FLASH
[18/10/2018] Effet Trump : après avoir réduit les réglementations, le président demande au gouvernement de réduire ses dépenses de 5%  |  Corée du Sud : vague de protestations du peuple, le gouvernement recule et refuse l’asile à 400 migrants musulmans  |  Le Havre : Les policiers agressés par une dizaine de racailles cagoulés après la saisie de 200 kg de cocaïne  |  Un crédit d’impôts pour héberger des réfugiés : pourquoi les les SDF français n’ont jamais eu ce privilège ?  |  Clermont-Ferrand : Une étudiante violée en pleine rue a reconnu son agresseur – c’est un Algérien  |  [17/10/2018] Tiens tiens, le candidat brésilien soit-disant « extrême-droite » a refusé le soutien de David Duke, l’ex leader du KKK  |  Israël a détruit un autre tunnel terroriste partant de Gaza  |  Après des tirs de roquette depuis Gaza sur Beersheba, Israël a lancé une attaque aérienne d’envergure sur des sites terroristes du Hamas  |  [16/10/2018] La semaine dernière, une frappe aérienne américaine en Somalie a tué une soixantaine de membres du groupe terroriste Al-Shabaab  |  James Wolfe, directeur pendant 28 ans de la sécurité de la Commission du renseignement du Sénat, a avoué avoir menti au FBI et fuité des informations confidentielles au New York Times  |  Usual Suspect : les autorités allemandes annoncent que le preneur d’otages d’hier à Cologne était un Syrien  |  Les USA lancent une nouvelle vague de sanctions contre des entreprises iraniennes  |  On pleure pas l’assassinat de Khashoggi, qui disait en 2007 : La Nakba n’est pas différente de l’Holocauste  |  Mélenchon appelle ses partisans à faire barrage aux policiers qui perquisitionnent le siège de La France Insoumise  |  Agression brutale contre des Juifs à Brooklyn. Le nom de l’attaquant n’est bien sûr pas Smith, Johnson ou quelqu’un du KKK, mais Farrukh Afzal  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Christian Larnet le 10 août 2018

 

Le père d’un enfant de 3 ans disparu, qui a été arrêté dans un campement du Nouveau-Mexique lié à des musulmans extrémistes, entraînait les enfants à commettre des fusillades dans les écoles, ont révélé des documents judiciaires déposés mercredi et publiés par Associated Press (1).

Selon le procureur Timothy Hasson, Siraj Ibn Wahhaj, 39 ans (ci-dessus en photo), les entraînait au maniement des armes dans le complexe où 11 enfants ont été retrouvés affamés, et vivant dans la misère. Le procureur a demandé que Wahhaj soit détenu sans caution.

« Il représente un grand danger pour les enfants trouvés sur la propriété ainsi qu’une menace pour l’ensemble de la communauté en raison de la présence d’armes à feu et de son intention d’utiliser ces armes à feu de manière violente et illégale » a déclaré Hansson.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Wahhaj est le fils d’un imam de Brooklyn, qui s’appelle également Siraj Wahhaj, et qui a été jugé coupable de co-conspiration – mais n’avait pas été inculpé – lors de l’attentat à la bombe contre le World Trade Center en 1993, a indiqué le New York Post.

Les autorités ont fait une descente dans le campement, vendredi dernier, après un mois de recherches sur la disparition d’Abdul-ghani Wahhaj, un garçonnet atteint de graves problèmes médicaux qui avait disparu en Géorgie en décembre dernier.

Lundi, les restes d’un enfant ont été retrouvés sur la propriété, et les autorités, qui travaillent à son identification, n’ont pas confirmé s’il s’agit de ceux du garçon disparu.

Lucas Morton, Jany Leveille, 35 ans, Hujrah Wahhaj, 38 ans, et Subhannah Wahhaj, 35 ans, ont également été arrêtés et tous font face à des accusations de violence envers enfants.

Le campement – situé près de la frontière du Colorado – était protégé par des pneus, des palettes en bois et d’autres débris. A l’arrivée des autorités, Wahhaj était « lourdement armé d’un fusil AR15, de cinq chargeurs de 30 cartouches et de quatre pistolets chargés, dont un dans sa poche lorsqu’il a été arrêté », a déclaré le shérif du comté de Taos, Jerry Hogrefe.

Le shérif a expliqué que les enfants, âgés de 1 à 15 ans, « ressemblaient à des réfugiés du tiers monde, non seulement sans eau ni nourriture, mais sans chaussures, sans hygiène personnelle et avec des chiffons sales pour tout vêtements. »

Les seuls aliments trouvés sur place étaient des pommes de terre et une boîte de riz dans une remorque sale, a dit le shérif, ajoutant que les conditions de vie étaient « les plus horribles, les plus sales » qu’il n’ait jamais vu – alors que les adultes étaient en bonne santé.

Hogrefe a précisé que les occupants étaient « lourdement armés et considérés comme extrémistes de confession musulmane ».

Dans un document rendu public lundi, Wahhaj a dit à la mère du garçon disparu qu’il voulait pratiquer un « exorcisme » sur son fils de 3 ans parce qu’il était « possédé par le diable ». L’enfant disparu aurait souffert de convulsions et ne pouvait pas marcher.

Les antécédents de Wahhaj étaient déjà controversés avant son arrestation.

Outre le fait que son père a été nommé par les procureurs comme co-conspirateur non inculpé dans l’attentat de 1993, l’aîné Wahhaj, qui dirige la mosquée Masjid At-Taqwa, a été convoqué comme témoin dans le procès du cheikh Omar Abdel Rahman, le célèbre « cheikh aveugle » qui a été condamné en 1995 pour complot d’attentats terroristes aux États-Unis.

Le shérif a également précisé qu’une des femmes est enceinte. Les femmes ont été détenues, mais relâchées par la suite, et le bureau du shérif a déclaré qu’elles ne voulaient pas parler aux enquêteurs.

Les femmes et les enfants sont sous la garde des services sociaux, selon KRQE-TV.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

(1) https://www.cbsnews.com/news/siraj-wahhaj-arrested-amalia-new-mexico-father-imam-possible-link-1993-world-trade-center-bombing-court-documents/

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz