FLASH
[20/07/2018] Ce vendredi soir, le Hamas a tiré 3 roquettes sur des civils israéliens dans l’indifférence du monde occidental  |  L’actrice Whoopi Goldberg a invité la conservatrice Jeanine Pirro pour parler de son dernier livre, et elle l’a traitée « comme un chien » et l’a jeté hors du plateau quand Pirro a parlé du « Trump derangement syndrome ». Vraiment, la gauche a l’esprit totalitaire  |  Des avions de combat israéliens engagés dans une opération d’envergure contre des bases du Hamas à Gaza en réponse à des tirs contre des troupes de Tsahal  |  Effet Trump: La production pétrolière américaine vient d’établir un nouveau record de tous les temps  |  [19/07/2018] 1000 gros bonnets Iraniens ont acheté des passeports des Comores pour voyager sans éveiller les soupçons. La bonne nouvelle est que le gouvernement comorien a changé de camp et a annulé plus de 100 passeports  |  Effet Trump: Les exportations de pétrole de l’Iran pourraient chuter de deux tiers d’ici la fin de l’année en raison des nouvelles sanctions des États-Unis, une excellente nouvelle dans la lutte contre le terrorisme mondial  |  Médias de plus en plus marginalisés: 68% des Républicains approuvent la rencontre entre Poutine et Trump que les journalistes qualifient de « trahison » (sondage CBS)  |  Effet Trump : Le chômage à travers les États-Unis est le plus faible depuis décembre 1969, selon un rapport du ministère du Travail  |  [18/07/2018] Pour faire face à l’afflux de touristes, Lufthansa annonce deux nouvelles routes vers Eilat cet hiver  |  [15/07/2018] Depuis samedi matin, les terroristes ont tiré plus de 200 roquettes sur les citoyens israéliens. Et aucun gros titre pour dénoncer ça ?  |  [14/07/2018] Tsahal a frappé des douzaines de cibles du #Hamas à la suite des attaques terroristes de roquette contre non pas l’armée mais des civils en #Israël  |  Eric Ciotti a qualifié Emmanuel Macron d' »adolescent immature » atteint d’un « sentiment de surpuissance ». Ça dit quoi sur les français qui ont choisi d’élire un ado immature ?  |  #Syrie L’État islamique affirme que des engins explosifs ont explosé à la base de Hay’at Tahrir Al-Sham à Sarmada- #Idlib  |  #Tsahal vient de cibler 1 zone derrière l’Université Al Quds au nord de #Gaza avec un missile en réponse à une agression du Hamas  |  #Gaza: 2 Palestiniens modérément blessés par 1 roquette artisanale tirée depuis Gaza et retombée sur Gaza dans le quartier d’Al-Nasser à Rafah. Boom!!!  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 26 juin 2018

La gauche américaine a tenté de monter un coup pour faire tomber Donald Trump : une collusion avec la Russie.

Le coup a fait pschitt, les Démocrates se sont retrouvés sur la sellette, et des poursuites pénales vont suivre pour plusieurs hauts-responsables de l’administration Obama.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

La gauche en a fait une jaunisse…

Les Démocrates ont alors inventé une crise humanitaire à la frontière mexicaine, en dénonçant la façon inhumaine dont l’administration Trump sépare les enfants de migrants de leurs parents.

Fox News a dénoncé le pot-aux-roses en montrant que cette pratique avait été instituée par Obama, et qu’à l’époque, les belles âmes humanistes n’avaient rien trouvé à dire. Puis d’horribles photos d’enfants dans des cages sont apparues, mais les réseaux sociaux ont vite montré qu’elles dataient de 2015… lorsqu’Obama était président.

La gauche a alors fait une crise d’hystérie…

Trump a piégé les Démocrates en décidant que les enfants et les parents entrés illégalement aux Etats-Unis ne seraient plus séparés – ce qu’Obama n’avait pas fait – retirant à la gauche ce qu’elle croyait avoir découvert comme l’arme émotionnelle ultime pour faire haïr le président en perspective des élections de mi-mandat de novembre prochain.

Mais la côte du président est montée dans les sondages à des niveaux jamais atteints (1).

  • Chez Gallup, dont la méthode de calcul a toujours été sévère envers le président, le taux d’approbation de Trump a atteint un nouveau sommet depuis le début de sa présidence : 45%. Et tandis que les médias font leur possible pour que le monde déteste Trump, son score est maintenant le même que celui de ses prédécesseurs au même moment de leur présidence (Barack Obama 46 %, Bill Clinton 46 %, Ronald Reagan 45 % et Jimmy Carter 43 %), ce qui laisse songeur sur sa côte de popularité réelle si les médias ne s’obstinaient pas à la démolir.
  • Dans le camp républicain, dont la méfiance envers ce président imprévisible qui n’est pas sorti du sérail a longtemps fait obstacle à la mise en place de sa politique, son taux d’approbation atteint maintenant un insolent 90%.
  • Et sa côte de popularité auprès des indépendants – le groupe qui fait basculer les élections dans un sens ou dans l’autre – est à 42%.

C’est à ce moment que la gauche a révélé son vrai visage…

« Ta place est à La Haye ! Tu es une nazie des temps modernes ! »

  • La semaine dernière, des activistes ont chahuté la secrétaire à la Sécurité intérieure Kirstjen Nielsen alors qu’elle était assise dans un restaurant mexicain de Washington, DC. Nielsen était en train de dîner lorsque des manifestants sont apparus près de sa table et ont commencé à hurler sur elle : « Honte, honte, honte », la contraignant à quitter les lieux.
  • Puis vendredi, ils ont découvert son adresse personnelle et les manifestants se sont rassemblés devant sa maison en Virginie, en faisant jouer des mégaphones avec des cris voulant représenter des enfants immigrés, et en scandant « Pas de justice, pas de sommeil ».

La foule d’une vingtaine de manifestants était dirigée par CREDO Action, une organisation d’extrême gauche. Une vidéo affichée sur les médias sociaux montre les manifestants criant à plusieurs reprises, « Honte à Nielsen » alors qu’elle quitte sa maison et entre dans un véhicule.

« L’histoire se souviendra de vous ! » crie un manifestant dans une vidéo.

« Ta place est à La Haye ! Tu es une nazie des temps modernes ! », entend-on un activiste crier.

Et encore, « Bonjour @SecNielsen. Les enfants [de migrants] ne dorment pas en paix, vous ne dormirez pas en paix » :

« Il faut arracher Barron Trump des bras de sa mère et le mettre dans une cage avec des pédophiles »

  • Si la gauche s’enorgueillit d’être moralement irréprochable, toute la classe politique s’honore du respect consensuel envers les enfants des hommes politiques, scrupuleusement épargnés des joutes et des aigres rivalités. C’est avec ces vérités à l’esprit que nous découvrons que l’acteur Peter Fonda – militant progressiste Hollywood pur jus – a suggéré, en réaction à la crise des migrants fabriquée, que le fils de Donald Trump, Barron, 12 ans soit « enfermé dans une cage avec des pédophiles ».

« Il faut arracher Barron Trump des bras de sa mère et le mettre dans une cage avec des pédophiles », a écrit l’acteur dans un tweet tout en majuscules qu’il a effacé par la suite, ajoutant « Et nous verrons si sa maman se dressera contre l’énorme trou-du-cul auquel elle est mariée. »

Fonda a certes fondu un plomb, mais ses propos n’ont dérangé personne dans son camp.

Il n’a échappé à personne qu’aucun des dirigeants Démocrates modérés n’a trouvé à redire aux propos de l’acteur. Ni Michele Obama la mère attentive, ni Chuck Schumer qui pleurait en direct lorsque Trump annonça l’interdiction d’entrée temporaire faite aux ressortissants de certains pays arabes, ni même le très honorable Joe Biden n’ont été dérangés par les propos de l’acteur moralement irréprochable.

Et la gauche déchaînée ne s’est pas arrêtée là…

  • Samedi 23 juin, Sarah Sanders, la porte-parole de la Maison-Blanche, et le groupe de sept personnes qui l’accompagnait, a été expulsée d’un petit restaurant de la vallée de Shenandoah.

Sanders n’a pas protesté. Elle s’est poliment levée et est partie avec son groupe. Mais un serveur zélé a envoyé tout fier un message Facebook disant : « Je viens de servir Sarah Huckabee Sanders pendant 2 minutes avant que ma patronne ne lui demande de partir ».

En réponse, Sarah Sanders a clarifié ce qui s’est passé.

Elle a expliqué :

« Hier soir, la patronne de Red Hen à Lexington, en Virginie, m’a dit de partir, parce que je travaille pour @POTUS, et je suis poliment parti. Ses actions en disent beaucoup plus sur elle que sur moi. Je fais toujours de mon mieux pour traiter les gens – y compris ceux avec qui je ne suis pas d’accord – avec respect et je continuerai à le faire ».

En réaction, les gauchistes ont insulté Sarah Sanders pour avoir confirmé qu’elle a été jetée hors du restaurant !

La « résistance » née avec des cuillères dorées dans la bouche n’a pas considéré l’expulsion de Sanders comme troublante. En fait, ce qui les a dérangé, c’est que Sanders ait osé faire des commentaires à ce sujet. Autrement dit, c’était la faute de Sanders d’avoir même osé parler et confirmer que l’incident s’est produit et révélé que le restaurant l’a traitée de cette façon !

Kathy Griffin – vous allez vite la replacer lorsque je vous aurai rappelé qu’elle s’était prise en photo avec une tête décapitée et sanguinolente de Donald Trump façon ISIS – s’est déchaînée contre Sanders. La victime – c’est si typique à gauche – était coupable ! D’autres se sont rapidement joints à elle pour attaquer la porte-parole.

« Le propriétaire d’un petit restaurant prend la décision qu’elle ne veut pas qu’un menteur qui contribue à la haine dans ce pays dîne dans son établissement, et Sarah, avec le compte officiel de la Maison-Blanche, l’attaque. Des coups bas, voilà ce que fait la Maison-Blanche. »

Et ça ne s’arrête pas là…

  • Le même soir, des manifestants ont attaqué la procureur générale de Floride Pam Bondi lors de la projection d’un documentaire sur l’animateur de télévision pour enfants Fred Rogers, en l’interpellant sur les positions des Républicains sur l’immigration et l’Obamacare. Le Tampa Bay Times a rapporté que Bondi a du être escortée par la police pour pouvoir sortir du cinéma lorsque plusieurs membres d’Organize Florida l’ont abordée alors qu’elle quittait la salle.

Les manifestants lui ont reproché l’adhésion de la Floride à une action en justice contre l’Obamacare, et le soutien général de Bondi aux politiques d’immigration du président Donald Trump.

  • Le 25 juin, la députée démocrate Maxine Waters a appelé à l’émeute contre les employés de l’administration Trump. Immédiatement après avoir appris que Sarah Sanders a été expulsée d’un restaurant de Virginie, Maxine Waters a lancé un appel à l’émeute :

« Si vous voyez quelqu’un du Cabinet présidentiel dans un restaurant, dans un grand magasin, dans une station-service, sortez, créez une foule et repoussez-les, et dites-leur qu’ils ne sont plus les bienvenus, nulle part. »

  • Puis Patrick Dussault, auteur de comédie pour Radio-Canada, a fait monter les enchères, sans doute inspiré par Peter Fonda, et a encouragé la horde gauchiste à attaquer Chloe, la petite fille de quatre ans de Donald Trump Jr.

« Ne vous inquiétez pas, on va aussi s’occuper de Chloé », a écrit Dussault dans un tweet, sans que le très humaniste Premier ministre Justin Trudeau ne trouve rien à redire.

Puis l’expert de gauche Dan Savage, avec cette touche de tolérance si particulière, à appeler à attaquer les journalistes de Fox news

Il a demandé aux activistes pour l’immigration illégale de prendre d’assaut le siège social de Fox News à New York et de harceler les journalistes quand ils quittent le bâtiment – tout cela parce que Fox News et beaucoup de ses journalistes ont osé contredire et dénoncer le faux récit sur l’immigration des médias gauchistes en présentant les faits réels, et en faisant retomber la mayonnaise anti-Trump qu’ils pensaient parfaite.

Eh oui ! L’aile idéologique qui crie ad nauseam pour la liberté de la presse et dénonce les prétendues attaques de Trump contre les médias d’information, encourage maintenant à attaquer tout média qui pourrait avoir une opinion différente de celle de la gauche.

N’oublions pas cet activiste, soutien de Bernie Sanders, qui l’an dernier, armé d’un fusil semi-automatique, s’est rendu sur un stade où jouaient des membres du Congrès, a demandé si les joueurs étaient républicains, et après avoir reçu la confirmation, a ouvert le feu et grièvement blessés cinq personnes, dont le député Steve Scalise avant d’être abattu.

Et vous savez comment tout cela s’appelle ?

Le fascisme.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

(1) https://www.axios.com/donald-trump-political-polarization-norms-polling-reelection-62630b4f-6924-4140-9da8-72ea2300e560.html
http://www.foxnews.com/politics/2018/06/23/protesters-taunt-dhs-boss-kirstjen-nielsen-outside-her-home.html
https://www.sfgate.com/entertainment/the-wrap/article/Peter-Fonda-Suggests-Separating-Donald-Trump-s-13010745.php

Leftists Blast Sarah Sanders For Confirming She Was Thrown Out of Restaurant


https://www.mrctv.org/blog/liberal-pundit-dan-savage-calls-rioters-storm-fox-news-harass-employees#.WzETxfwl_FA.twitter
https://canadafreepress.com/article/cbc-writer-threatens-trumps-4-year-old-granddaughter

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz