FLASH
[18/10/2018] Le juge rejette la demande de Paul Manafort de porter un costume au tribunal plutôt qu’un uniforme de prison  |  Effet Trump : en raison du rééquilibrage des tarifs douaniers sur l’acier, les métallurgistes américains vont obtenir la plus forte augmentation de salaire depuis des années  |  Elections de mi-mandat américaines : Le Comité national républicain a levé 269 millions de $ : « c’est le meilleur chiffre de tous les temps »  |  Effet Trump : après avoir réduit les réglementations, le président demande au gouvernement de réduire ses dépenses de 5%  |  Corée du Sud : vague de protestations du peuple, le gouvernement recule et refuse l’asile à 400 migrants musulmans  |  Le Havre : Les policiers agressés par une dizaine de racailles cagoulés après la saisie de 200 kg de cocaïne  |  Un crédit d’impôts pour héberger des réfugiés : pourquoi les les SDF français n’ont jamais eu ce privilège ?  |  Clermont-Ferrand : Une étudiante violée en pleine rue a reconnu son agresseur – c’est un Algérien  |  [17/10/2018] Tiens tiens, le candidat brésilien soit-disant « extrême-droite » a refusé le soutien de David Duke, l’ex leader du KKK  |  Israël a détruit un autre tunnel terroriste partant de Gaza  |  Après des tirs de roquette depuis Gaza sur Beersheba, Israël a lancé une attaque aérienne d’envergure sur des sites terroristes du Hamas  |  [16/10/2018] La semaine dernière, une frappe aérienne américaine en Somalie a tué une soixantaine de membres du groupe terroriste Al-Shabaab  |  James Wolfe, directeur pendant 28 ans de la sécurité de la Commission du renseignement du Sénat, a avoué avoir menti au FBI et fuité des informations confidentielles au New York Times  |  Usual Suspect : les autorités allemandes annoncent que le preneur d’otages d’hier à Cologne était un Syrien  |  Les USA lancent une nouvelle vague de sanctions contre des entreprises iraniennes  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 19 juillet 2018
Alexandre Benalla a été filmé pendant qu’il frappait et mettait à terre un manifestant. Capture écran Facebook

Chargé de mission du président de la République, Alexandre Benalla a été suspendu pendant deux semaines.

La scène remonte au 1er mai dernier. Ce soir-là, place de la Contrescarpe, dans le Ve arrondissement de Paris, un « apéro militant » est organisé par le Comité d’action interlycéen après le traditionnel défilé du 1er mai. Une centaine de personnes a répondu à l’appel. Les CRS sont aussi sur place et l’événement tourne à l’affrontement.

Sur des images partagées sur les réseaux sociaux par un militant de La France insoumise, un homme équipé d’un casque à visière orné d’un écusson et portant un sweat à capuche tire une jeune fille. Il s’en prend ensuite à un homme, le frappant et le mettant à terre. Il ne s’agit pourtant pas d’un membre des forces de l’ordre mais d’Alexandre Benalla, adjoint au chef de cabinet d’Emmanuel Macron et responsable de la sécurité pendant la campagne présidentielle, comme l’a révélé Le Monde ce mercredi soir.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Que faisait donc ce collaborateur du président de la République place de la Contrescarpe ? Comment a-t-il pu s’en prendre physiquement à un manifestant sans que les CRS sur place n’interviennent ? « Alexandre Benalla m’avait prévenu deux jours plus tôt qu’il souhaitait participer à une intervention auprès de la préfecture de police pour voir comment se gérait une grande manifestation, à l’occasion du 1er Mai », a expliqué au Monde Patrick Strzoda, le directeur de cabinet d’Emmanuel Macron, qui précise n’avoir donné son autorisation que s’il y allait en tant qu’observateur. Le lendemain, Patrick Strzoda apprend qu’Alexandre Benalla est loin de s’en être tenu à son rôle d’observateur.
Benalla suspendu du 4 au 19 mai

Alexandre Benalla reconnaît être l’homme sur la vidéo. Emmanuel Macron est prévenu et demande une sanction. Une simple suspension temporaire de deux semaines, du 4 au 19 mai, est notifiée à Alexandre Benalla par le biais d’un courrier de Patrick Strzoda. Le chargé de mission est prévenu qu’en cas de nouvel écart, il sera mis à la porte. Il continue cependant de s’occuper de la sécurité pour des événements organisés à l’Élysée.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

« Cette information, si elle est vraie, est gravissime », a réagi sur Twitter Alexis Corbière, député La France insoumise de Seine-Saint-Denis, dénonçant également la sanction prise, trop faible à ses yeux par rapport aux faits. « Le ministre de l’intérieur doit réagir. Une mise à pied est nécessaire, des poursuites pénales évidentes ».

Président des Patriotes, Florian Philippot a jugé « incroyable que ce type soit encore au service du président de la République ! Macron tolère donc cela ? » Porte-parole des Républicains, Laurence Sailliet a affirmé sur BFMTV ne « pas être surprise ». « Emmanuel Macron, dans sa toute-puissance, a dû penser que ce n’était pas si grave », a-t-elle ajouté.

Source : Leparisien

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz