FLASH
[23/09/2018] La nouvelle tenue du personnel du SAMU varois comporterait un gilet pare-balles  |  Après avoir accusé les policiers de -chier dans leur froc- et de ne pas -avoir les couilles- d’aller dans les quartiers difficiles, #YannMoix est invité par un syndicat policier à un reportage en zone sensible. « On verra s’il a les couilles »  |  Affaire Kavanaugh : Un 3e témoin cité par Christine Ford comme ayant été présent rejette ses allégations  |  [22/09/2018] Deux ballons chargés d’explosifs envoyés depuis Gaza atterrissent dans le sud d’Israël, aucune mention dans la presse : les journaux veulent que les Français pensent que les palestiniens sont des victimes, plus grand mensonge du siècle  |  Le multiculturalisme a tué l’utopie suédoise : Les statistiques montrent que la Suède, autrefois un pays où l’on pouvait se promener dans les rues la nuit en toute sécurité, est devenue un pays truffé de crimes  |  Suite à dénonciation anonyme, la police israélienne a arrêté un terroriste musulman de 21 ans qui planifiait une attaque terroriste dans la ville d’Afula au nord  |  Le « tsunami » de #fakenews pendant la présidentielle était une Fake news. Seulement 1% des contenus circulant sur Twitter étaient des fake news selon le CNRS. Pour « Le Monde », sur 60 millions de tweets politiques, 5.000 contenaient des « fausses informations »  |  Plusieurs membres de la garde militaire d’élite iranienne tués par des terroristes lors d’une parade militaire  |  Hier soir, des terroristes ont lancé une bombe artisanale sur la communauté israélienne de Beit-El, au nord de Jérusalem. Évidement, les médias sont trop malhonnêtes pour informer le public  |  [21/09/2018] Médine ne chantera pas au #Bataclan : la mobilisation a porté ses fruits. L’islam perd une bataille  |  Des rapports font état de bombardements Israéliens dans l’est de Gaza  |  Un incendie dans le kibboutz Nir à été déclenché par un ballon incendiaire  |  [20/09/2018] Un avion militaire israélien a frappé des terroristes qui ont lancé des cocktails Molotov  |  Un avion de chasse Israélien a détruit un avant poste du Hamas  |  Joie chez les antisémites: Des centaines de terroristes musulmans se livrent ce soir à des émeutes à plusieurs endroits le long de la clôture de sécurité avec Gaza et tentent de la saboter pour s’infiltrer en Israël et assassiner des Juifs  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 14 août 2018

Un homme a été interpellé après avoir foncé dans les portes du Parlement, à Londres, et blessé des piétons.

En quelques mots sur Twitter, la police londonienne a confirmé l’information : un homme a été arrêté après avoir foncé, au volant d’une voiture, dans les portes du Parlement. «A 7h37 aujourd’hui, une voiture est entrée en collision avec les barrières à l’entrée des Chambres du Parlement. Le conducteur du véhicule a été interpellé par des officiers sur les lieux. Des piétons ont été blessés. Des officiers demeurent sur les lieux. Nous livrerons de plus amples informations quand nous en aurons.»

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Sur les vidéos publiées par plusieurs passants, on distingue en effet des policiers encercler un véhicule clair à l’avant abîmé, pendant que des voitures de police arrivent en renfort, sirènes hurlantes. On ignore combien de piétons ont été blessés.

Des circonstances pas encore dévoilées

La police n’a rien divulgué des circonstances de cet incident, mais cela n’est pas sans rappeler l’attaque survenue en juin 2017, lorsqu’une camionnette avait fauché des piétons sur le London Bridge, avant que des attaques au couteau ne soient commises à Borough Market. Quelques jours plus tard, un homme avait été tué et huit personnes blessées par une camionnette qui avait fauché des piétons près d’une mosquée dans le nord de Londres.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

En mars précédent, Khalid Masood, un homme de 52 ans, avait roulé sur les passants se trouvant sur le pont de Westminster avant de se diriger vers le Parlement, où il avait poignardé à mort un policier avant d’être abattu par d’autres officiers. Quatre personnes avaient été tuées ce jour-là, et le groupe terroriste Etat islamique avait revendiqué être derrière l’attentat.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz