FLASH
[17/11/2018] Arnaud Chavez, meneur des gilets jaunes pour Mézières, a été photographié faisant une quenelle nazie devant une stèle en hommage des victimes juives du nazisme  |  Les deux individus incarcérés suite à la violente agression du policier de la Bac Toulon, le 2 novembre dernier à Hyères, ont été remis en liberté en toute discrétion par la justice  |  [16/11/2018] Nikki Haley : Les Etats-Unis s’opposent à l’appel de l’Assemblée générale des Nations unies pour qu’Israël rende le plateau du Golan à la Syrie  |  [15/11/2018] Voici un aperçu de la prudence avec laquelle #Israël évite les pertes civiles à #Gaza: L’armée israélienne a appelé un type et a passé 45 minutes au téléphone avec lui pour qu’il évacue sa maison, avant de bombarder le bâtiment des médias du #Hamas situé à côté  |  Le sebateur Lindsey Graham a déclaré qu’il enquêterait davantage sur la controverse entourant les e-mails d’Hillary Clinton s’il devenait président du Comité judiciaire l’an prochain  |  Un « militaire » se filme et déclare qu’il est « obligé de travailler avec les porcs » en désignant les gendarmes  |  [14/11/2018] Effet trump : L’optimisme économique des petites entreprises se maintient au niveau le plus élevé depuis 45 ans  |  Floride, corruption Démocrate exposée : Les procureurs fédéraux découvrent des documents électoraux modifiés dans le comté de Broward liés aux Démocrates  |  Les Etats-Unis offrent une récompense de 5 millions de dollars pour la capture du dirigeant du Hamas Saleh Al-Arouri  |  [13/11/2018] Un camion vient d’exploser à l’angle rue Crozatier/rue du Faubourg Saint-Antoine à Paris. La façade d’un bureau de tabac attenant a également pris feu.  |  Ce mardi 13 à 20h, conférence de Guy Millière à Tel Aviv, 88 rue Ben Yehuda  |  Au Mali, 3 civils tués dans un attentat-suicide islamiste contre un sous-traitant de l’ONU  |  « Notre objectif est de presser l’#Iran jusqu’à la dernière goutte » déclare John Bolton, conseiller géopolitique de Donald #Trump  |  Arizona : la Républicaine Martha McSally concède la victoire sénatoriale à la Démocrate d’extrême gauche Krysten Sinema  |  Incendies proche de nous en #Californie: bilan : 44 morts, le plus lourd de l’histoire de l’État – politique écologiste et socialiste de « préservation » de la flore mise en cause  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Piotr Stammers le 4 juillet 2018
Hojjjat al-Islam Mojtaba Zolnour

Obama a accordé la citoyenneté à 2 500 Iraniens avant l’accord nucléaire, a révélé un imam iranien.

L’administration Obama a accordé la citoyenneté à environ 2 500 Iraniens – y compris des membres de la famille de politiciens et d’autres VIP – dans la période précédant l’accord nucléaire iranien, a déclaré Hojjat al-Islam Mojtaba Zolnour, un haut dignitaire religieux de la République islamique d’Iran.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Un député iranien a confirmé que la Maison-Blanche d’Obama a donné l’ordre d’accorder la citoyenneté comme une « faveur aux hauts responsables iraniens liés au président Rouhani ».

Hojjjat al-Islam Mojtaba Zolnour, président de la commission parlementaire Nucléaire iranienne et membre de la commission de la Sécurité nationale et des Affaires étrangères, a fait ces allégations lors d’un entretien avec le journal Etemad, cité par l’agence de presse Fars News.

Quand Obama, au cours des négociations sur le JCPOA, a décidé de faire une faveur à ces hommes, il a accordé la citoyenneté à 2 500 Iraniens et certains responsables ont lancé une compétition pour savoir quels enfants pourraient faire partie de ces 2 500 Iraniens », a affirmé le clerc.

Les révélations de l’imam choquent autant aux États-Unis qu’en Iran.

« Les responsables du régime chantent la mort de l’Amérique, mais ils envoient leurs enfants aux États-Unis

  • D’un côté, cela s’ajoute aux absurdes concessions faites par l’administration Obama pendant cette période – y compris le paiement de 1,7 milliard de dollars censé être lié à un « règlement juridique » mais qui a coïncidé avec la libération des prisonniers américains en 2016, à comparer avec la façon dont Trump a obtenu sans rien payer la libération de prisonniers américains détenus en Corée du Nord.
  • En Iran, le ressentiment envers l’élite de Téhéran est encore plus fort.

« De nombreux Iraniens ordinaires sont surpris et se sentent trahis par le fait que les enfants des responsables du régime vivent et travaillent aux États-Unis « , a déclaré Saeed Ghasseminejad, chercheur à la Fondation pour la défense des démocraties, un institut de recherche basé à Washington.

« Les responsables du régime chantent la mort de l’Amérique, mais ils envoient leurs enfants aux États-Unis, loin de l’enfer qu’ils ont créé en Iran au cours des quatre dernières décennies » ajoute Ghasseminejad

Ghasseminejad a indiqué que des Iraniens demandent leu expulsion des États-Unis :

« Les Iraniens ne comprennent pas pourquoi le gouvernement américain permet à la progéniture des fonctionnaires du régime de vivre aux États-Unis, alors que les États-Unis ont introduit une interdiction de voyager pour les citoyens iraniens ordinaires et que de nombreux Américains sont emprisonnés en Iran. C’est pourquoi de nombreux Iraniens sur les médias sociaux ont exhorté le gouvernement américain à expulser les enfants des responsables du régime ».

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Piotr Stammers pour Dreuz.info.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz