FLASH
[10/12/2018] Après avoir voulu briser les sanctions américaines contre l’Iran, condamné Israël 8 fois à l’ONU, poussé les pays d’Europe centrale à ne pas déplacer leurs ambassades à Jérusalem, le CDU de Merkel refuse de geler des fonds pour le terrorisme palestinien  |  Ils ont signé le pacte mondial pour les migrations de l’ONU – pour le compte des peuples – sans demander leur accord (qui aurait été non)  |  #Giletsjaunes : la moitié des radars du pays auraient été détruits – d’un côté, c’est la réponse à l’acharnement anti-voitures ; de l’autre, il faudra plus d’impôts pour les faire réparer  |  [09/12/2018] Judée Samarie : 2 colons arabes palestiniens en voiture ont ouvert le feu sur des passants juifs – 6 blessés, dont 1 femme enceinte, grièvement  |  38% des juifs d’Europe envisagent de quitter leur pays en raison de l’hostilité grandissante envers leur communauté (i24NEWS)  |  #LeDrian invite Trump à ne pas se mêler de politique intérieure française – qu’il donne l’exemple et ne se mêle pas de la politique israélienne  |  Frontière israélo-libanaise : l’armée libanaise a placé des centaines de chars à la frontière, en infraction avec les résolutions de l’ONU, présent sur place, et qui regarde ailleurs  |  [08/12/2018] #GiletsJaunes : 700 interpellations sur le territoire, dont 581 à Paris  |  Paris, rue Christophe-Colomb, des #Giletsjaunes se dissocient des casseurs et les insultent  |  Paris : nombreux #GiletsJaunes ont quitté les Champs Elysées pour se rendre avenue Marceau où les tensions se sont concentrées en milieu d’après-midi. Plusieurs feux allumés avec les palissades qui protégeaient les boutiques  |  Alerte info : Tsahal a tiré en direction de 3 terroristes du Hezbollah qui approchaient la frontière – ils se sont enfuis  |  Les #giletsjaunes ont fait font fermer 3 grands centres commerciaux autour de Caen  |  #GiletsJaunes : 700 arrestation en début d’après midi. 40 000 manifestants selon les autorités  |  Intermarché de Monistrol sur Loire, bloqué depuis des jours par les #GiletsJaunes, forcé de fermer : il n’a plus aucune livraison depuis des jours. 130 personnes au chômage technique. La station essence est vide  |  Algérie : béatification de 19 religieux d’Oran massacrés pour leur foi par les islamistes durant la guerre civile  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Piotr Stammers le 9 août 2018
Attentat du centre commercial de Nairobi, la « veuve blanche » et 3 autres terroristes massacrent 67 personnes

Des terroristes musulmans masculins ont tué des innocents à Paris, Nice, Londres, Boston, Orlando, Berlin, Madrid et bien d’autres endroits. Mais attention aux femmes.

C’est l’un des messages d’un nouveau livre, « Invisible Martyrs: Inside the Secret World of Female Islamic Radicals« *, par Farhana Qazi, la première femme musulmane et la première musulmane américaine à rejoindre le Centre antiterroriste du gouvernement américain.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

En moyenne, les femmes ont tué quatre fois plus de personnes que les terroristes hommes

Abigail R. Esman, sur le site Web du projet d’enquête sur le terrorisme, a lu le livre :

« Comprendre la menace des femmes terroristes n’a jamais été aussi critique », écrit Esman. « Non seulement un plus grand nombre de femmes se joignent aux groupes djihadistes, grâce en grande partie aux recruteurs sur Internet et aux agents d’ISIS, mais les femmes, selon Qazi, peuvent être encore plus destructrices que les hommes.

Non seulement elles sont moins visibles, en partie grâce aux burqas et autres vêtements corporels, mais en moyenne, les femmes ont tué quatre fois plus de personnes que les terroristes hommes. »

Tashfeen Malik est devenue la première femme musulmane terroriste à frapper sur les côtes américaines lorsqu’elle et son mari, Syed Farook, ont tué 14 personnes à San Bernardino, en Californie, en 2015.

L’auteur du livre écrit :

« J’ai découvert que certaines voyaient la violence comme une arme de choix. Elles croient aux interprétations radicales de l’Islam. Ces femmes ont rejoint des groupes extrémistes pour donner un sens à leur vie et effectuer des changements : réécrire l’avenir, pouvoir dire ‘je suis dans les limites fixées par les hommes’, nettoyer un passé non désiré, tomber dans les faveurs de Dieu, rejeter quelque chose de cassé ou de meurtri, repousser les limites de leur sexe, trouver un amant aux vues similaires, ou pour expérimenter la connexion qu’une femme ressent quand elle rejoint une fraternité. »

Le livre affirme que certaines femmes s’engagent dans le jihad violent à cause de l’ostracisme qui accompagne les crimes dits « d’honneur » et leurs droits étant « dictés par un patriarcat d’hommes irrationnels et ignorants, dont beaucoup soutiennent l’interprétation radicale de l’Islam – la barbarie, l’action bestiale et une culture de l’humiliation et de la honte racontée par des extrémistes violents ».

Qazi dit que ces mêmes hommes « s’attaquent aux femmes vulnérables, qui sont mal guidées, mal informées et dans l’erreur, incapables de différencier les valeurs universelles de l’amour que le Coran promeut, des enseignements d’hommes corrompus et malhonnêtes avec du sang sur les mains ».

Certaines femmes, dit encore l’auteur, choisissent la violence pour venger la perte d’un mari ou d’un enfant.

« Qazi explore les histoires de plusieurs femmes, de Rania Ibrahim, qui avait 15 ans en 2008 lorsque sa tante et sa mère – toutes deux membres d’Al-Qaida – lui ont attachée un gilet suicide à Bagdad, aux trois jeunes filles soudanaises et somaliennes américaines de Denver, au Colorado, appréhendées en 2014 alors qu’elles tentaient d’atteindre l’État islamique ».

Les autorités pensent que les adolescentes de Denver ont été radicalisées en ligne, et le livre examine si « l’isolement social que les filles et les femmes musulmanes ressentent souvent » est un facteur de radicalisation à l’islam.

« C’est également le cas des converties, qui peuvent être particulièrement vulnérables aux prétendants islamistes, recruteurs de groupes terroristes qui s’attaquent à des jeunes femmes naïves et peu informées, leur promettant amour et bonheur si elles ne se donnent qu’à Allah ».

Reproduction autorisée avec la mention suivante : traduction et adaptation © Piotr Stammers pour Dreuz.info.

* En achetant le livre avec ce lien, vous soutenez Dreuz qui reçoit une commission de 5%. Cette information est fournie pour assurer une parfaite transparence des conséquences de votre action, conformément à la recommandation 16 CFR § 255.5 de la Federal Trade Commission.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz