FLASH
[10/12/2018] Après avoir voulu briser les sanctions américaines contre l’Iran, condamné Israël 8 fois à l’ONU, poussé les pays d’Europe centrale à ne pas déplacer leurs ambassades à Jérusalem, le CDU de Merkel refuse de geler des fonds pour le terrorisme palestinien  |  Ils ont signé le pacte mondial pour les migrations de l’ONU – pour le compte des peuples – sans demander leur accord (qui aurait été non)  |  #Giletsjaunes : la moitié des radars du pays auraient été détruits – d’un côté, c’est la réponse à l’acharnement anti-voitures ; de l’autre, il faudra plus d’impôts pour les faire réparer  |  [09/12/2018] Judée Samarie : 2 colons arabes palestiniens en voiture ont ouvert le feu sur des passants juifs – 6 blessés, dont 1 femme enceinte, grièvement  |  38% des juifs d’Europe envisagent de quitter leur pays en raison de l’hostilité grandissante envers leur communauté (i24NEWS)  |  #LeDrian invite Trump à ne pas se mêler de politique intérieure française – qu’il donne l’exemple et ne se mêle pas de la politique israélienne  |  Frontière israélo-libanaise : l’armée libanaise a placé des centaines de chars à la frontière, en infraction avec les résolutions de l’ONU, présent sur place, et qui regarde ailleurs  |  [08/12/2018] #GiletsJaunes : 700 interpellations sur le territoire, dont 581 à Paris  |  Paris, rue Christophe-Colomb, des #Giletsjaunes se dissocient des casseurs et les insultent  |  Paris : nombreux #GiletsJaunes ont quitté les Champs Elysées pour se rendre avenue Marceau où les tensions se sont concentrées en milieu d’après-midi. Plusieurs feux allumés avec les palissades qui protégeaient les boutiques  |  Alerte info : Tsahal a tiré en direction de 3 terroristes du Hezbollah qui approchaient la frontière – ils se sont enfuis  |  Les #giletsjaunes ont fait font fermer 3 grands centres commerciaux autour de Caen  |  #GiletsJaunes : 700 arrestation en début d’après midi. 40 000 manifestants selon les autorités  |  Intermarché de Monistrol sur Loire, bloqué depuis des jours par les #GiletsJaunes, forcé de fermer : il n’a plus aucune livraison depuis des jours. 130 personnes au chômage technique. La station essence est vide  |  Algérie : béatification de 19 religieux d’Oran massacrés pour leur foi par les islamistes durant la guerre civile  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 10 août 2018

La préfecture d’Ille-et-Vilaine ne prendra plus en charge le coût d’hébergement de plusieurs familles de migrants logeant dans des hôtels.

Elles devront quitter d’ici fin août les hôtels où elles sont hébergées. La préfecture a indiqué la levée de sa prise en charge de ces familles afin de réduire les coûts hôteliers, rapporte le Figaro, trente familles sont concernées. La préfecture prend actuellement en charge 360 nuitées hôtelières par jour, pour environ 20 euros la nuitée (Note de Gaïa : soit la bagatelle de plus de 200 000 €/mois) .

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Une « saturation du dispositif d’accueil hôtelier »

« Nous allons alléger le dispositif des nuitées hôtelières prévu dans le cadre du plan d’hébergement d’urgence, dans la mesure où ce dispositif, prolongé jusqu’en juin, a été fortement sollicité l’hiver dernier avec un fort afflux de familles étrangères », a indiqué à l’AFP Denis Olagnon, secrétaire général de la préfecture. « Nous sommes montés à un pic de 500 nuitées l’hiver dernier, contre 50 avant 2016 en hiver et 10 à 15 hors période hivernale », précise le secrétaire général, qui évoque une « saturation du dispositif d’accueil hôtelier » avant l’arrivée de l’hiver.

La préfecture explique vouloir conditionner l’accueil en hôtel à « la situation administrative de chacun au regard du droit au séjour ». Les demandes d’asile ont augmenté en 2017 de 30 % en Ille-et-Vilaine et de 11 % cette année. Beaucoup de ces demandes sont effectuées par des ressortissants géorgiens et albanais, pays considérés comme sûrs par l’État français, et sont « rejetées à 95 % ».

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

« C’est une décision assez brutale en plein cœur de l’été et à quelques semaines de la rentrée car il y a beaucoup de familles avec enfants », a réagi Carole Bohanne, membre de l’association Un toit c’est un droit. « Beaucoup de personnes sont en cours de demande d’asile, certaines travaillent ou disposent de documents provisoires d’autorisation de séjour », a-t-elle ajouté, soulignant la présence en nombre de migrants venus également d’Afrique et du Maghreb.

Source : Valeursactuelles

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz