation, qui peuvent lui valoir le reste de sa vie en prison  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Christian Larnet le 25 juin 2018

Avant le sommet européen de ce dimanche 24 juin, le ministre italien de l’Intérieur, Matteo Salvini, a recadré Emmanuel Macron sur le sujet de l’immigration : « Accueillez les milliers de migrants et après on en reparlera », a-t-il lancé à l’insolent président français.

Le ministre italien de l’Intérieur, Matteo Salvini, a vertement recardé, samedi 23 juin, l' »arrogance » d’Emmanuel Macron.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Enumérant les chiffres d’arrivées des migrants en Italie et le coût que cela représente pour son pays, Salvini a dit s’étonner que cette situation ne soit pas considérée comme un problème pour « l’arrogant président français ».

« Nous l’invitons à arrêter les insultes et à démontrer sa générosité avec des faits en ouvrant les nombreux ports français et en arrêtant de refouler des femmes, des enfants et des hommes à Vintimille », à la frontière entre la France et l’Italie, a déclaré le ministre, cité par sa porte-parole.

Matteo Salvini a, en réalité, dit tout haut ce qu’une partie des dirigeants européens pense tout bas d’Emmanuel Macron, qui ose proposer, alors que les médias attaquent Trump suite à des photos de migrants en cage (qui en réalité datent de l’époque d’Obama), la création de « centres fermés sur le sol européen » pour les migrants.

« Si l’arrogance française pense transformer l’Italie en camp de réfugiés pour toute l’Europe, peut-être en versant quelques euros de pourboire, elle se fourvoie complètement », a ajouté le ministre italien de l’Intérieur.

La France et l’Espagne ont en effet proposé samedi la création de centres fermés en Europe pour gérer les migrants débarquant de Méditerranée, en pleine crise fabriquée par la gauche américaine autour des centres fermés pour les migrants illégaux venant d’Amérique du sud.

Ce n’est pas la première fois que Matteo Salvini s’en prend à la France et au président français. Il a déjà dénoncé la tristement célèbre hypocrisie de la France après des déclarations critiquant l’Italie pour son refus d’ouvrir ses ports au navire humanitaire Aquarius, alors que la France l’a refusé. Vendredi, il avait de nouveau attaqué le président français après que celui-ci eut dénoncé la « lèpre » nationaliste en Europe, selon une tradition maintenant courante qui consiste à insulter les politiciens qui refusent de se conformer aux idées dominantes.

« Nous sommes peut-être des populistes lépreux, mais moi les leçons je les prends de qui ouvre ses ports. Accueillez les milliers de migrants et après on en reparlera », avait lancé vendredi Matteo Salvini à l’adresse du président français.

La réunion informelle de dimanche, organisée par la Commission, devait au départ réunir huit pays (France, Allemagne, Italie, Espagne, Autriche, Bulgarie, Grèce et Malte) pour déminer le terrain du sommet à 28 des 28-29 juin. Ils seront finalement le double, après que huit autres ont demandé à participer (Belgique, Pays-Bas, Luxembourg, Danemark, Suède, Finlande, Slovénie et Croatie). Ceux du groupe de Visegrad (Pologne, Hongrie, République tchèque, Slovaquie), ont dit ne pas être intéressés.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz
%d blogueurs aiment cette page :