FLASH
[23/09/2018] La nouvelle tenue du personnel du SAMU varois comporterait un gilet pare-balles  |  Après avoir accusé les policiers de -chier dans leur froc- et de ne pas -avoir les couilles- d’aller dans les quartiers difficiles, #YannMoix est invité par un syndicat policier à un reportage en zone sensible. « On verra s’il a les couilles »  |  Affaire Kavanaugh : Un 3e témoin cité par Christine Ford comme ayant été présent rejette ses allégations  |  [22/09/2018] Deux ballons chargés d’explosifs envoyés depuis Gaza atterrissent dans le sud d’Israël, aucune mention dans la presse : les journaux veulent que les Français pensent que les palestiniens sont des victimes, plus grand mensonge du siècle  |  Le multiculturalisme a tué l’utopie suédoise : Les statistiques montrent que la Suède, autrefois un pays où l’on pouvait se promener dans les rues la nuit en toute sécurité, est devenue un pays truffé de crimes  |  Suite à dénonciation anonyme, la police israélienne a arrêté un terroriste musulman de 21 ans qui planifiait une attaque terroriste dans la ville d’Afula au nord  |  Le « tsunami » de #fakenews pendant la présidentielle était une Fake news. Seulement 1% des contenus circulant sur Twitter étaient des fake news selon le CNRS. Pour « Le Monde », sur 60 millions de tweets politiques, 5.000 contenaient des « fausses informations »  |  Plusieurs membres de la garde militaire d’élite iranienne tués par des terroristes lors d’une parade militaire  |  Hier soir, des terroristes ont lancé une bombe artisanale sur la communauté israélienne de Beit-El, au nord de Jérusalem. Évidement, les médias sont trop malhonnêtes pour informer le public  |  [21/09/2018] Médine ne chantera pas au #Bataclan : la mobilisation a porté ses fruits. L’islam perd une bataille  |  Des rapports font état de bombardements Israéliens dans l’est de Gaza  |  Un incendie dans le kibboutz Nir à été déclenché par un ballon incendiaire  |  [20/09/2018] Un avion militaire israélien a frappé des terroristes qui ont lancé des cocktails Molotov  |  Un avion de chasse Israélien a détruit un avant poste du Hamas  |  Joie chez les antisémites: Des centaines de terroristes musulmans se livrent ce soir à des émeutes à plusieurs endroits le long de la clôture de sécurité avec Gaza et tentent de la saboter pour s’infiltrer en Israël et assassiner des Juifs  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 11 juillet 2018

Les sénateurs pointent de “réelles insuffisances” dans le traitement de la menace intérieure.

Le Sénat tire la sonnette d’alarme. À trois jours de la présentation par Matignon d’un nouveau plan de lutte contre le terrorisme, un rapport du Sénat fait part de ses inquiétudes concernant le « danger » du salafisme, rapporte Le Figaro ce mardi.

« Pas à la hauteur des enjeux »

La commission d’enquête, dirigée par les sénateurs Bernard Cazeau (LREM) et Sylvie Goy-Chavent (Union centriste), dresse le bilan d’une menace terroriste devenue essentiellement intérieure. Hier, lundi, lors de son discours au Congrès, Emmanuel Macron avait fustigé un « terrorisme islamiste » qui « se love dans nos sociétés elles-mêmes ». Si le Sénat adresse un bon point dans les chantiers mis en œuvre par les pouvoirs publics depuis 2015, il fait part de « fortes inquiétudes pour l’avenir » et déplore les « tâtonnements » de l’administration pénitentiaire dans la prise en charge des détenus radicalisés.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

La lutte contre la propagande islamiste sur internet et les réseaux sociaux n’est selon les sénateurs « pas à la hauteur des enjeux », tandis que se dessinent les « limites des plans gouvernementaux de prévention ». Aussi, la commission d’enquête formule 63 propositions, parmi lesquelles figurent l’expulsion des fichés S radicalisés de nationalité étrangère, le suivi à long terme des « revenants » mineurs, la création de pôles de lutte contre l’islam radical dans chaque département ou encore l’application aux détenus pour terrorisme binationaux de la déchéance de nationalité. Le rapport désigne « l’enracinement du salafisme en France », « terreau idéologique du djihadisme », comme cible prioritaire, rappelant au passage le nombre de 40 000 à 60 000 des adeptes de ce courant rigoriste.

Source : Valeursactuelles

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz