FLASH
[15/12/2018] Gilets jaunes : une chaîne humaine prévue dans les Alpes-de-Haute-Provence samedi  |  [14/12/2018] Le Weekly Standard, un magazine conservateur psycho-rigide et anti-Trump, ferme après 23 ans d’existence  |  Effet trump : La Chine annonce que sa croissance économique est beaucoup + lente que prévu : elle perd la guerre commerciale contre les USA et a suspendu ses hausses de tarifaires contre les USA. Les États-Unis, en revanche, se portent très bien  |  Israël : un colon musulman palestinien s’est infiltré par la clôture de protection de Gaza et a attaqué un soldat, qui a été légèrement blessé à la tête  |  [13/12/2018] Chérif Chekatt a été abattu par la police à Strasbourg  |  Pollution : le tribunal de l’Union européenne juge – trop élevées – les limites d’émissions des diesels  |  2 heures avant l’attentat de Strasbourg, la garde des sceaux annonçait qu’elle ne prendrait pas de sanction contre le juge ayant libéré par erreur un djihadiste dangereux  |  La fécondité baisse pour toutes les femmes en France, sauf les immigrées, selon l’INSEE  |  Hassan Nasrallah, le leader du Hezbollah, aurait déclaré dans un discours que la création d’Israël a épargné au groupe terroriste la peine de traquer les Juifs jusqu’au bout du monde  |  [12/12/2018] Saleh Omar Al-Barghouti, le terroriste de l’attentat d’Ofra et fils du fondateur de #BDS Omar Barghouti a été abattu lors d’une intervention de Tsahal à Ramallah  |  Le premier ministre britannique Theresa May joue son poste après un vote de défiance  |  La bénédiction d’Abraham se vérifie: « Je bénirai ceux qui te bénissent Je maudirai ceux qui te maudissent ». La #France s’est mise en travers d’#Israël. Elle en subit les conséquences. Ce n’est que le début  |  Non mais allo ! On peut même pas compter sur #Israël pour faire correctement de l’#Apartheid ! Une femme arabe #palestinienne va être maire adjointe de Haïfa  |  [11/12/2018] L’antisémitisme était la solution respectable pour se débarrasser des juifs d’Europe. L’antisionisme est la façon respectable de se débarrasser des juifs de Palestine  |  100 chrétiens enlevés lors de raids nocturnes dans une église chinoise clandestine  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 14 juillet 2018

L’annonce intervient trois jours avant la rencontre entre Donald Trump et Vladimir Poutine…

Le responsable n’était donc pas un « hacker de 200 kilos assis sur son lit ». Vendredi, douze agents des services du renseignement militaire russe (GRU) ont été inculpés par la justice américaine pour avoir piraté les emails du parti démocrate et de la campagne d’Hillary Clinton. Selon le département de la Justice (DOJ), ils avaient « l’intention d’interférer » avec l’élection présidentielle de 2016. Voilà qui devrait animer la rencontre entre Donald Trump et Vladimir Poutine ce lundi, alors que le président américain a souvent émis des doutes sur la responsabilité de la Russie.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Le procureur spécial Robert Mueller a convaincu un jury populaire d’inculper douze agents russes dont Viktor Borisovich Netyksho, identifié comme « le commandant » du groupe de hackers Unit 26165. Selon l’acte d’accusation (pdf), ce groupe a piraté les emails de plusieurs employés du parti démocrate et du directeur de campagne d’Hillary Clinton, John Podesta. Les hackers ont eu recours au « phishing », en imitant des adresses officielles et des notifications de Google. Ils ont également infecté des ordinateurs via plusieurs malwares pour « capturer les touches frappées au clavier ».
Communications avec des Américains

Un autre groupe s’est occupé de la « dissémination » des documents dérobés en utilisant « des personnages fictifs », DCLeaks et Guccifer 2.0. Ils ont interagi avec « plusieurs Américains sur Internet », notamment Roger Stone, un conseiller non-officiel de Donald Trump. Cependant, « rien n’indique que les Américains étaient au courant qu’ils communiquaient avec des agents du renseignement russe », précise le communiqué du DOJ. Aucun citoyen américain n’est inculpé dans l’affaire, mais cela pourrait venir dans un second temps.

La Russie a également « transféré les documents volés à une autre organisation », identifiée dans l’acte d’accusation comme « Organization 1 ». Il s’agit selon toute vraisemblance de WikiLeaks, qui a diffusé au compte-gouttes les emails de John Podesta au cours des dernières semaines de la campagne. WikiLeaks a toujours nié les avoir obtenus de Moscou.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Au sommet de l’Otan, Donald Trump a promis qu’il confronterait Vladimir Poutine sur ces actes de piratage : « Tout ce que je peux faire, c’est dire :  »Est-ce que tu l’as fait ? Ne recommence pas ». Mais il peut toujours nier », estimait le président américain. Avec ces inculpations, ça sera un peu plus compliqué.

Source : 20minutes

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz