Quantcast
FLASH
[21/03/2019] En réponse aux explosifs déclenchés par le Hamas à la frontière, Tsahal a détruit des postes de contrôle du Hamas  |  Golan : réponse de Netanyahou à Trump : « vous venez d’écrire l’Histoire »  |  Trump à l’instant : « Après 52 ans, il est temps que les États-Unis reconnaissent pleinement la souveraineté d’Israël sur le plateau du Golan, qui revêt une importance stratégique et sécuritaire cruciale pour l’État d’Israël et la stabilité régionale ! »  |  [20/03/2019] #CNN n’a pas annoncé à ses téléspectateurs que l’étudiant catholique injustement accusé par la chaîne les poursuit en justice à hauteur de 275 millions  |  Attentat terroriste à Milan : 1 migrant a détourné un bus scolaire avec 51 enfants et a mis le feu au bus. La police a rapidement secouru tous les enfants  |  AFP : Mahan Air Iran annule les vols pour Paris à partir du 1er avril. Le Trésor américain a sanctionné la compagnie aérienne en 2011  |  Nice : 2 frères, suspectés d’avoir poignardé 1 homme puis d’avoir tenté de l’écraser alors qu’il était secouru par des sapeurs-pompiers, sont en garde à vue  |  #Acte19 vers la grosse castagne ? Militaires de Sentinelle mobilisés. Macron : « Nous ne pouvons pas laisser une infime minorité violente abîmer notre pays et détériorer l’image de la France à l’étranger. Les prochains jours seront donc décisifs»  |  La police néo-zélandaise a arrêté le tireur de Christchurch alors qu’il était en route pour une 3e attaque  |  « Vous savez que la fête juive de Pourim a commencé quand vous voyez des girafes dans les synagogues »  |  #Israël : 3 colons arabes #palestiniens coupables de crimes terroristes ont été éliminés durant la nuit dans la province juive de Judée, illégalement occupée par les Palestiniens  |  [19/03/2019] Le parlement de Nouvelle-Zélande a ouvert sa session d’hier avec un texte de la sourate al-Baqarah, en arabe et en anglais – pourquoi il n’y a jamais ça pour les chrétiens massacrés par les islamistes ?  |  Bisounours : à Bordeaux, un homme avec un brassard « jihad » a attaqué un policier dans un commissariat  |  [18/03/2019] Tsahal vient d’appréhender plusieurs Palestiniens qui se sont infiltrés en Israël depuis Gaza – ce qui n’est jamais bon signe pour la sécurité des innocents  |  Le terroriste islamique d’#Utrecht a été arrêté par la police  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 20 juillet 2018

Bruno Roger-Petit a annoncé que ce réserviste de la gendarmerie ne travaillera plus avec Emmanuel Macron.

C’est le porte-parole de l’Elysée qui a annoncé sa présence le 1er mai et les conséquences pour lui. Alexandre Benalla n’était pas le seul membre de l’entourage d’Emmanuel Macron présent avec les policiers dans la manifestation. Bruno Roger-Petit a fait savoir que Vincent Crase était également sur place.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Il s’agit d’un réserviste de la gendarmerie, employé de La République en marche qui était, selon le porte-parole « très ponctuellement mobilisé comme d’autres réservistes par le commandement militaire de l’Elysée » pour des missions proches de la sécurité. « Ayant outrepassé son autorisation, il a reçu une sanction de 15 jours avec suspension de salaire et il a été mis fin à toute collaboration entre lui et la présidence de la République », a précisé Bruno Roger-Petit.

Vincent Crase est un proche d’Alexandre Benalla. Ensemble, ils ont créé en avril 2016 une Fédération française de la sécurité privée. Comme le rappelle Le Monde, il s’agissait de créer « un lieu d’échange entre les différents acteurs de la sécurité privée ». Leur fédération entendait régler « tous les différends entre les professionnels du secteur et les pouvoirs publics ou les clients »; elle a été rapidement dissoute.

Sur CNews, le délégué général de La République en marche Christophe Castaner a confirmé que Vincent Crase est aujourd’hui encore « agent d’accueil ». « Je me suis entretenu avec lui, il ne comprend pas son geste. Il a présenté ses excuses mais ça ne suffit pas », a-t-il ajouté. Mais le secrétaire d’Etat aux Relations avec le parlement explique ne pas avoir aujourd’hui les éléments pour le licencier. « Ma condamnation morale ne suffit pas », a-t-il précisé ajoutant cependant qu’en cas de condamnation judiciaire, la donne pourrait changer.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Source : Huffingtonpost

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz
%d blogueurs aiment cette page :