FLASH
[22/09/2018] Deux ballons chargés d’explosifs envoyés depuis Gaza atterrissent dans le sud d’Israël, aucune mention dans la presse : les journaux veulent que les Français pensent que les palestiniens sont des victimes, plus grand mensonge du siècle  |  Le multiculturalisme a tué l’utopie suédoise : Les statistiques montrent que la Suède, autrefois un pays où l’on pouvait se promener dans les rues la nuit en toute sécurité, est devenue un pays truffé de crimes  |  Suite à dénonciation anonyme, la police israélienne a arrêté un terroriste musulman de 21 ans qui planifiait une attaque terroriste dans la ville d’Afula au nord  |  Le « tsunami » de #fakenews pendant la présidentielle était une Fake news. Seulement 1% des contenus circulant sur Twitter étaient des fake news selon le CNRS. Pour « Le Monde », sur 60 millions de tweets politiques, 5.000 contenaient des « fausses informations »  |  Plusieurs membres de la garde militaire d’élite iranienne tués par des terroristes lors d’une parade militaire  |  Hier soir, des terroristes ont lancé une bombe artisanale sur la communauté israélienne de Beit-El, au nord de Jérusalem. Évidement, les médias sont trop malhonnêtes pour informer le public  |  [21/09/2018] Médine ne chantera pas au #Bataclan : la mobilisation a porté ses fruits. L’islam perd une bataille  |  Des rapports font état de bombardements Israéliens dans l’est de Gaza  |  Un incendie dans le kibboutz Nir à été déclenché par un ballon incendiaire  |  [20/09/2018] Un avion militaire israélien a frappé des terroristes qui ont lancé des cocktails Molotov  |  Un avion de chasse Israélien a détruit un avant poste du Hamas  |  Joie chez les antisémites: Des centaines de terroristes musulmans se livrent ce soir à des émeutes à plusieurs endroits le long de la clôture de sécurité avec Gaza et tentent de la saboter pour s’infiltrer en Israël et assassiner des Juifs  |  3 feux de forêt dans le Negev israélien provoqués par des ballons incendiaires palestiniens – et toujours aucune condamnation des écologistes  |  2 Marocains se faisant passer pour réfugiés mineurs d’origine libyenne et arrêtés à Rotterdam planifiaient des attentats à Paris (source NLTimes.nl)  |  L’armée israélienne va démolir le bâtiment où le terroriste qui a assassiné le soldat Ronen Lubarsky a vécu. Le ministre de la Défense a déclaré : « Pas de compromis avec la terreur »  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 13 août 2018

Le Figaro a eu la naïveté de publier avec l’AFP (1) qu’Harley Davidson délocalise une partie de sa production à cause des taxes imposées par l’Europe, en réponse aux nouveaux tarifs douaniers instaurés par Trump.

C’est une intox.

La rédaction du Figaro devrait savoir que l’AFP est atteinte du syndrome anti-Trump, alors qu’elle est supposée être un organe d’information totalement neutre.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

L’AFP n’hésite jamais à reprendre sans les vérifier tous les ragots et Fake News publiés par les médias américains qui détestent Trump. La différence est que nous, aux Etats-Unis, savons où se situent les médias, politiquement. Des études montrent que les médias publient une dose massive (jusqu’à 90% pour CNN) d’informations négatives sur Trump. Nous savons faire la part des choses.

Dans le cas présent, c’est par paresse (ils n’ont pas croisé leurs informations pour les vérifier), et incompétence professionnelle (ils parlent de choses qu’ils ne connaissent pas) que l’AFP a rapporté cette désinformation.

  • Oui, le 25 juin, Harley-Davidson a effectivement déclaré qu’il déplacerait une partie de sa production de « l’autre côté de l’océan ». La société du Wisconsin a déclaré qu’elle allait transférer une partie de la production de ses motos à l’étranger pour éviter les tarifs de rétorsion imposés par l’Union européenne en réponse aux mesures douanières de M. Trump. L’entreprise a déclaré que le déménagement « n’est pas la préférence de l’entreprise, mais représente la seule option durable pour rendre ses motos accessibles aux clients de l’UE et maintenir une activité viable en Europe ».
  • Non, Harley n’a pas dit qu’il déplaçait une partie de sa production en Europe, mais « outre-mer » (overseas) en réalité, en Thaïlande.
  • Et s’ils savaient faire leur métier, les journalistes de l’AFP – et de la rédaction du Figaro qui a laissé passer l’info – devraient savoir que la décision d’Harley Davidson remonte à bien avant les tarifs douaniers de Trump.

Le site internet de vérification de l’information Snopes.com (2) plutôt hostile aux Républicains, a montré que la décision d’Harley Davidson date d’avant les tarifs imposés par l’UE aux motos américaines.

C’est au mois de mars 2018 qu’Harley-Davidson a annoncé l’ouverture d’une usine de fabrication en Thaïlande.

Dans un article publié en mai (3), le New York Times évoquait l’usine de Thaïlande et disait que « les syndicats représentant les ouvriers accusent l’entreprise de supprimer des emplois américains pour embaucher des travailleurs étrangers moins bien payés ».

Le 11 mai, Rick Barrett écrivait dans USA Today (4), qu’« Un syndicat de Harley-Davidson affirme que le fabricant de motos le plus connu du pays ferme son usine de Kansas City afin de déplacer une partie du travail dans une nouvelle usine en Thaïlande ».

Quand le 25 juin, Harley annonce qu’il déplace une partie de sa production à cause des tarifs douaniers de Trump, il tente de faire porter par d’autres le chapeau de son impopulaire décision, et de dissimuler ses difficultés commerciales. Cette hypocrisie, qui n’enlève rien au prestige de ses motos, n’a pas été relevée par les médias, trop heureux de faire feu de tout bois, et d’abattre le président américain tant haï.

D’ailleurs Harley-Davidson possède une usine d’assemblage en Inde, où il fabrique les populaires Street-model pour les marchés étrangers.

Les journalistes sont donc restés très discrets sur le fait que les ventes de Harley aux États-Unis ont chuté de 12 % au cours des trois premiers mois de cette année, soit la 13e baisse au cours des 14 derniers trimestres, et que les ventes à l’étranger ont également stagné. La raison est que les baby-boomers commencent à vieillir, et ils échangent leurs Electra Glide contre des chaises roulantes. Et moins de jeunes prennent leur place, une Harley étant peut-être trop virile, trop politiquement incorrecte à notre époque où les théories du genre prétendent qu’il n’existe pas de différence entre les sexes.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

(1) http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2018/08/13/97002-20180813FILWWW00094-donald-trump-appelle-au-boycott-de-harley-davidson.php?utm_source=app&utm_medium=sms&utm_campaign=fr.playsoft.lefigarov3

(2) https://www.snopes.com/fact-check/harley-davidson-steel-tariffs/

(3) https://www.nytimes.com/2017/05/23/business/harley-davidson-thailand-factory-manufacturing.html

(4) https://www.usatoday.com/story/money/cars/2018/05/11/union-harley-davidson-ship-work-thailand-closing-u-s-plant/601033002/

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz