FLASH
[25/09/2018] La France refuse l’Aquarius bourré d’étrangers illégaux et suggère qu’il accoste à Malte  |  Comme l’a expliqué Trump, la Chine ne peut pas gagner son bras de fer tarifaire contre les Etats-Unis. La guerre commerciale de Trump prend une dimension militaire avec la vente d’armes de chasse à réaction à Taiwan  |  [24/09/2018] Allo tonton, pourquoi tu tousses ? A Grenoble un musulman fiché S a tenté de mettre le feu à une chapelle, car l’islam est une religion d’amour  |  Comme promis lors de l’élection, le gouvernement italien serre la vis sécuritaire et anti-étrangers illégaux  |  La Belgique est scandalisée par la libération de Noureddine C., condamné en 2007 à 30 ans de prison pour le meurtre d’une policière  |  Pendant la présidentielle, Benalla posait avec son arme pour un selfie… sans port d’armes, mais la justice n’est pas égale pour tous  |  L’Aquarius demande l’autorisation de débarquer 58 « migrants » (le vrai terme est étrangers illégaux) à Marseille  |  Sous les pressions de l’Italie, le Panama retire son pavillon à L’Aquarius  |  Ecosse : interdiction d’arborer un drapeau palestinien (ne pas se réjouir trop vite : les drapeaux israélien, catalan, du Vatican, tricolore irlandais, etc. sont également interdits)  |  Paris : Un adolescent de 17 ans tué à coups de couteau en pleine rue. Toujours le couteau…  |  Dans un nouveau sondage Fox News, le soutien du public pour Kavanaugh a chuté de 5% à 40%  |  Une seconde femme accuse Brett Kavanaugh de comportement sexuel douteux quand ils étaient étudiants  |  Marseille : Attaqués par environ 40 racailles, la police contrainte de faire feu à deux reprises pour éviter d’être lynchée  |  Censure des voix conservatrices : James Wood viré de Twitter. A qui est-ce jamais arrivé à gauche ?  |  Des pirates ont capturé 12 marins suisses au large du Nigeria  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 14 août 2018

Jean-Claude Gayssot, président du port de Sète, a annoncé à France Bleu Hérault qu’il était prêt à accueillir le bateau qui a sauvé 141 migrants de la noyade.

L’Aquarius est de nouveau à la recherche d’un «  port sûr  » en Europe. Le bateau affrété par l’association SOS Méditerranée a secouru 141 personnes vendredi 11 août au large des côtes libyennes, mais il attend désormais de savoir quel port l’acceptera. Il a déjà été refusé par Malte et l’Italie.

Jean-Claude Gayssot, le président du port de Sète, a annoncé être prêt à l’accueillir. L’ancien ministre communiste des Transports et vice-président de la région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée l’a expliqué à France Bleu Hérault lundi. « La seule condition, c’est d’abord le feu vert des autorités françaises. Je comprends que les choses sont complexes, y compris qu’il faut combattre les passeurs. Mais là, il s’agit de vies humaines. Tout doit être second par rapport à l’humain, par rapport à sauver des vies, des familles, des femmes et des enfants.  »

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

« Cinq navires leur sont passés devant sans s’arrêter »

Plus tôt ce lundi 13 août, Sophie Beau, la présidente de l’association, invitait les États européens à «  prendre leurs responsabilités pour trouver un port sûr en Méditerranée  ». Pour l’instant, le bateau se trouve toujours entre Malte et l’île italienne de Lampedusa. Elle expliquait aussi que «  des rescapés ont raconté que cinq navires leur sont passés devant sans s’arrêter. Et aujourd’hui il n’y a aucun navire sur la zone de détresse, nous sommes très inquiets  ».

En juin dernier, l’Aquarius avait déjà recueilli 630 migrants. Le bateau avait été recueilli par l’Espagne qui avait alors offert un statut spécial à ces migrants. La France en avait accueilli 80. En 28 mois d’activité, l’association revendique avoir secouru plus de 29 000 migrants.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Selon l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), entre le 1er janvier 2014 et le 30 juillet 2018, 5 773 personnes sont mortes en tentant de traverser la Méditerranée tandis que 11 089 ont été déclarées « disparues ». « Dans la plupart des régions, les chiffres sont probablement largement sous-estimés par rapport au nombre de vies perdues », précise l’organisation.

Source : Lepoint

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz