FLASH
[11/12/2018] L’antisémitisme était la solution respectable pour se débarrasser des juifs d’Europe. L’antisionisme est la façon respectable de se débarrasser des juifs de Palestine  |  100 chrétiens enlevés lors de raids nocturnes dans une église chinoise clandestine  |  Chérif Chekatt, le terroriste de #Strasbourg est armé et n’a pas été interpelé, nuit multiculturelle en vue pour les habitants  |  #Strasbourg : le terroriste se nommerait Chérif Chekatt, né le 4 février 1989 à Strasbourg  |  #Strasbourg : tiens donc, BFMTV affirme que le terroriste fréquentait les milieux extrémistes musulmans (et pourquoi ne sont-ils pas démantelés ?)  |  #Strasbourg : le terroriste reste introuvable, des grenades ont été découvertes dans son logement – les gens, bloqués dans les bars, célèbrent la diversité à leur façon  |  #Strasbourg : nous publions sur Dreuz.info la première photo du suspect  |  Attentat de #Strasbourg : juste pour se tenir informé, les journalistes ont-ils déjà commencé à parler de « dérangé mental » ?  |  #Strasbourg – info non confirmé : le terroriste devait être interpellé ce matin à son domicile pour homicide  |  #Strasbourg : selon BFM, le nouveau bilan est d’au moins 4 morts  |  Suède, Malmö : Le père d’un garçon de 7 ans a été arrêté pour avoir frappé un cambrioleur qui a mis une arme dans la bouche de l’enfant  |  #Strasbourg : le nouveau bilan ne cesse de s’alourdir : 2 morts, 14 blessés dont 7 graves  |  #Strasbourg: Le terroriste, un Français de souche nord-africaine, est lourdement armé. Il est cerné et retranché par la police à Neudorf, chez un épicier de la rue d’Épinal.  |  #Strasbourg : le terroriste était fiché S, une liste de surveillance. Si c’est comme ça que le gouvernement « surveille », il y a de quoi être effrayé  |  #Strasbourg : le terroriste de 29 ans, né à Strasbourg est d’origine nord-africaine, donc il faut encore plus d’immigration  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 19 juillet 2018

Un exécutif régional envisagerait de prendre cette décision au nom du bien-être animal.

« Une attaque contre la liberté religieuse ? », s’inquiète le prestigieux « Wiener Zeitung ». Un conseiller régional de l’Etat fédéré de Basse-Autriche, la vaste région qui encercle Vienne dans l’est du pays, envisagerait de conditionner l’achat de viande casher à l’obtention d’une licence correspondante, rapporte mardi 17 juillet le quotidien viennois, qui cite le président du Consistoire israélite de Vienne (IKG), Oskar Deutsch. Objectif : limiter la production de viande casher à la seule consommation des juifs pratiquants et empêcher son exportation.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Selon Oskar Deutsch, le conseiller régional FPÖ (extrême droite) Gottfried Waldhäusl, qui ne s’est pas exprimé publiquement, justifierait ce projet du point de vue du bien-être animal. Ce dernier dénonce en effet le rite juif d’abattage par jugulation, la shehita (la trachée, l’œsophage, les artères carotides et les veines jugulaires sont coupés au moyen d’un couteau particulier et la bête abattue est suspendue la tête en bas pour se vider de son sang). Ce rituel, qui a pour but de séparer les parties consommables et inconsommables, s’attire les foudres de nombreux défenseurs des animaux, même si la Loi juive prescrit d’éviter la souffrance animale.

Une coalition entre la droite et les sociaux démocrates est au pouvoir au Parlement de Basse-Autriche, contrairement au niveau national où le FPÖ a obtenu trois ministères régaliens en décembre dernier.

« Ils tentent tout ce qui est légalement possible »

Un registre des acheteurs de casher ? « C’est hors de question », s’emporte Oskar Deutsch auprès du quotidien autrichien « Die Presse ». Le président du Consistoire israélite de Vienne, la plus grande communauté juive d’Autriche, rappelle le précédent de l’époque nazie et indique vouloir entrer en contact avec ses homologues musulmans, l’abattage halal étant aussi selon lui dans le collimateur du conseiller régional Waldhäusl.

« Ils tentent tout ce qui est légalement possible pour restreindre la shehita », assure-t-il.

Toujours selon « Die Presse », le chef de file des députés ÖVP (droite) Klaus Schneeberger a pris la parole mardi soir au Parlement de Basse-Autriche pour marteler que « personne n’inscrira dans un registre ceux qui veulent acheter de la viande casher ».

« La réglementation concernant la shehita s’inscrit dans la loi fédérale sur la protection animale. […] Nous allons trouver une solution pour que les inquiétudes du président du Consistoire ne se réalisent pas. »

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Source : Nouvelobs

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz