FLASH
[20/07/2018] Ce vendredi soir, le Hamas a tiré 3 roquettes sur des civils israéliens dans l’indifférence du monde occidental  |  L’actrice Whoopi Goldberg a invité la conservatrice Jeanine Pirro pour parler de son dernier livre, et elle l’a traitée « comme un chien » et l’a jeté hors du plateau quand Pirro a parlé du « Trump derangement syndrome ». Vraiment, la gauche a l’esprit totalitaire  |  Des avions de combat israéliens engagés dans une opération d’envergure contre des bases du Hamas à Gaza en réponse à des tirs contre des troupes de Tsahal  |  Effet Trump: La production pétrolière américaine vient d’établir un nouveau record de tous les temps  |  [19/07/2018] 1000 gros bonnets Iraniens ont acheté des passeports des Comores pour voyager sans éveiller les soupçons. La bonne nouvelle est que le gouvernement comorien a changé de camp et a annulé plus de 100 passeports  |  Effet Trump: Les exportations de pétrole de l’Iran pourraient chuter de deux tiers d’ici la fin de l’année en raison des nouvelles sanctions des États-Unis, une excellente nouvelle dans la lutte contre le terrorisme mondial  |  Médias de plus en plus marginalisés: 68% des Républicains approuvent la rencontre entre Poutine et Trump que les journalistes qualifient de « trahison » (sondage CBS)  |  Effet Trump : Le chômage à travers les États-Unis est le plus faible depuis décembre 1969, selon un rapport du ministère du Travail  |  [18/07/2018] Pour faire face à l’afflux de touristes, Lufthansa annonce deux nouvelles routes vers Eilat cet hiver  |  [15/07/2018] Depuis samedi matin, les terroristes ont tiré plus de 200 roquettes sur les citoyens israéliens. Et aucun gros titre pour dénoncer ça ?  |  [14/07/2018] Tsahal a frappé des douzaines de cibles du #Hamas à la suite des attaques terroristes de roquette contre non pas l’armée mais des civils en #Israël  |  Eric Ciotti a qualifié Emmanuel Macron d' »adolescent immature » atteint d’un « sentiment de surpuissance ». Ça dit quoi sur les français qui ont choisi d’élire un ado immature ?  |  #Syrie L’État islamique affirme que des engins explosifs ont explosé à la base de Hay’at Tahrir Al-Sham à Sarmada- #Idlib  |  #Tsahal vient de cibler 1 zone derrière l’Université Al Quds au nord de #Gaza avec un missile en réponse à une agression du Hamas  |  #Gaza: 2 Palestiniens modérément blessés par 1 roquette artisanale tirée depuis Gaza et retombée sur Gaza dans le quartier d’Al-Nasser à Rafah. Boom!!!  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 2 juillet 2018

« Le crétin prétentieux est celui qui se croit plus intelligent que ceux qui sont aussi bêtes que lui »- Pierre Dac.

Une des raisons de la médiocrité de la politique étrangère de la France est que les milieux diplomatiques français ne sont pas mieux informés que le Français moyen. Ce qui est grave est qu’ils l’ignorent.

La vision du monde de ces messieurs du Quai d’Orsay est à la fois auto-centrée, nombriliste et déformée, et finalement très en retard sur les événements.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

J’ai récemment appris que dans les milieux diplomatiques français, il est généralement établi que Donald Trump a l’esprit totalitaire. Ce n’est, en réalité, rien d’autre que le reflet de ce qui se dit sur MSNBC, CNN et dans le New York Times. Mais à la différence des Américains, les diplomates français ignorent que MNSBC, CNN et le NYT sont atteints du syndrome anti-Trump.

Voici les arguments qui circulent pour « prouver » que Trump est un dictateur :

  1. Trump a félicité Xi lors de sa nomination à vie.
  2. Il a déclaré souhaiter devenir président à vie.
  3. Il veut disposer d’une Cour Suprême à sa botte.
  4. Il a déclaré être prêt à s’auto-amnistier en cas de condamnation personnelle.
  5. Depuis son élection, il n’a jamais affirmé qu’il soutenait la démocratie face au totalitarisme.
  6. Il a apporté son soutien public à la Pologne de Kaczinski et à la Hongrie de Orban.
  7. Il a une admiration déclarée pour le régime de Poutine.

De ces sept arguments, aucun n’est juste.

Factcheck

1. Félicitations à Xi lors de sa nomination à vie.

  • Trump a félicité Xi pour sa réélection, c’est exact. Mais il a été rejoint en cela par le secrétaire général des Nations unies, et bien entendu aussi par Emmanuel Macron. (jm.china-embassy.org).
  • Xi a été élu en octobre 2017. Trump l’a félicité pour sa réélection le 25 octobre 2017 (independent.co.uk). La nomination à vie de Xi a été votée lundi 5 mars 2018 (la-croix.com). Trump ne l’a donc pas félicité pour sa réélection à vie.

Verdict : Fausse information.

2. Trump a déclaré être lui-même attiré par l’idée de devenir président à vie.

Verdict : Fausse information.

3. Trump veut une Cour Suprême « à sa botte ».

Le président des Etats-Unis nomme les juges à la Cour suprême et les juges fédéraux. Ce n’est pas une nouveauté de Trump, c’est inclus dans l’article II section 2 de la Constitution des Etats-Unis.

Le terme nomination d’ailleurs est impropre, on devrait parler de proposition, car c’est le Sénat américain qui a le dernier mot et approuve ou rejette les juges “nommés” par le président, à la majorité simple de 51%. Si le Sénat bascule du côté démocrate au mois de novembre prochain, Trump ne pourra pas obtenir la validation de futurs, et éventuels juges à la Cour suprême.

Verdict : l’argument est mensonger, le terme « à sa botte » est chargé de connotation négative pour décrire les prérogatives des présidents américains. De plus, l’Amérique possède un solide système de séparation des pouvoirs. Le juge conservateur Kennedy qui vient d’annoncer partir en retraite, et nommé par Ronald Reagan, a voté à gauche sur d’importants sujets de société. Et le juge nommé par Trump, Neil Gorsuch, a remplacé un autre juge conservateur, Steve Scalise, et n’a donc pas modifié l’équilibre gauche progressiste, conservateurs constitutionnels de la Cour suprême.

Disait-on qu’Obama a voulu une Cour Suprême « à sa botte” lorsqu’il a nommé Sonia Sotomayor et Elena Kagan, deux juges gauchistes à la Cour suprême ? Certainement pas. Lorsqu’un président de gauche nomme un juge de gauche, il agit conformément à ses prérogatives, lorsqu’un président de droite choisit un juge conservateur, il abuse de ses pouvoirs, et “choisit des juges à sa botte”.

4. Trump est prêt à s’auto-amnistier en cas de condamnation personnelle.

Cette “déclaration” est inventée. Trump n’est pas prêt à s’auto-amnistier, c’est même tout le contraire.

Voici la position de Trump, expliquée dans son tweet :

“Comme l’ont déclaré de nombreux juristes, j’ai moi-même le droit absolu au PARDON, mais pourquoi ferais-je cela alors que je n’ai rien fait de mal ? Pendant ce temps, la chasse aux sorcières sans fin, menée par 13 démocrates très en colère et en conflit d’intérêt (et autres) se poursuit jusqu’aux élections de mi-mandat !”

L’ancien maire de New York et ancien procureur fédéral Rudy Giuliani, qui dirige le team des avocats de Trump, a déclaré que ce dernier a, légalement, “probablement le droit de s’auto-pardonner”, mais il ne le recommande pas, car “ce serait politiquement suicidaire”.

Verdict : Fausse information.

5. Trump n’a fait aucune déclaration soutenant la démocratie face au totalitarisme.

Argument spécieux. Tout ce que Trump n’aurait pas dit prouverait qu’il pense le contraire ? Il n’a pas dit non plus que le monstre du Loch Ness n’existe pas, ni qu’une souris ne peut porter un éléphant dans ses bras…

Et de plus, l’affirmation est mensongère, elle s’adresse évidemment aux gens peu informés, qui ne pourront pas la contredire faute de connaissances. Trump a, en réalité, salué à de nombreuses reprises la démocratie, et dénoncé les Etats totalitaires. Obama par contre, s’est rapproché de Cuba.

Trump a constamment salué la démocratie :

  • Le 16 mars dernier, dans un tweet à propos du limogeage du numéro 2 du FBI Andrew Mc Cabe qui a menti aux enquêteurs, Trump a déclaré : “c’est un grand jour pour la démocratie”

  • Le 18 septembre 2017, Trump demandait la “pleine restauration de la démocratie et des libertés politiques au Vénézuéla”

  • Le 16 juillet 2017, Trump affirmait que les Fake News distordent la démocratie (l’argument est inattaquable).

  • Le 22 janvier 2017, Trump disait que les manifestations pacifiques sont la marque de la démocratie. Il ajoutait que “même si je ne suis pas toujours d’accord avec eux, je reconnais le droit des peuples à exprimer leurs idées”

  • Le 26 novembre 2012, Trump reprenait cette citation de Roosevelt : “La véritable sauvegarde de la démocratie est l’éducation.”

  • Et en 2013, il célébrait la mémoire de Margaret Tatcher : “Margaret Thatcher était la Dame de fer de l’Ouest. Elle a promu la liberté et la démocratie – un grand leader et allié de l’Amérique”.

  • Enfin, le 25 mars, il proclamait le 25 mars, “jour national de célébration de la démocratie américaine et grecque”

Mais à part ça, Trump n’a “jamais soutenu ou loué la démocratie” !

Tous les anti-Trump pratiquent la même falsification : ils misent sur la crédulité des gens pour gober leurs mensonges.

Par ailleurs, lors de la campagne électorale, Trump a refusé les dons des lobbies et des groupes d’intérêt de Washington, (ce qui les a rendus furieux et inquiets). Il ne doit donc rien à personne, car les riches donateurs ne donnent jamais rien contre rien, et ce qu’ils attendent en retour de leurs dons n’est pas destiné à servir les citoyens, mais eux. Trump n’a de faveur à retourner à personne, et il peut diriger le pays indépendant des intérêts privés. C’est une attitude qui respecte plus la démocratie que le capitalisme de connivence à la Macron ou Obama. L’immobilisme du Sénat américain, plombé par les multiples forces de pression qui tiennent les sénateurs, voilà ce qui détruit la démocratie.

6. Trump soutient la Pologne de Kaczinski et la Hongrie de Orban.

La Pologne et la Hongrie sont devenues des dictatures totalitaires ? Les élections libres ont été supprimées ? Il faut vraiment que je me tienne au courant, les choses vont si vite ! Je ricane, mais ce qui est reproché à Trump est insolent. Cela voudrait dire, par une formidable inversion du sens des mots, que les pays qui ne suivent pas la ligne imposée par l’UE sont des dictatures.

7. Trump a de l’admiration pour le régime de Poutine.

Ce fait n’existe pas, il est inventé. Trump a déclaré que Poutine a été un meilleur leader qu’Obama pour la défense de la sécurité de son pays. C’est factuel.

Quand Poutine a eu des mots positifs pour Trump, Trump a répondu : « Eh bien, je pense que quand il dit que je suis brillant, je pense que je vais accepter le compliment, d’accord ? »

Alors qu’Obama était informé depuis 6 mois que la Russie tentait de manipuler les élections américaines, et qu’il n’a strictement rien fait pour les en empêcher parce qu’il pensait qu’Hillary serait élue, Obama a pris des sanctions ridicules contre Poutine, en décembre 2016. Poutine, dans sa réaction, a humilié Obama en offrant une réception de Noël aux enfants d’expats américains. Trump a félicité Poutine pour l’astucieuse façon de ne pas réagir aux stupides sanctions imposées par Obama.

Les gauchistes tentent, avec un certain succès en cela aidés par les médias, de faire oublier que c’est Hillary Clinton qui a rencontré son homologue russe lorsqu’elle était secrétaire d’Etat, et a proposé d’appuyer sur le “Reset button” à titre de symbole des nouvelles relations amicales avec la Russie.

C’est sous le secrétariat d’Hillary Clinton que les Etats-Unis ont vendu 20% de l’uranium américain à Poutine, alors que les Etats-Unis en manquent et qu’ils doivent l’acheter à d’autres.

Et c’est Obama, qui a déclaré à Medvedev, pensant que son micro était éteint, “dites à Poutine qu’après ma réélection, j’aurais les mains libres”.

Qui est complice de Poutine déjà ?!

Conclusion

Fausses informations, fake news, intox, propos inventés, propos déformés, rien n’arrête le flot constant des mensonges anti-Trump. Tellement qu’il est difficile de reprocher aux gens peu informés de ne pas y trouver le feu derrière la fumée. Et pourtant, comme les Palestiniens « peuple victime », comme Israël « colonisateur », comme l’immigration « chance pour la France », comme le racisme anti-blanc « qui n’existe pas », comme l’Islam « religion de paix et d’amour », comme l’invasion de l’Europe par l’islam « fantasme xénophobe », tout ce que vous lisez et entendez sur Trump est fabriqué, manipulé, filtré.

Les très décevants résultats de la France en Afrique, au Moyen-Orient, avec la Turquie et même l’UE, ce sont les Français qui se les prennent en pleine poire par la politique étrangère défectueuse du Quai d’Orsay.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz