FLASH
[18/10/2018] Le juge rejette la demande de Paul Manafort de porter un costume au tribunal plutôt qu’un uniforme de prison  |  Effet Trump : en raison du rééquilibrage des tarifs douaniers sur l’acier, les métallurgistes américains vont obtenir la plus forte augmentation de salaire depuis des années  |  Elections de mi-mandat américaines : Le Comité national républicain a levé 269 millions de $ : « c’est le meilleur chiffre de tous les temps »  |  Effet Trump : après avoir réduit les réglementations, le président demande au gouvernement de réduire ses dépenses de 5%  |  Corée du Sud : vague de protestations du peuple, le gouvernement recule et refuse l’asile à 400 migrants musulmans  |  Le Havre : Les policiers agressés par une dizaine de racailles cagoulés après la saisie de 200 kg de cocaïne  |  Un crédit d’impôts pour héberger des réfugiés : pourquoi les les SDF français n’ont jamais eu ce privilège ?  |  Clermont-Ferrand : Une étudiante violée en pleine rue a reconnu son agresseur – c’est un Algérien  |  [17/10/2018] Tiens tiens, le candidat brésilien soit-disant « extrême-droite » a refusé le soutien de David Duke, l’ex leader du KKK  |  Israël a détruit un autre tunnel terroriste partant de Gaza  |  Après des tirs de roquette depuis Gaza sur Beersheba, Israël a lancé une attaque aérienne d’envergure sur des sites terroristes du Hamas  |  [16/10/2018] La semaine dernière, une frappe aérienne américaine en Somalie a tué une soixantaine de membres du groupe terroriste Al-Shabaab  |  James Wolfe, directeur pendant 28 ans de la sécurité de la Commission du renseignement du Sénat, a avoué avoir menti au FBI et fuité des informations confidentielles au New York Times  |  Usual Suspect : les autorités allemandes annoncent que le preneur d’otages d’hier à Cologne était un Syrien  |  Les USA lancent une nouvelle vague de sanctions contre des entreprises iraniennes  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Magali Marc le 11 août 2018

Après avoir lu l’article de JP Grumberg (1), je me suis demandé en effet comment se fait-il que les Républicains aient remporté par la peau des dents 8 sièges sur 9 à la Chambre des représentants, étant donnés la situation économique favorable, le taux d’approbation élevé de Trump, etc. ?

J’ai fouillé un peu et j’ai trouvé la réponse…

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Tout analyste politique qui vit en Amérique du Nord sait que les élections partielles sont toujours l’occasion pour les électeurs de protester contre le parti au pouvoir. Même au Canada, il est très rare que dans une élection partielle, le candidat du parti au pouvoir soit élu.

  • Premièrement: les Républicains ont remporté la grande majorité des 11 élections partielles pour des sièges à la Chambre des Représentants et au Sénat depuis les élections de 2016.

L’une des courses, dans le 34e district de Californie, a été remportée par un Démocrate dans un district majoritairement favorable aux Démocrates. Au cours des 10 dernières élections spéciales, où les Républicains défendaient des sièges, ils en ont remporté huit.

  • Deuxièmement: les électeurs favorables au parti au pouvoir se mobilisent moins lors des élections partielles. Celles-ci ont eu lieu pour remplacer des membres du Cabinet nommés par l’Administration Trump qui avaient tous un soutien important dans leurs États et districts d’origine: Jeff Sessions, Mick Mulvaney, Tom Price, Mike Pompeo et Ryan Zinke. Le vote serré reflète donc la plus grande mobilisation des partisans démocrates qui n’ont cependant pas réussi à battre les candidats républicains.
  • Troisièmement: ce que racontent les médias qui prétendent que ces élections partielles représentent un «succès» pour les Démocrates ayant des implications pour les élections de mi-mandat de novembre, est complètement faux. Selon le site Real Clear Politics, ce n’est qu’en Alabama, où Doug Jones a battu le candidat Roy Moore, et dans le 18e District de Pennsylvanie, où Conor Lamb a battu Rick Saccone, que les Démocrates peuvent revendiquer de vraies victoires.

Finalement, le vote serré dans certaines des 11 élections partielles tient au faible taux de participation, qui donne aux candidats des tiers partis une plus grande influence.

  • Dans la course du District 18 de Pennsylvanie,  par exemple, la victoire surprise de Conor Lamb, le candidat Démocrate, est due en partie aux votes en faveur d’un candidat libertarien de centre-droit qui a obtenu 1 379 voix.
  • Lors de l’élection partielle dans le District 12 dans l’Ohio, mardi, le candidat du Parti vert, Joe Manchik, a recueilli 1 127 voix, ce qui a empêché le recomptage obligatoire des votes en faveur du Démocrate Danny O’Connor, lequel a été battu par le Républicain, Troy Balderson, par moins de 2 000 voix.

Conclusion

Les chiffres donnent une image différente de ce que racontent de nombreux médias.

C’est avec raison que le président Trump a déclaré que :

« les Républicains ont remporté 8 des 9 sièges en jeu à la Chambre des Représentants, mais si vous écoutez les médias «Fake News», vous aurez l’impression que nous avons été battus à plate couture ».

Aux élections de mi-mandat de novembre, la mobilisation des Républicains a de très bonnes chances de leur donner la vague rouge annoncée par Trump.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : traduction et adaptation, © Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Sources:

(1) https://www.dreuz.info/2018/08/09/que-se-passe-t-il-avec-les-dernieres-elections-americaines/
https://www.realclearpolitics.com/articles/2018/08/08/gops_special_election_wins_counter_media_spin_137760.html

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz