FLASH
[15/12/2018] Gilets jaunes : une chaîne humaine prévue dans les Alpes-de-Haute-Provence samedi  |  [14/12/2018] Le Weekly Standard, un magazine conservateur psycho-rigide et anti-Trump, ferme après 23 ans d’existence  |  Effet trump : La Chine annonce que sa croissance économique est beaucoup + lente que prévu : elle perd la guerre commerciale contre les USA et a suspendu ses hausses de tarifaires contre les USA. Les États-Unis, en revanche, se portent très bien  |  Israël : un colon musulman palestinien s’est infiltré par la clôture de protection de Gaza et a attaqué un soldat, qui a été légèrement blessé à la tête  |  [13/12/2018] Chérif Chekatt a été abattu par la police à Strasbourg  |  Pollution : le tribunal de l’Union européenne juge – trop élevées – les limites d’émissions des diesels  |  2 heures avant l’attentat de Strasbourg, la garde des sceaux annonçait qu’elle ne prendrait pas de sanction contre le juge ayant libéré par erreur un djihadiste dangereux  |  La fécondité baisse pour toutes les femmes en France, sauf les immigrées, selon l’INSEE  |  Hassan Nasrallah, le leader du Hezbollah, aurait déclaré dans un discours que la création d’Israël a épargné au groupe terroriste la peine de traquer les Juifs jusqu’au bout du monde  |  [12/12/2018] Saleh Omar Al-Barghouti, le terroriste de l’attentat d’Ofra et fils du fondateur de #BDS Omar Barghouti a été abattu lors d’une intervention de Tsahal à Ramallah  |  Le premier ministre britannique Theresa May joue son poste après un vote de défiance  |  La bénédiction d’Abraham se vérifie: « Je bénirai ceux qui te bénissent Je maudirai ceux qui te maudissent ». La #France s’est mise en travers d’#Israël. Elle en subit les conséquences. Ce n’est que le début  |  Non mais allo ! On peut même pas compter sur #Israël pour faire correctement de l’#Apartheid ! Une femme arabe #palestinienne va être maire adjointe de Haïfa  |  [11/12/2018] L’antisémitisme était la solution respectable pour se débarrasser des juifs d’Europe. L’antisionisme est la façon respectable de se débarrasser des juifs de Palestine  |  100 chrétiens enlevés lors de raids nocturnes dans une église chinoise clandestine  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Magali Marc le 11 août 2018

Après avoir lu l’article de JP Grumberg (1), je me suis demandé en effet comment se fait-il que les Républicains aient remporté par la peau des dents 8 sièges sur 9 à la Chambre des représentants, étant donnés la situation économique favorable, le taux d’approbation élevé de Trump, etc. ?

J’ai fouillé un peu et j’ai trouvé la réponse…

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Tout analyste politique qui vit en Amérique du Nord sait que les élections partielles sont toujours l’occasion pour les électeurs de protester contre le parti au pouvoir. Même au Canada, il est très rare que dans une élection partielle, le candidat du parti au pouvoir soit élu.

  • Premièrement: les Républicains ont remporté la grande majorité des 11 élections partielles pour des sièges à la Chambre des Représentants et au Sénat depuis les élections de 2016.

L’une des courses, dans le 34e district de Californie, a été remportée par un Démocrate dans un district majoritairement favorable aux Démocrates. Au cours des 10 dernières élections spéciales, où les Républicains défendaient des sièges, ils en ont remporté huit.

  • Deuxièmement: les électeurs favorables au parti au pouvoir se mobilisent moins lors des élections partielles. Celles-ci ont eu lieu pour remplacer des membres du Cabinet nommés par l’Administration Trump qui avaient tous un soutien important dans leurs États et districts d’origine: Jeff Sessions, Mick Mulvaney, Tom Price, Mike Pompeo et Ryan Zinke. Le vote serré reflète donc la plus grande mobilisation des partisans démocrates qui n’ont cependant pas réussi à battre les candidats républicains.
  • Troisièmement: ce que racontent les médias qui prétendent que ces élections partielles représentent un «succès» pour les Démocrates ayant des implications pour les élections de mi-mandat de novembre, est complètement faux. Selon le site Real Clear Politics, ce n’est qu’en Alabama, où Doug Jones a battu le candidat Roy Moore, et dans le 18e District de Pennsylvanie, où Conor Lamb a battu Rick Saccone, que les Démocrates peuvent revendiquer de vraies victoires.

Finalement, le vote serré dans certaines des 11 élections partielles tient au faible taux de participation, qui donne aux candidats des tiers partis une plus grande influence.

  • Dans la course du District 18 de Pennsylvanie,  par exemple, la victoire surprise de Conor Lamb, le candidat Démocrate, est due en partie aux votes en faveur d’un candidat libertarien de centre-droit qui a obtenu 1 379 voix.
  • Lors de l’élection partielle dans le District 12 dans l’Ohio, mardi, le candidat du Parti vert, Joe Manchik, a recueilli 1 127 voix, ce qui a empêché le recomptage obligatoire des votes en faveur du Démocrate Danny O’Connor, lequel a été battu par le Républicain, Troy Balderson, par moins de 2 000 voix.

Conclusion

Les chiffres donnent une image différente de ce que racontent de nombreux médias.

C’est avec raison que le président Trump a déclaré que :

« les Républicains ont remporté 8 des 9 sièges en jeu à la Chambre des Représentants, mais si vous écoutez les médias «Fake News», vous aurez l’impression que nous avons été battus à plate couture ».

Aux élections de mi-mandat de novembre, la mobilisation des Républicains a de très bonnes chances de leur donner la vague rouge annoncée par Trump.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : traduction et adaptation, © Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Sources:

(1) https://www.dreuz.info/2018/08/09/que-se-passe-t-il-avec-les-dernieres-elections-americaines/
https://www.realclearpolitics.com/articles/2018/08/08/gops_special_election_wins_counter_media_spin_137760.html

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz