FLASH
[20/07/2018] Ce vendredi soir, le Hamas a tiré 3 roquettes sur des civils israéliens dans l’indifférence du monde occidental  |  L’actrice Whoopi Goldberg a invité la conservatrice Jeanine Pirro pour parler de son dernier livre, et elle l’a traitée « comme un chien » et l’a jeté hors du plateau quand Pirro a parlé du « Trump derangement syndrome ». Vraiment, la gauche a l’esprit totalitaire  |  Des avions de combat israéliens engagés dans une opération d’envergure contre des bases du Hamas à Gaza en réponse à des tirs contre des troupes de Tsahal  |  Effet Trump: La production pétrolière américaine vient d’établir un nouveau record de tous les temps  |  [19/07/2018] 1000 gros bonnets Iraniens ont acheté des passeports des Comores pour voyager sans éveiller les soupçons. La bonne nouvelle est que le gouvernement comorien a changé de camp et a annulé plus de 100 passeports  |  Effet Trump: Les exportations de pétrole de l’Iran pourraient chuter de deux tiers d’ici la fin de l’année en raison des nouvelles sanctions des États-Unis, une excellente nouvelle dans la lutte contre le terrorisme mondial  |  Médias de plus en plus marginalisés: 68% des Républicains approuvent la rencontre entre Poutine et Trump que les journalistes qualifient de « trahison » (sondage CBS)  |  Effet Trump : Le chômage à travers les États-Unis est le plus faible depuis décembre 1969, selon un rapport du ministère du Travail  |  [18/07/2018] Pour faire face à l’afflux de touristes, Lufthansa annonce deux nouvelles routes vers Eilat cet hiver  |  [15/07/2018] Depuis samedi matin, les terroristes ont tiré plus de 200 roquettes sur les citoyens israéliens. Et aucun gros titre pour dénoncer ça ?  |  [14/07/2018] Tsahal a frappé des douzaines de cibles du #Hamas à la suite des attaques terroristes de roquette contre non pas l’armée mais des civils en #Israël  |  Eric Ciotti a qualifié Emmanuel Macron d' »adolescent immature » atteint d’un « sentiment de surpuissance ». Ça dit quoi sur les français qui ont choisi d’élire un ado immature ?  |  #Syrie L’État islamique affirme que des engins explosifs ont explosé à la base de Hay’at Tahrir Al-Sham à Sarmada- #Idlib  |  #Tsahal vient de cibler 1 zone derrière l’Université Al Quds au nord de #Gaza avec un missile en réponse à une agression du Hamas  |  #Gaza: 2 Palestiniens modérément blessés par 1 roquette artisanale tirée depuis Gaza et retombée sur Gaza dans le quartier d’Al-Nasser à Rafah. Boom!!!  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 5 juillet 2018

Je l’affirme depuis des mois. Ma conviction est que les idées « progressives » de la gauche ne survivront pas au 21e siècle. Le mouvement vient de se mettre en marche, bien plus tôt que je l’imaginais.

Voici par ces témoignages comment le mouvement #WalkAway « s’éloigner [de la gauche] » est devenu viral.

Julia Gordon, designer graphique chez ABC News :

« Je me suis toujours considérée comme une femme de gauche « ouverte d’esprit ». J’étais entourée de gauchistes tout au long de mes études universitaires, j’ai travaillé pendant plus d’une décennie dans une industrie dominée par la gauche et je n’avais que des amis de gauche. Pour m’informer, je regardais le Daily Show [satyre sous un angle très à gauche de la politique], et j’ai toujours voté démocrate.

Puis, en 2009, j’ai rencontré un homme nommé Chris, qui a changé ma vie.

Nous nous sommes rencontrés sur un site de rencontre en ligne, et nous avons passé plusieurs heures à parler de notre premier rendez-vous, avant qu’il ne me révèle enfin son grand secret…. il était conservateur.

Honnêtement, j’ai envisagé à ce moment-là de mettre fin à notre relation, pensant que nous étions trop différents. Mais j’étais curieusement fascinée par lui. Il semblait bien informé et ne ressemblait pas du tout à ce à quoi je m’attendais. Il ne semblait pas entrer dans le moule « raciste, sexiste, homophobe et intolérant » que j’étais endoctrinée à croire.

Nous avons continué à sortir ensemble, et j’ai peu à peu commencé à voir l’autre côté de chaque sujet. J’entendais [de sa part] des informations qui n’étaient auparavant jamais entrées dans ma petite bulle. Et lorsque j’ai fait face aux positions de mes amis gauchistes, j’ai été confrontée à des regards vides, au déni et à l’incrédulité totale, et même à l’hostilité pure et simple.

C’est là que j’ai commencé à m’éloigner…

Une nouvelle flamme avait commencé à grandir en moi. Au cours des années suivantes, je suis devenue complètement amoureuse des Pères Fondateurs, de la Guerre d’Indépendance et de la Constitution. J’ai commencé à lire de façon obsessionnelle, à écouter des podcasts radio et à regarder des commentateurs politiques sur YouTube. J’ai développé une passion politique que je n’aurais jamais pu prévoir en un million d’années.

Chris et moi nous sommes finalement enfuis à Vegas [pour nous marier] le 4 juillet 2016 [le 4 juillet commémore l’adoption de la Déclaration d’Indépendance des Etats-Unis du 4 juillet 1776].

J’ai choisi la date parce qu’elle avait une signification très spéciale pour moi. Non seulement je suis tombée amoureuse de lui, mais il m’a fait tomber follement amoureuse de mon pays. Je suis maintenant une fière conservatrice, qui n’entre pas non plus dans le profil absurde « raciste, sexiste, intolérant homophobe » mis en avant par la gauche.

En tant que personne qui a pris la « pilule rouge » [une référence aux pilules rouge (découvrir la réalité) et bleue (rester dans la matrice) du film Matrix devenue une expression courante pour désigner les gauchistes qui commencent à se soucier davantage des faits et des statistiques que de leurs propres sentiments] il y a plusieurs années, ça a été très difficile pour moi d’observer le processus rapide et violent de passage des Démocrates vers l’extrême gauche au cours de la dernière décennie. Je suis toujours sous le choc de voir à quel point ils sont devenus dérangés à cause de la victoire de Trump, et comment ils continuent à être déments chaque jour davantage. Et les médias grand public ne font qu’accroître la frénésie de la peur et de la haine.

Cependant, je suis remplie d’espoir et d’optimisme à cause de ce mouvement [#WalkAway] !

Je n’arrête pas d’en parler ! Je pense que je suis enfin ravie de voir tant de gens se réveiller comme je l’ai fait, et enfin voir la vérité.

Nous sommes tous américains ! Nous pouvons ne pas être d’accord sur la politique, mais nous devons toujours nous traiter avec respect et décence ! Il n’y a aucune raison que nous soyons aussi divisés et haineux.

Merci Brandon Straka [créateur du groupe #WalkAway sur Facebook, 60 000 membres en 30 jours] de nous avoir réunis. Et joyeux Jour de l’Indépendance à tous !!!!!!!!!! ❤🇺🇲❤🇺🇲 »

Amanda D Way-Bower :

« Dans ma famille, nous sommes des gens très divers. Il n’y a pas de raciste parmi nous. [NDLR : une photo de famille mise en ligne par Amanda ressemble effectivement à une publicité Benetton]

J’ai quitté la gauche [#walkedaway] à la dernière élection, j’ai été étiquetée raciste à cause de la couleur de ma peau. J’ai été qualifiée de personne à faible QI et d’ignorante parce que je vis dans un Etat du Sud. J’ai été étiquetée homophobe malgré le fait d’avoir des homosexuels dans ma famille.

Les tentatives de débat logique et pacifique se sont heurtées à des insultes, à des injures et des mots désobligeants. Ma liberté d’expression a été qualifiée de discours de haine. J’ai été étiquetée comme une meurtrière parce que je possède et porte des armes à feu. Il ne m’était pas permis d’exprimer mon amour pour mon président [Trump], parce que je suis propriétaire d’une petite entreprise et que je ne voulais pas risquer de la perdre.

J’ai été Démocrate toute ma vie. Je pensais honnêtement qu’ils étaient les champions des pauvres contre les riches [mais] ils n’ont pas cherché à défendre mon portefeuille….. seulement le leur. »

Angel Pito Rivera :

« Quand on naît et qu’on est élevé dans les HLM de Brooklyn, NY, nous sommes conditionnés à avoir tous les mêmes idées. Je n’étais affilié à aucun parti, mais tout ce que je savais, c’est que les Démocrates se sont battus pour nous alors que les Républicains riches et maléfiques étaient la cause de ma pauvreté et de toute la douleur qui nous entourait.

Ce n’est que le 11 septembre, lorsque j’ai commencé à faire de la politique, que j’ai commencé à haïr Bush et son parti.

Quand Obama a été élu, j’étais excité, mais après un an, j’ai dû admettre que rien ne changeait, à part qu’il mettait en œuvre des idées qui étaient presque radicales, qui me rappelaient les gouvernements communistes passés.

Pour faire court, je l’ai désavoué et j’ai renoncé à tous les politiciens. Puis vint Trump. Je le méprisais, je croyais tout ce que les médias disaient.

Un jour, ils ont montré un clip de lui pendant la campagne, je pensais que c’était un fou, je devais le voir de mes propres yeux. J’ai vu tout le meeting et j’ai été choqué de constater que non seulement ils avaient menti, mais que j’étais d’accord avec tout ce qu’il disait. Depuis, je suis un fan.

Avec le temps, j’ai appris qu’ils [les médias] ont menti au sujet de la police, qui risque leur vie pour aller dans les quartiers et protéger les mêmes personnes qui les détestent.

Ils ont menti au sujet de la famille, quand ils poussent à l’aide sociale et à l’avortement en détruisant l’unité familiale.

Ils ont menti sur la pauvreté, alors que tout ce que j’avais à faire était de travailler dur et d’atteindre mes objectifs. #WalkAway »

Beth Ann Trizis Formby :

Obama m’a traité d’entêté, Hillary m’a traité de déplorable, la communauté LGBTQ m’a traité d’homophobe, Bill Clinton m’a traité de plouc, Black Lives Matter m’a traité de raciste, les féministes m’ont traité de sexiste, les musulmans m’ont traité d’infidèle, Pelosi [Nancy Pelosi, une des têtes de file du parti Démocrate] m’a traité d’antipatriotique, le gouverneur Brown m’a traité de parasite ainsi que tous les autres contribuables. Trump, il m’a traité d’Américain !

Conclusion

Il y  a des dizaines de milliers de témoignages du même tonneau…

Je fais le constat suivant : lorsque j’observe son combat, je réalise que la gauche s’attaque par étape à toutes les valeurs fondamentales qui font l’espère humaine. Et je prédis que pour cette exacte raison, elle a signé sa mort.

Cela a commencé après guerre avec le rejet de valeurs qui, remarquez-le, ont réapparu dans la bouche du président Trump.

  • Le travail a été sali comme étant la version moderne, aliénante, de l’esclavage, alors que c’est par le travail que l’homme s’épanouit, crée de la richesse pour lui, sa famille et sa descendance, s’éloigne de la dépendance de l’Etat, et tire la récompense de ses efforts.
  • La famille a été détruite par l’incitation, la banalisation de l’avortement pour un oui ou pour un non. Les ponctions financières de l’Etat ont incité les gens à avoir moins d’enfants. Les couples homosexuels ont été hissés au rang des grandes valeurs sociales. Parce que la famille, c’est le lieu où la culture familiale, les valeurs, les bonnes manières, le respect, et plus généralement les traditions sont transmises. C’est le lieu de résistance au lavage de cerveau, le contrepoids à la capture des esprits par les idéologues. La famille est le contre-pouvoir de la propagande. La seule forme de famille normale : un papa, une maman et des enfants est sous attaque.
  • La Nation a été décrite comme l’ennemi du genre humain. Le rejet des frontières et des nations (sauf durant les grands événements sportifs, sauf au bénéfice des pays du tiers-monde) est devenu l’idéal à atteindre, alors que les peuples du monde se constituent en pays.
  • L’existence des deux sexes, au profit de trois ou cinq ou dix, a été niée. Tous comme les différences de goût, d’attirances, de sensibilité, de force, d’intelligence, de prédispositions et de capacité entre les sexes.
  • Le fruit du travail des uns pour le donner à ceux qui se roulent les pouces ou immigrent est devenu fait acquis. Ca ne l’est pas, c’est immoral.
  • Le capitalisme, seul système depuis la création du monde qui ait jamais créé le bien-être, la quasi-disparition de la famine dans le monde, et bien entendu tout le progrès, est diabolisé.
  • Le pacifisme, l’apaisement contre les tyrans et les envahisseurs, qui a participé à l’extermination de 6 millions de juifs, est devenu la bonne posture morale au lieu de la démonstration de force pour calmer les ardeurs des agresseurs.
  • Le politiquement correct a visé à forcer les gens à ne plus faire confiance en leur bon sens et leur logique au profit d’une vérité imposée : c’est au point qu’on n’a plus le droit d’appeler un chat un chat.
  • La gauche a refusé qu’il existât des sociétés avancées et des sociétés arriérées, que les gens ne sont pas égaux en fait, et qu’il existe des groupes humains, les blancs et les jaunes par exemple, qui se débrouillent plutôt bien, quand d’autres, hélas, vivent dans la misère, la corruption, ou s’entre-déchirent malgré les mains tendues par les premiers. Un exemple ? Gaza et Singapour, ancienne colonie qui a pris son indépendance en 63. Gaza fabrique des roquettes, Singapour des millionnaires.

Tout ceci s’écarte trop de la nature profonde de l’homme. Tout ceci – je ne le verrais probablement pas de mon vivant – va se retourner contre ses promoteurs. Restera à combattre l’islam, et c’est une autre paire de manches…

Encore un mot si vous voulez bien

Le dernier sondage Reuters/Ipsos (1) révèle que les jeunes Américains blancs fuient en masse le parti Démocrate à la suite de l’élection du président Donald Trump.

Le dernier sondage Reuters/Ipsos Poll a interrogé plus de 16 000 électeurs inscrits, âgés de 18 à 34 ans au cours des trois derniers mois de 2018. Ce même sondage avait été effectué en 2016 à peu près à la même période.

  • En 2016, 47% de jeunes ont voté Démocrate, contre 33% Républicain.
  • Depuis l’élection de Trump – et son économie en plein essor – 39 % des jeunes Américains blancs disent être favorables aux Démocrates, contre 39 % aux Républicains.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

(1) https://www.reuters.com/article/us-usa-election-millennials/exclusive-democrats-lose-ground-with-millennials-reuters-ipsos-poll-idUSKBN1I10YH

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz