Publié par Dreuz Info le 23 juillet 2018

Je suis Français de parents kabyles (sans religion), j’ai frôlé la mort à plusieurs reprises : en Algérie, au Maroc, en Egypte et en France.

Je parle en connaissance de cause, pour moi il n’y a pas de frontière entre l’islam et l’islamisme (ou terrorisme islamique). Si vraiment il en existe une, elle est très poreuse et ultra perméable.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Ceux qui se revendiquent de l’islam sont des terroristes potentiels qui n’ont pas le courage de passer à l’acte (pour des raisons sociales et matérielles), alors ils fournissent la logistique aux plus courageux (ou plus exactement des gens qui n’ont rien à perdre, mais la famille est récompensée par le pactole du Djihâd).

Les islamistes sont des musulmans comme les autres, mais prêt à tout.
Les gens qui fréquentent les mosquées sont tous des musulmans plus ou moins terroristes, à un moment ou un autre.

Dans les mosquées on distingue les réseaux dormants et les réseaux terroristes (l’un ne peut pas vivre sans l’autre). Il y a aussi un réseau de trafic de stupéfiants, étroitement lié à l’islam et l’islamisme.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Goumeziane pour Dreuz.info.

 

11
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz