FLASH
[18/09/2018] Val-d’Oise : Le terroriste qui a percuté délibérément et blessé gravement 2 policiers est mineur, déjà connu de la police  |  Syrie : un avion russe a été abattu par la DCA syrienne  |  [17/09/2018] « La Hongrie est le seul pays d’Europe à avoir demandé l’avis du peuple sur l’immigration illégale », déclare le ministre des Affaires étrangères  |  [16/09/2018] L’Ambassadeur palestinien aux États-Unis Hossam Zamal confirme que Washington a demandé à sa famille de quitter Washington immédiatement  |  Les médias jurent qu’ils sont neutres. Alors pourquoi les gros titres quand une palestinienne, interdite de sortir d’Israël, ne peut assister à la fête de l’huma, et pas une ligne quand un terroriste palestinien tue un père de famille israélien ?  |  Les électeurs ont voté Brexit. La classe politique britannique a retardé, bloqué et traîné les pieds. Elle a le culot de dire maintenant que ça fait si longtemps, qu’il faut un autre vote (car les gens n’auraient pas voté comme il faut)  |  Samedi, Israël a abattu à l’aéroport de Damas un boeing cargo iranien chargé d’armes. L’avion avait récemment décollé de Téhéran  |  Pendant la seconde guerre mondiale, les Palestiniens étaient alliés à Hitler. J’ai du mal à comprendre que le fête de l’huma invite une palestinienne qui appelle à terminer le travail d’Hitler  |  Les palestiniens ont applaudi le terroriste qui vient de tuer un père de famille israélien. Les mêmes criminels neo-nazis avaient applaudi 9/11  |  Judée Samarie: Un Israélien grièvement blessé à coups de couteau selon la même méthode et les mêmes “Usual Suspects” qu’à Nîmes la semaine dernière  |  [15/09/2018] Toulouse : un homme tabassé à coups de barre de fer par un Syrien. « Les réfugiés doivent rentrer dans leur pays » dit le Dalai Lama  |  Val-de-Marne : 3 voitures de police incendiées à Limeil après une double interpellation (source Syndicat National des Policiers Municipaux)  |  Hitler était-il vraiment une homme de droite comme le prétendent presque tous les historiens progressistes ? En fait, non, il était de gauche  |  JP Grumberg: « si Macron alourdi les droits de succession, je quitte la France. Oups! Je l’ai quittée il y a 15 ans »  |  [14/09/2018] Chelsea, la fille des Clinton, dit que ce n’est pas chrétien de mettre fin à l’avortement légal et prétend qu’elle est profondément pieuse  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 16 août 2018

L’homme agressé à Issoire (Puy-de-Dôme) dans la nuit du 13 au 14 juillet dernier est décédé mercredi soir. Le quadragénaire avait été violemment frappé en pleine rue.

Plongé dans un profond coma depuis son agression, dans la nuit du 13 au 14 juillet dernier, rue du Pont à Issoire, Olivier Tomas, 46 ans, est mort à l’hôpital, mercredi soir.
Le quadragénaire avait été violemment frappé après s’être interposé entre un groupe de jeunes demandant des cigarettes avec insistance et les clients importunés, installés à la terrasse d’un bar.
L’homme avait reçu de nombreux coups, notamment un à la tempe, porté avec des ciseaux, ce qui lui avait causé des blessures extrêmement graves.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Trois suspects en détention

Cinq jours après les faits, trois Issoiriens, deux garçons et une fille, âgés de 18 et 19 ans, avaient été interpellés par les gendarmes d’Issoire.
À l’issue de leurs auditions, les jeunes gens avaient été mis en examen par la juge d’instruction chargée des investigations pour violences aggravées, commises avec arme, en réunion et en état d’ivresse.

Tous les trois sont, depuis, en détention provisoire.

Si, jusque-là, les faits étaient délictuels et relevaient du tribunal correctionnel, ils pourraient, avec la mort de la victime, revêtir un caractère criminel. Et pourraient être requalifiés en violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner. Ce qui est passible de la cour d’assises. Une autopsie du corps du quadragénaire devrait être pratiquée pour déterminer précisément les causes de son décès.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

À Issoire, la mort d’Olivier Tomas a créé l’émoi. Avec sa disparition, un mois seulement après son 46e anniversaire, le club d’échecs de la ville perd son président fondateur. Le quadragénaire était également artisan. Il polissait des pierres qu’il montait en bijoux. Depuis mai 2017, il vendait ses créations au sein de L’Échoppe Art’isanale, un rassemblement de petits producteurs, rue Berbiziale, à Issoire. « On est bouleversés », indique, très émue, Martine Capelle, présidente de l’association. « Il passait tous les jours pour dire bonjour, rendre service. Il était passionné par tout ce qu’il faisait, les échecs, la musique… C’était une belle personne et un bon père. Il suffisait de le voir agir avec ses deux petites filles pour comprendre qui il était. »

Source : Lamontagne

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz