FLASH
[20/07/2018] Ce vendredi soir, le Hamas a tiré 3 roquettes sur des civils israéliens dans l’indifférence du monde occidental  |  L’actrice Whoopi Goldberg a invité la conservatrice Jeanine Pirro pour parler de son dernier livre, et elle l’a traitée « comme un chien » et l’a jeté hors du plateau quand Pirro a parlé du « Trump derangement syndrome ». Vraiment, la gauche a l’esprit totalitaire  |  Des avions de combat israéliens engagés dans une opération d’envergure contre des bases du Hamas à Gaza en réponse à des tirs contre des troupes de Tsahal  |  Effet Trump: La production pétrolière américaine vient d’établir un nouveau record de tous les temps  |  [19/07/2018] 1000 gros bonnets Iraniens ont acheté des passeports des Comores pour voyager sans éveiller les soupçons. La bonne nouvelle est que le gouvernement comorien a changé de camp et a annulé plus de 100 passeports  |  Effet Trump: Les exportations de pétrole de l’Iran pourraient chuter de deux tiers d’ici la fin de l’année en raison des nouvelles sanctions des États-Unis, une excellente nouvelle dans la lutte contre le terrorisme mondial  |  Médias de plus en plus marginalisés: 68% des Républicains approuvent la rencontre entre Poutine et Trump que les journalistes qualifient de « trahison » (sondage CBS)  |  Effet Trump : Le chômage à travers les États-Unis est le plus faible depuis décembre 1969, selon un rapport du ministère du Travail  |  [18/07/2018] Pour faire face à l’afflux de touristes, Lufthansa annonce deux nouvelles routes vers Eilat cet hiver  |  [15/07/2018] Depuis samedi matin, les terroristes ont tiré plus de 200 roquettes sur les citoyens israéliens. Et aucun gros titre pour dénoncer ça ?  |  [14/07/2018] Tsahal a frappé des douzaines de cibles du #Hamas à la suite des attaques terroristes de roquette contre non pas l’armée mais des civils en #Israël  |  Eric Ciotti a qualifié Emmanuel Macron d' »adolescent immature » atteint d’un « sentiment de surpuissance ». Ça dit quoi sur les français qui ont choisi d’élire un ado immature ?  |  #Syrie L’État islamique affirme que des engins explosifs ont explosé à la base de Hay’at Tahrir Al-Sham à Sarmada- #Idlib  |  #Tsahal vient de cibler 1 zone derrière l’Université Al Quds au nord de #Gaza avec un missile en réponse à une agression du Hamas  |  #Gaza: 2 Palestiniens modérément blessés par 1 roquette artisanale tirée depuis Gaza et retombée sur Gaza dans le quartier d’Al-Nasser à Rafah. Boom!!!  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 27 juin 2018

Les marginaux, qu’on appelle encore « élites », ou « journalistes », et qui militent pour un monde sans frontière contraire à la nature humaine, ont perdu.

Le droit naturel défendu par le président Trump, a gagné : la Cour suprême confirme que le président est en droit d’interdire l’entrée à des ressortissants de pays où le risque d’infiltrer des terroristes ne peut pas être solidement évité.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Le décret présidentiel interdisait l’entrée aux ressortissants de six pays à risque, parce que leurs gouvernements, inexistants ou dysfonctionnels, ne sont pas en mesure de garantir l’authenticité de leurs documents officiels ou de permettre aux agents d’immigration de se fier aux archives policières pour savoir si les visiteurs ont un passé terroriste ou criminel, s’ils sont des individus à risque.

Les opposants de Trump, avec l’aide complice des médias, ont réussi à faire à croire que le décret de Trump visait les musulmans. Alors que seulement 7 des 54 pays musulmans étaient concernés, l’argument ne tenait que sur les plateaux de télévision où personne n’est invité pour corriger la propagande de haine anti-Trump. La Cour suprême a fait son travail. Elle a examiné les faits et non les déclarations politiques, et a donné raison au président américain.

C’est une victoire importante pour Donald Trump, car son décret migratoire a été fortement critiqué par les tenants du politiquement correct, du fait qu’il visait des pays musulmans. L’ensemble des médias, rappelons-le car il serait erroné de se couper de la réalité, s’accordent pour blanchir l’islam de ses crimes et innocenter en bloc le monde musulman. Rappelons également que les attentats terroristes, ils ne sont pas commis par des catholiques. Ni par des Juifs.

La réalité qui n’est pas dite est que l’islam est coupable de la quasi-totalité des violents conflits et perturbations qui perturbent le monde actuellement. Rien que pendant le mois réputé saint de Ramadan, un mois de recueillement dans l’islam, plus de 3500 musulmans ont été massacrés par leurs coreligionnaires dans presque tous les pays musulmans – ce qui montre, par l’ampleur du phénomène, que c’est bien l’islam qui est en cause, que les criminels sont bien des musulmans qui pratiquent leur religion, qu’il s’agit de tout sauf d’une religion de paix, et question “mois saint”, les musulmans ont des progrès à faire.

À cinq voix pour et quatre contre – exactement selon leur ligne politique – les juges de la Cour suprême ont définitivement entériné le décret, qui interdit aux ressortissants de six pays d’entrer sur le territoire américain. Sont concernés le Yémen, la Syrie, la Libye, l’Iran, la Somalie, la Corée du Nord, et certains responsables gouvernementaux du Venezuela – des dangereux communistes (pardonnez le pléonasme mais on ne doit jamais oublier qu’un communiste est un individu dangereux).

Un denier mot concernant les défenseurs d’un monde sans frontière dont les médias amplifient l’importance comme s’ils représentaient la majorité, la norme, la logique, et les autres seraient de sales identitaires, des lépreux.

La terre compte 197 pays. Toute l’humanité, l’ensemble des êtres humains, avec pourtant leurs immenses différences culturelles et historiques, ont choisi de s’organiser en pays, et un pays n’existe que s’il a des frontières. Ceux qui militent contre les frontières sont non seulement en opposition avec l’ensemble de l’humanité, mais en opposition avec les valeurs partagées par l’Homme, cela doit être rappelé.

Le Président Trump est résolument dans le camp de 7,6 milliards d’hommes et femmes, moins les quelques dizaines de milliers d’activistes et de journalistes qui capturent le temps de parole publique pour faire croire qu’ils sont la voix de la majorité.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz