FLASH
[19/11/2018] Avec 53 sièges au sénat, Trump remporte une victoire éclatante aux élections de mi-mandat  |  Tsahal a arrêté hier soir dans la ville juive illégalement occupée par des colons arabes d’Hébron 22 musulmans palestiniens soupçonnés d’avoir participé à des activités terroristes  |  [18/11/2018] Pour 62% des Français, le pouvoir d’achat est plus important que la transition énergétique  |  Arles (13) : 3 infirmiers insultés, agressés et menacés de mort, une urgentiste traitée de « sale pute française »  |  Gilet jaune, la goutte d’essence qui a fait déborder le vase pour rien : 1 mort, 409 blessés, 282 interpellations et 157 gardes à vue  |  « Si vous ne votez pas Macron au 2e tour, vous êtes un facho ». Macron chute de popularité à 25%, vous avez voté Macron, donc vous êtes un nigaud  |  [17/11/2018] Arnaud Chavez, meneur des gilets jaunes pour Mézières, a été photographié faisant une quenelle nazie devant une stèle en hommage des victimes juives du nazisme  |  Les deux individus incarcérés suite à la violente agression du policier de la Bac Toulon, le 2 novembre dernier à Hyères, ont été remis en liberté en toute discrétion par la justice  |  [16/11/2018] Nikki Haley : Les Etats-Unis s’opposent à l’appel de l’Assemblée générale des Nations unies pour qu’Israël rende le plateau du Golan à la Syrie  |  [15/11/2018] Voici un aperçu de la prudence avec laquelle #Israël évite les pertes civiles à #Gaza: L’armée israélienne a appelé un type et a passé 45 minutes au téléphone avec lui pour qu’il évacue sa maison, avant de bombarder le bâtiment des médias du #Hamas situé à côté  |  Le sebateur Lindsey Graham a déclaré qu’il enquêterait davantage sur la controverse entourant les e-mails d’Hillary Clinton s’il devenait président du Comité judiciaire l’an prochain  |  Un « militaire » se filme et déclare qu’il est « obligé de travailler avec les porcs » en désignant les gendarmes  |  [14/11/2018] Effet trump : L’optimisme économique des petites entreprises se maintient au niveau le plus élevé depuis 45 ans  |  Floride, corruption Démocrate exposée : Les procureurs fédéraux découvrent des documents électoraux modifiés dans le comté de Broward liés aux Démocrates  |  Les Etats-Unis offrent une récompense de 5 millions de dollars pour la capture du dirigeant du Hamas Saleh Al-Arouri  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 2 juillet 2018

« Le crétin prétentieux est celui qui se croit plus intelligent que ceux qui sont aussi bêtes que lui »- Pierre Dac.

Une des raisons de la médiocrité de la politique étrangère de la France est que les milieux diplomatiques français ne sont pas mieux informés que le Français moyen. Ce qui est grave est qu’ils l’ignorent.

La vision du monde de ces messieurs du Quai d’Orsay est à la fois auto-centrée, nombriliste et déformée, et finalement très en retard sur les événements.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

J’ai récemment appris que dans les milieux diplomatiques français, il est généralement établi que Donald Trump a l’esprit totalitaire. Ce n’est, en réalité, rien d’autre que le reflet de ce qui se dit sur MSNBC, CNN et dans le New York Times. Mais à la différence des Américains, les diplomates français ignorent que MNSBC, CNN et le NYT sont atteints du syndrome anti-Trump.

Voici les arguments qui circulent pour « prouver » que Trump est un dictateur :

  1. Trump a félicité Xi lors de sa nomination à vie.
  2. Il a déclaré souhaiter devenir président à vie.
  3. Il veut disposer d’une Cour Suprême à sa botte.
  4. Il a déclaré être prêt à s’auto-amnistier en cas de condamnation personnelle.
  5. Depuis son élection, il n’a jamais affirmé qu’il soutenait la démocratie face au totalitarisme.
  6. Il a apporté son soutien public à la Pologne de Kaczinski et à la Hongrie de Orban.
  7. Il a une admiration déclarée pour le régime de Poutine.

De ces sept arguments, aucun n’est juste.

Factcheck

1. Félicitations à Xi lors de sa nomination à vie.

  • Trump a félicité Xi pour sa réélection, c’est exact. Mais il a été rejoint en cela par le secrétaire général des Nations unies, et bien entendu aussi par Emmanuel Macron. (jm.china-embassy.org).
  • Xi a été élu en octobre 2017. Trump l’a félicité pour sa réélection le 25 octobre 2017 (independent.co.uk). La nomination à vie de Xi a été votée lundi 5 mars 2018 (la-croix.com). Trump ne l’a donc pas félicité pour sa réélection à vie.

Verdict : Fausse information.

2. Trump a déclaré être lui-même attiré par l’idée de devenir président à vie.

Verdict : Fausse information.

3. Trump veut une Cour Suprême « à sa botte ».

Le président des Etats-Unis nomme les juges à la Cour suprême et les juges fédéraux. Ce n’est pas une nouveauté de Trump, c’est inclus dans l’article II section 2 de la Constitution des Etats-Unis.

Le terme nomination d’ailleurs est impropre, on devrait parler de proposition, car c’est le Sénat américain qui a le dernier mot et approuve ou rejette les juges “nommés” par le président, à la majorité simple de 51%. Si le Sénat bascule du côté démocrate au mois de novembre prochain, Trump ne pourra pas obtenir la validation de futurs, et éventuels juges à la Cour suprême.

Verdict : l’argument est mensonger, le terme « à sa botte » est chargé de connotation négative pour décrire les prérogatives des présidents américains. De plus, l’Amérique possède un solide système de séparation des pouvoirs. Le juge conservateur Kennedy qui vient d’annoncer partir en retraite, et nommé par Ronald Reagan, a voté à gauche sur d’importants sujets de société. Et le juge nommé par Trump, Neil Gorsuch, a remplacé un autre juge conservateur, Steve Scalise, et n’a donc pas modifié l’équilibre gauche progressiste, conservateurs constitutionnels de la Cour suprême.

Disait-on qu’Obama a voulu une Cour Suprême « à sa botte” lorsqu’il a nommé Sonia Sotomayor et Elena Kagan, deux juges gauchistes à la Cour suprême ? Certainement pas. Lorsqu’un président de gauche nomme un juge de gauche, il agit conformément à ses prérogatives, lorsqu’un président de droite choisit un juge conservateur, il abuse de ses pouvoirs, et “choisit des juges à sa botte”.

4. Trump est prêt à s’auto-amnistier en cas de condamnation personnelle.

Cette “déclaration” est inventée. Trump n’est pas prêt à s’auto-amnistier, c’est même tout le contraire.

Voici la position de Trump, expliquée dans son tweet :

“Comme l’ont déclaré de nombreux juristes, j’ai moi-même le droit absolu au PARDON, mais pourquoi ferais-je cela alors que je n’ai rien fait de mal ? Pendant ce temps, la chasse aux sorcières sans fin, menée par 13 démocrates très en colère et en conflit d’intérêt (et autres) se poursuit jusqu’aux élections de mi-mandat !”

L’ancien maire de New York et ancien procureur fédéral Rudy Giuliani, qui dirige le team des avocats de Trump, a déclaré que ce dernier a, légalement, “probablement le droit de s’auto-pardonner”, mais il ne le recommande pas, car “ce serait politiquement suicidaire”.

Verdict : Fausse information.

5. Trump n’a fait aucune déclaration soutenant la démocratie face au totalitarisme.

Argument spécieux. Tout ce que Trump n’aurait pas dit prouverait qu’il pense le contraire ? Il n’a pas dit non plus que le monstre du Loch Ness n’existe pas, ni qu’une souris ne peut porter un éléphant dans ses bras…

Et de plus, l’affirmation est mensongère, elle s’adresse évidemment aux gens peu informés, qui ne pourront pas la contredire faute de connaissances. Trump a, en réalité, salué à de nombreuses reprises la démocratie, et dénoncé les Etats totalitaires. Obama par contre, s’est rapproché de Cuba.

Trump a constamment salué la démocratie :

  • Le 16 mars dernier, dans un tweet à propos du limogeage du numéro 2 du FBI Andrew Mc Cabe qui a menti aux enquêteurs, Trump a déclaré : “c’est un grand jour pour la démocratie”

  • Le 18 septembre 2017, Trump demandait la “pleine restauration de la démocratie et des libertés politiques au Vénézuéla”

  • Le 16 juillet 2017, Trump affirmait que les Fake News distordent la démocratie (l’argument est inattaquable).

  • Le 22 janvier 2017, Trump disait que les manifestations pacifiques sont la marque de la démocratie. Il ajoutait que “même si je ne suis pas toujours d’accord avec eux, je reconnais le droit des peuples à exprimer leurs idées”

  • Le 26 novembre 2012, Trump reprenait cette citation de Roosevelt : “La véritable sauvegarde de la démocratie est l’éducation.”

  • Et en 2013, il célébrait la mémoire de Margaret Tatcher : “Margaret Thatcher était la Dame de fer de l’Ouest. Elle a promu la liberté et la démocratie – un grand leader et allié de l’Amérique”.

  • Enfin, le 25 mars, il proclamait le 25 mars, “jour national de célébration de la démocratie américaine et grecque”

Mais à part ça, Trump n’a “jamais soutenu ou loué la démocratie” !

Tous les anti-Trump pratiquent la même falsification : ils misent sur la crédulité des gens pour gober leurs mensonges.

Par ailleurs, lors de la campagne électorale, Trump a refusé les dons des lobbies et des groupes d’intérêt de Washington, (ce qui les a rendus furieux et inquiets). Il ne doit donc rien à personne, car les riches donateurs ne donnent jamais rien contre rien, et ce qu’ils attendent en retour de leurs dons n’est pas destiné à servir les citoyens, mais eux. Trump n’a de faveur à retourner à personne, et il peut diriger le pays indépendant des intérêts privés. C’est une attitude qui respecte plus la démocratie que le capitalisme de connivence à la Macron ou Obama. L’immobilisme du Sénat américain, plombé par les multiples forces de pression qui tiennent les sénateurs, voilà ce qui détruit la démocratie.

6. Trump soutient la Pologne de Kaczinski et la Hongrie de Orban.

La Pologne et la Hongrie sont devenues des dictatures totalitaires ? Les élections libres ont été supprimées ? Il faut vraiment que je me tienne au courant, les choses vont si vite ! Je ricane, mais ce qui est reproché à Trump est insolent. Cela voudrait dire, par une formidable inversion du sens des mots, que les pays qui ne suivent pas la ligne imposée par l’UE sont des dictatures.

7. Trump a de l’admiration pour le régime de Poutine.

Ce fait n’existe pas, il est inventé. Trump a déclaré que Poutine a été un meilleur leader qu’Obama pour la défense de la sécurité de son pays. C’est factuel.

Quand Poutine a eu des mots positifs pour Trump, Trump a répondu : « Eh bien, je pense que quand il dit que je suis brillant, je pense que je vais accepter le compliment, d’accord ? »

Alors qu’Obama était informé depuis 6 mois que la Russie tentait de manipuler les élections américaines, et qu’il n’a strictement rien fait pour les en empêcher parce qu’il pensait qu’Hillary serait élue, Obama a pris des sanctions ridicules contre Poutine, en décembre 2016. Poutine, dans sa réaction, a humilié Obama en offrant une réception de Noël aux enfants d’expats américains. Trump a félicité Poutine pour l’astucieuse façon de ne pas réagir aux stupides sanctions imposées par Obama.

Les gauchistes tentent, avec un certain succès en cela aidés par les médias, de faire oublier que c’est Hillary Clinton qui a rencontré son homologue russe lorsqu’elle était secrétaire d’Etat, et a proposé d’appuyer sur le “Reset button” à titre de symbole des nouvelles relations amicales avec la Russie.

C’est sous le secrétariat d’Hillary Clinton que les Etats-Unis ont vendu 20% de l’uranium américain à Poutine, alors que les Etats-Unis en manquent et qu’ils doivent l’acheter à d’autres.

Et c’est Obama, qui a déclaré à Medvedev, pensant que son micro était éteint, “dites à Poutine qu’après ma réélection, j’aurais les mains libres”.

Qui est complice de Poutine déjà ?!

Conclusion

Fausses informations, fake news, intox, propos inventés, propos déformés, rien n’arrête le flot constant des mensonges anti-Trump. Tellement qu’il est difficile de reprocher aux gens peu informés de ne pas y trouver le feu derrière la fumée. Et pourtant, comme les Palestiniens « peuple victime », comme Israël « colonisateur », comme l’immigration « chance pour la France », comme le racisme anti-blanc « qui n’existe pas », comme l’Islam « religion de paix et d’amour », comme l’invasion de l’Europe par l’islam « fantasme xénophobe », tout ce que vous lisez et entendez sur Trump est fabriqué, manipulé, filtré.

Les très décevants résultats de la France en Afrique, au Moyen-Orient, avec la Turquie et même l’UE, ce sont les Français qui se les prennent en pleine poire par la politique étrangère défectueuse du Quai d’Orsay.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz