FLASH
[10/12/2018] Alerte info : des colons arabes ont tiré en direction d’un poste de Tsahal près de Bir Zayit en Judée  |  Après avoir voulu briser les sanctions américaines contre l’Iran, condamné Israël 8 fois à l’ONU, poussé les pays d’Europe centrale à ne pas déplacer leurs ambassades à Jérusalem, le CDU de Merkel refuse de geler des fonds pour le terrorisme palestinien  |  Ils ont signé le pacte mondial pour les migrations de l’ONU – pour le compte des peuples – sans demander leur accord (qui aurait été non)  |  #Giletsjaunes : la moitié des radars du pays auraient été détruits – d’un côté, c’est la réponse à l’acharnement anti-voitures ; de l’autre, il faudra plus d’impôts pour les faire réparer  |  [09/12/2018] Judée Samarie : 2 colons arabes palestiniens en voiture ont ouvert le feu sur des passants juifs – 6 blessés, dont 1 femme enceinte, grièvement  |  38% des juifs d’Europe envisagent de quitter leur pays en raison de l’hostilité grandissante envers leur communauté (i24NEWS)  |  #LeDrian invite Trump à ne pas se mêler de politique intérieure française – qu’il donne l’exemple et ne se mêle pas de la politique israélienne  |  Frontière israélo-libanaise : l’armée libanaise a placé des centaines de chars à la frontière, en infraction avec les résolutions de l’ONU, présent sur place, et qui regarde ailleurs  |  [08/12/2018] #GiletsJaunes : 700 interpellations sur le territoire, dont 581 à Paris  |  Paris, rue Christophe-Colomb, des #Giletsjaunes se dissocient des casseurs et les insultent  |  Paris : nombreux #GiletsJaunes ont quitté les Champs Elysées pour se rendre avenue Marceau où les tensions se sont concentrées en milieu d’après-midi. Plusieurs feux allumés avec les palissades qui protégeaient les boutiques  |  Alerte info : Tsahal a tiré en direction de 3 terroristes du Hezbollah qui approchaient la frontière – ils se sont enfuis  |  Les #giletsjaunes ont fait font fermer 3 grands centres commerciaux autour de Caen  |  #GiletsJaunes : 700 arrestation en début d’après midi. 40 000 manifestants selon les autorités  |  Intermarché de Monistrol sur Loire, bloqué depuis des jours par les #GiletsJaunes, forcé de fermer : il n’a plus aucune livraison depuis des jours. 130 personnes au chômage technique. La station essence est vide  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Christian Larnet le 17 juillet 2018

Un groupe de pression de gauche qui a reçu un financement important de George Soros s’est engagé à dépenser 5 millions de dollars pour tenter de faire capoter la nomination de Brett Kavanaugh à la Cour suprême.

Le réseau d’organisations à la tête de Demand Justice [un titre particulièrement vicieux si l’on songe que son activité principale consiste à nier le droit] a décidé de faire dérailler le processus démocratique qui consiste, pour le Sénat, à auditionner puis à voter sur le candidat choisi par le président Trump pour occuper la place laissée vacante à la Cour suprême après le départ en retraite du juge Kennedy.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

  • Demand Justice est financé par une association sans but lucratif appelée Sixteen Thirty Fund.
  • L’Open Society Policy Center (OSPC), l’une des principales organisations de dons de Soros, fait partie des trois entités qui financent Sixteen Thirty Fund à hauteur de 70% (en 2014).
  • L’OSPC est pratiquement indistinct de l’Open Society Foundations (OSF), le réseau philanthropique de Soros. OSPC n’a pas d’employés propres, selon ses formulaires fiscaux de 2016. Les employés de la Fondation sont rémunérés pour tout travail effectué pour le compte d’OSPC. Cette rémunération est déterminée par l’OSF et documentée dans les dossiers internes de l’OSF.
  • Les documents disponibles au public (1) – mais il faut fouiller pour les dénicher – montrent que moins de cinq donateurs ont donné 13,3 millions de dollars à Sixteen Thirty Fund, ce qui représente 63 % de leurs dons.
  • Sixteen Thirty Fund (STF) sert de commanditaire financier pour Demand Justice. En tant que tel, Demand Justice n’est pas tenu de soumettre ses propres déclarations d’impôts ou de divulguer le nom de ses donateurs. STF a enregistré le nom commercial « Demand Justice » auprès du Washington D.C. Department of Consumer and Regulatory Affairs le 2 mai dernier.
  • Le Conseil national des Associations sans but lucratif dit que les parrains fiscaux assurent « la surveillance fiduciaire, la gestion financière et d’autres services administratifs » pour ses personnes morales à charge comme Demand Justice. Ainsi, de nombreuses subventions ou dons que DJ reçoit sont attribués par l’intermédiaire du Fonds, toutes deux basées à la même adresse à Washington.
  • Les sympathisants peuvent également faire un don à Demand Justice par l’intermédiaire d’ActBlue Civics, une importante plateforme de collecte de fonds pour les causes de gauche.

Compte tenu de cette structure complexe de sociétés écrans du même type que celle qu’utilise le Hamas pour se financer au travers d’associations caritatives parfaitement légales, il est difficile de savoir combien d’argent les donateurs individuels comme Soros ont canalisé vers Demand Justice.

Autrement dit, une organisation fantôme utilise des employés fantômes pour brouiller les cartes. Qui a dit que Soros n’opère pas dans l’ombre ?

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Cela résume le rôle que George Soros joue dans le financement des groupes de défense de la gauche, mais l’ampleur de ses activités de financement est en grande partie inconnue.

Soros est connu pour travailler avec d’autres gauchistes ultra riches pour financer leurs projets favoris. On peut dire sans risque de se tromper que son réseau est étendu. Et c’est sa vraie valeur pour l’extrême gauche : la collecte de fonds pour les groupes de Soros est une façade. L’argent réel est donné par un réseau d’organismes exonérés d’impôts financés par Soros et ses amis.

Autant les frères Koch sont vilipendés à gauche pour financer les conservateurs, autant leurs efforts ne sont rien par rapport au réseau Soros. La différence, c’est que tout le monde sait à peu près combien les frères Koch dépensent et où. Pour Soros et ses amis de l’ombre, le mot d’ordre est « chut! »

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

(1) Disclosure forms

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz