Publié par Ftouh Souhail le 5 juin 2018

La cause palestinienne reste la boussole des  hypocrites dirigeants arabo-musulmans qui jouent le populisme avec la Palestine et des Palestiniens tout en méprisant leur population malheureuse et oubliée car loin des regards des médias.

Le roi du Maroc Mohammed VI est un exemple, pour qui la cause palestinienne est un inépuisable fonds de commerce. Il cultive son image avec la Palestine et des Palestiniens pour duper son peuple.

Le Maroc a annoncé envisager de déployer un hôpital de campagne médico-chirurgical à Gaza. C’est ce qui ressort d’un communiqué rendu public par le ministère marocain des Affaires étrangères.

« Le roi Mohamed VI du Maroc a donné ses instructions pour le déploiement d’un hôpital de campagne médico-chirurgical à Gaza dans les Territoires palestiniens », y lit-on. « Cette mesure vise à offrir les soins nécessaires aux blessés et aux victimes civils des derniers événements survenus dans la Bande de Gaza ».

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Selon le communiqué, « Intervenant en ce mois sacré de Ramadan, cette action s’inscrit en droite ligne des engagements historiques et constamment renouvelés du Souverain envers la cause palestinienne et illustre la solidarité agissante et effective envers le peuple frère palestinien ».

Sur décision du roi Mohammed VI, les Forces armées royales (FAR) vont donc déployer un hôpital de campagne à Gaza, en territoire palestinien.

Cette récupération de la situation de Gaza a quelque chose de nauséabond puisque les Palestiniens eux même  savent que leur cause est récupérée, utilisée et employée depuis des dizaines d’années pour des raisons politiciennes inhérentes à chaque pays arabe.

Dans l’exemple marocain, il est facile de s’en assurer : demandez  aux Marocains pourquoi le même Mohammed VI a abandonné ses «sujets» en Libye ?

 

Des Marocains bloqués en Libye entament une grève de la faim pour exiger leur retour dans leur pays

Encore un fait qui prouve que Mohammed VI  ne se préoccupe pas du sort de la population marocaine. Des centaines de migrants marocains sont, semble-t-il, retenus depuis des mois dans des centres de détention en Libye. Ils vivent dans des conditions inhumaines. Leur pays, le Maroc, ne fait rien pour les sortir de l’enfer dans lequel ils se trouvent.

Certains d’entre eux ont annoncé, le 28 mai 2018 , qu’ils entamaient une grève de la faim pour protester contre la lenteur de leur procédure de rapatriement.

«Cela fait quatre à cinq mois que nous sommes bloqués ici (…) Nous sommes fatigués, malades et il y a même ceux qui pensent au suicide…», explique l’un d’entre eux dans une vidéo publiée le 27 mai sur Facebook par la section de Tripoli de l’Agence de lutte contre l’immigration clandestine libyenne.

Ces Marocains bloqués en Libye ont lancé plusieurs appels de secours au Roi mais aucun espoir, la priorité de Mohammed VI est Gaza.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Ces migrants marocains qui escomptaient rejoindre l’Europe en veulent beaucoup à l’ambassadeur du Maroc à Tripoli qu’ils accusent de ne pas tenir ses promesse. « Il y a un mois, l’ambassadeur nous a promis de nous rapatrier avant le Ramadhan mais rien n’a été fait (…) Plusieurs migrants de différentes nationalités ont été rapatriés, exceptés nous les Marocains», lancent-ils dépités.

Certes, une délégation marocaine s’était bien rendue à Tripoli, en avril dernier, pour enclencher la procédure de retour de plusieurs d’entre eux. Le président de l’Agence de lutte contre l’immigration clandestine libyenne à Tripoli a confirmé qu’ils seraient de retour au pays « avant le mois de Ramadhan », pouvait-on lire sur la page Facebook de l’organisation. Mais force est de constater que le Ramadan est sur le point même de toucher à sa fin et aucun rapatriement n’a eu lieu.

Cette délégation a certainement dû constater que les Marocains séquestrés en Libye ne valaient pas la peine d’être secourus. Par contre les émeutiers palestiniens de Gaza et les terroristes du Hamas méritent une mobilisation et le déploiement d’un hôpital de campagne.

Les responsables israéliens ont déclaré que le Hamas, qui cherche à tuer des civils en Israël, essayait de faire passer la clôture frontalière à des foules de Gazaouis, parmi lesquels ses propres hommes armés, pour mener des attaques à l’intérieur d’Israël, et que l’obligation première de Tsahal était de veiller à ce que cela ne se produise pas.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Ftouh Souhail pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

4
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz