FLASH
[11/12/2018] Tsahal découvre un troisième tunnel terroriste du Hezbollah à la frontière libanaise  |  Si Dreuz n’informe pas le Quai d’Orsay de ce qui se passe dans le monde, qui le fera ? Le chef du renseignement israélien indique que l’Iran réduit sa présence en Syrie  |  Lyon: trois interpellations après un incendie et l’agression de policiers  |  Le futur gouvernement brésilien prévoit de se retirer du pacte de Marrakech – bref, tous les gouvernement populistes prennent les bonnes décisions  |  [10/12/2018] Alerte info : des colons arabes ont tiré en direction d’un poste de Tsahal près de Bir Zayit en Judée  |  Après avoir voulu briser les sanctions américaines contre l’Iran, condamné Israël 8 fois à l’ONU, poussé les pays d’Europe centrale à ne pas déplacer leurs ambassades à Jérusalem, le CDU de Merkel refuse de geler des fonds pour le terrorisme palestinien  |  Ils ont signé le pacte mondial pour les migrations de l’ONU – pour le compte des peuples – sans demander leur accord (qui aurait été non)  |  #Giletsjaunes : la moitié des radars du pays auraient été détruits – d’un côté, c’est la réponse à l’acharnement anti-voitures ; de l’autre, il faudra plus d’impôts pour les faire réparer  |  [09/12/2018] Judée Samarie : 2 colons arabes palestiniens en voiture ont ouvert le feu sur des passants juifs – 6 blessés, dont 1 femme enceinte, grièvement  |  38% des juifs d’Europe envisagent de quitter leur pays en raison de l’hostilité grandissante envers leur communauté (i24NEWS)  |  #LeDrian invite Trump à ne pas se mêler de politique intérieure française – qu’il donne l’exemple et ne se mêle pas de la politique israélienne  |  Frontière israélo-libanaise : l’armée libanaise a placé des centaines de chars à la frontière, en infraction avec les résolutions de l’ONU, présent sur place, et qui regarde ailleurs  |  [08/12/2018] #GiletsJaunes : 700 interpellations sur le territoire, dont 581 à Paris  |  Paris, rue Christophe-Colomb, des #Giletsjaunes se dissocient des casseurs et les insultent  |  Paris : nombreux #GiletsJaunes ont quitté les Champs Elysées pour se rendre avenue Marceau où les tensions se sont concentrées en milieu d’après-midi. Plusieurs feux allumés avec les palissades qui protégeaient les boutiques  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 3 août 2018

L’activiste antiraciste et féministe se range aux côtés de la communauté musulmane.

L’interdiction de signes ou vêtements religieux dans l’emploi ou le secteur public constitue-t-il une discrimination ? Pour la journaliste Rokhaya Diallo, cela ne fait aucun doute. C’est pour cette raison qu’elle fait partie des signataires d’une tribune en faveur du voile au travail parue dans le journal La Libre Belgique ce jeudi 2 août.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

« Pourquoi est-ce si difficile de choisir l’inclusion ? »

Désirant tendre vers « un réel modèle européen d’inclusion et de pluralisme qui permette à toutes et tous d’accéder à l’emploi et à l’éducation », Rokhaya Diallo s’engage, aux côtés des cosignataires, en faveur des femmes musulmanes, qu’elle estime persécutées. Elle s’indigne de voir, citant un rapport de l’Open Sociey Justice Initiative, que près d’un Etat membre de l’UE sur trois « a introduit des restrictions juridiques sur les tenues vestimentaires des femmes musulmanes » et que les interdictions du port du voile dans les institutions publiques et privées se multiplient. Pour elle, cela a « pour conséquence d’empêcher les femmes d’avoir accès à des emplois ». « Comment peut-on sérieusement réconcilier cela avec les principes européens de non-discrimination et d’égalité des genres ? », s’émeut-elle.

Raillant l’argument de la « neutralité » brandi par les opposants au port du voile, selon qui ces interdictions s’adressent « à tous les groupes religieux de manière égale », elle dénonce une formule qui permet de « discriminer de manière légale ». « Pourquoi est-ce si difficile de choisir l’inclusion et de soutenir l’émancipation des femmes ? », peut-on lire. La tribune se conclut sur ces mots : « À l’heure où les femmes musulmanes sont aussi victimes d’attaques racistes et sexistes, il est temps de reconnaître que les discriminations structurelles auxquelles elles sont confrontées alimentent le racisme et le sexisme ».

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Source : Valeursactuelles

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz