FLASH
[13/12/2018] Pollution : le tribunal de l’Union européenne juge – trop élevées – les limites d’émissions des diesels  |  2 heures avant l’attentat de Strasbourg, la garde des sceaux annonçait qu’elle ne prendrait pas de sanction contre le juge ayant libéré par erreur un djihadiste dangereux  |  La fécondité baisse pour toutes les femmes en France, sauf les immigrées, selon l’INSEE  |  Hassan Nasrallah, le leader du Hezbollah, aurait déclaré dans un discours que la création d’Israël a épargné au groupe terroriste la peine de traquer les Juifs jusqu’au bout du monde  |  [12/12/2018] Saleh Omar Al-Barghouti, le terroriste de l’attentat d’Ofra et fils du fondateur de #BDS Omar Barghouti a été abattu lors d’une intervention de Tsahal à Ramallah  |  Le premier ministre britannique Theresa May joue son poste après un vote de défiance  |  La bénédiction d’Abraham se vérifie: « Je bénirai ceux qui te bénissent Je maudirai ceux qui te maudissent ». La #France s’est mise en travers d’#Israël. Elle en subit les conséquences. Ce n’est que le début  |  Non mais allo ! On peut même pas compter sur #Israël pour faire correctement de l’#Apartheid ! Une femme arabe #palestinienne va être maire adjointe de Haïfa  |  [11/12/2018] L’antisémitisme était la solution respectable pour se débarrasser des juifs d’Europe. L’antisionisme est la façon respectable de se débarrasser des juifs de Palestine  |  100 chrétiens enlevés lors de raids nocturnes dans une église chinoise clandestine  |  Chérif Chekatt, le terroriste de #Strasbourg est armé et n’a pas été interpelé, nuit multiculturelle en vue pour les habitants  |  #Strasbourg : le terroriste se nommerait Chérif Chekatt, né le 4 février 1989 à Strasbourg  |  #Strasbourg : tiens donc, BFMTV affirme que le terroriste fréquentait les milieux extrémistes musulmans (et pourquoi ne sont-ils pas démantelés ?)  |  #Strasbourg : le terroriste reste introuvable, des grenades ont été découvertes dans son logement – les gens, bloqués dans les bars, célèbrent la diversité à leur façon  |  #Strasbourg : nous publions sur Dreuz.info la première photo du suspect  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Guy Millière le 15 juillet 2018

Je ne résiste pas au plaisir d’offrir ici à ceux qui me lisent un échantillonnage de photographies des manifestants anti-Trump à Londres qui ne paraîtront pas en France.

J’y ajoute en fin d’article une photo prise lors de la gay pride récemment a Paris (remarquez la présence d’enfants) : elle est censée illustrer la “fierté” homosexuelle. Ces photographies constituent des illustrations de la décadence qui touche l’Europe et le monde occidental en général (les photos prises lors des diverses gay pride aux Etats-Unis ou lors des manifestation anti-Trump à San Francisco ou New York sont du même acabit). L’une des photos montre le ballon censé incarner un Donald Trump en bébé et, comme on peut le voir, ce ballon était loin d’être aussi imposant qu’on a voulu le dire, et il s’est dégonflé au bout de deux heures, ce qui n’est pas surprenant pour un ballon gonflé par des dégonflés décadents.

Fort heureusement, les divers manifestants qu’on voit ici n’incarnent pas l’intégralité de la population britannique (ou pour la gay pride à Paris, l’intégralité de la population française). Ils incarnent la lie de la société, ou ce qui serait peut être une expression plus exacte, sa pourriture.

Que les grands médias accordent autant d’importance à la moisissure, et la présentent avec une indulgence complice, constituerait en soi un acte d’accusation contre les grands médias et on peut sous cet angle se demander quel est leur but. Pensent-ils vraiment qu’accorder autre chose que du mépris à la pourriture est utile ?

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Je pense que le but est de conditionner les opinions publiques. Et sur ce plan la réussite est, hélas, au rendez vous. En Europe en tout cas (aux Etats-Unis, Trump est populaire chez les américains non anti-américains).

Trump est pris pour un abruti imprévisible et colérique par une majorité assez nette dans les grands pays d’Europe occidentale. Ce parce que les résultats qu’il obtient sont occultés.

Disons dès lors ce qui doit l’être.

Donald Trump a obtenu au sommet de l’OTAN ce qu’il voulait obtenir. Des engagements un peu plus précis que ceux pris auparavant par les dirigeants d’Europe occidentale. Et ces derniers ont, de surcroît, parfaitement reçu le message : s’ils ne se montrent pas à la hauteur de leurs engagements, les Etats-Unis peuvent se détourner de l’Europe occidentale et la laisser se suicider toute seule. Donald Trump a fait davantage pour la défense de l’Europe occidentale que n’importe quel dirigeant européen, et si l’Europe occidentale choisit le suicide, ce sera du fait de ses dirigeants.

Au Royaume-Uni, Donald Trump a aussi posé les choses comme il entendait les poser : tout en étant gentil avec l’insipide Theresa May, il n’en a pas moins rappelé que le peuple britannique avait voté pour une sortie de l’Union Européenne et pas pour une sortie en trompe l’oeil comme celle acceptée par Theresa May qui a, ces derniers jours, cédé aux diktats de Bruxelles et opté pour un Brexit en carton pâte faisant que les réglementations européennes et les exigences de Bruxelles continueraient à s’appliquer au Royaume-Uni, ce qui a provoqué la démission de Boris Johnson et celle de David Davis. Et il n’en a pas moins dit que des accords de libre échange pourraient être établis entre les Etats-Unis et le Royaume-Uni : si le Brexit est effectif, pas si ce qui se poursuit est un Brexit en carton pâte (il a même ajouté que Boris Johnson ferait un excellent Premier ministre). Theresa May est sur un siège éjectable qui peut se trouver éjecté si elle ne respecte pas la volonté du peuple britannique. Donald Trump a fait davantage pour le respect de la démocratie britannique que tout politicien britannique.

Donald Trump a aussi pointé du doigt ce qui est en train de détruire l’Europe : l’immigration musulmane incontrôlée qui détruit les identités des peuples européens. Et il s’est placé du coté d’un réveil et d’un sursaut de salubrité au sein des peuples européens.

Il s’est placé du coté de ce que Macron a appelé la “lèpre”, puis (après sa soirée “pédé” à l’Elysée) le “vent mauvais”. Et il ne fait aucun doute qu’il est pour beaucoup dans le sursaut de défense des valeurs occidentales qui s’est dessiné en Europe centrale autour de Viktor Orban, et qui s’est poursuivi en Autriche avec Sebastian Kurtz, puis en Italie avec Matteo Salvini.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Comme je l’ai écrit, la révolution Trump ne fait que commencer. Elle balaie peu à peu l’Europe. Elle balaie les Etats-Unis et le reste de la planète.

Les décadents manifestants de Londres devraient logiquement susciter un sentiment d’horreur chez les Britanniques non décadents.

Malgré l’action d’occultation des grands médias européens, la “lèpre” et le “vent mauvais” avancent.

La “lepre” et le “vent mauvais” sauveront-ils l’Europe occidentale? Je suis loin d’en être certain. Mais Trump incarne une espérance.

Il n’est pas étonnant qu’il soit détesté à ce point par les décadents et par toutes les gauches du monde.

Outre ses qualités de révolutionnaire, il sait remarquablement exciter ses ennemis jusqu’à les pousser à montrer leur vrai visage, et celui-ci est si hideux que cela a des conséquences.

Je disais que les Britanniques devraient logiquement avoir un sentiment d’horreur face aux décadents de Londres. Je m’attends à ce que les Démocrates américains, en s’alliant aux décadents et, en révélant un visage débile, gauchiste et ignoble, s’exposent eux-mêmes à de nettes déconvenues en novembre prochain.

© Guy Millière pour Dreuz.info. Toute reproduction interdite sans l’autorisation écrite de l’auteur.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz