FLASH
[23/09/2018] La nouvelle tenue du personnel du SAMU varois comporterait un gilet pare-balles  |  Après avoir accusé les policiers de -chier dans leur froc- et de ne pas -avoir les couilles- d’aller dans les quartiers difficiles, #YannMoix est invité par un syndicat policier à un reportage en zone sensible. « On verra s’il a les couilles »  |  Affaire Kavanaugh : Un 3e témoin cité par Christine Ford comme ayant été présent rejette ses allégations  |  [22/09/2018] Deux ballons chargés d’explosifs envoyés depuis Gaza atterrissent dans le sud d’Israël, aucune mention dans la presse : les journaux veulent que les Français pensent que les palestiniens sont des victimes, plus grand mensonge du siècle  |  Le multiculturalisme a tué l’utopie suédoise : Les statistiques montrent que la Suède, autrefois un pays où l’on pouvait se promener dans les rues la nuit en toute sécurité, est devenue un pays truffé de crimes  |  Suite à dénonciation anonyme, la police israélienne a arrêté un terroriste musulman de 21 ans qui planifiait une attaque terroriste dans la ville d’Afula au nord  |  Le « tsunami » de #fakenews pendant la présidentielle était une Fake news. Seulement 1% des contenus circulant sur Twitter étaient des fake news selon le CNRS. Pour « Le Monde », sur 60 millions de tweets politiques, 5.000 contenaient des « fausses informations »  |  Plusieurs membres de la garde militaire d’élite iranienne tués par des terroristes lors d’une parade militaire  |  Hier soir, des terroristes ont lancé une bombe artisanale sur la communauté israélienne de Beit-El, au nord de Jérusalem. Évidement, les médias sont trop malhonnêtes pour informer le public  |  [21/09/2018] Médine ne chantera pas au #Bataclan : la mobilisation a porté ses fruits. L’islam perd une bataille  |  Des rapports font état de bombardements Israéliens dans l’est de Gaza  |  Un incendie dans le kibboutz Nir à été déclenché par un ballon incendiaire  |  [20/09/2018] Un avion militaire israélien a frappé des terroristes qui ont lancé des cocktails Molotov  |  Un avion de chasse Israélien a détruit un avant poste du Hamas  |  Joie chez les antisémites: Des centaines de terroristes musulmans se livrent ce soir à des émeutes à plusieurs endroits le long de la clôture de sécurité avec Gaza et tentent de la saboter pour s’infiltrer en Israël et assassiner des Juifs  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Christian Larnet le 16 août 2018

Entre le 13 et le 15 août, des bandes de jeunes musulmans ont coordonné plusieurs attaques dans plusieurs villes suédoises. Plus de 80 voitures ont été incendiées, 30 à 40 ont été détruites. Des chiffres banals pour la France, traumatisants pour la Suède.

Lundi 13 août 2018, une série d’incendies criminels coordonnés sur les médias sociaux ont été perpétrés dans l’ouest de la Suède, touchant principalement Göteborg et les localités proches de cette ville principale. On estime qu’entre 80 et 100 véhicules au total ont été incendiés. Deux suspects ont été arrêtés sur place, et un troisième, qui a été arrêté en Turquie, a été rapatrié en Suède, rapporte Expressen.se (2).

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Les premiers troubles se sont produit à 21h00 à Hjällbo, au nord-est de Göteborg et se sont rapidement répandus. Ils ont été provoqués par des jeunes à l’apparence non suédoise selon les rares témoignages disponibles, les médias assurant une censure soigneuse des événements, certains jeunes étaient masqués, la plupart avaient des capuches et des survêtements Adidas, certains étaient vêtus de noir. Armés de cocktails Molotov, ils mettaient le feu aux voitures au hasard ont déclaré des témoins aux policiers.

Un témoin a déclaré à Expressen :

« Tout cela a été organisé. Ils voulaient faire autant de dégâts que possible. J’avais peur. J’ai vu trois ou quatre hommes habillés en noir. L’un d’eux a lancé un cocktail molotov contre une voiture qui a immédiatement pris feu. Puis une forte détonation s’est produite. »

« Ils s’en sont pris aux écoles et à des bus, » a déclaré Hans Lippens, directeur de la police de la région ouest.

La principale zone touchée par les incendies criminels a été Frölunda à Göteborg, où au moins 31 véhicules ont été détruits et 35 autres endommagés.

Voici le déroulé des incidents relevés le 13 août, tels que rapportés par le site Intelligence fusion (1) :

  • 21h00 – Plusieurs véhicules incendiés à Hjällbo à Angered.
  • 21h00 – Rapports d’incendies criminels sur des voitures à Alafors.
  • 21h00 – Plusieurs véhicules incendiés dans le Nordost à Göteborg.
  • 21h02 – Pneus incendiés à Badhusberget à Lysekil.
  • 21h09 – Incendie criminel contre l’école Bellevue à Malmö.
  • 21h15 – Plusieurs véhicules incendiés à Kronogården à Trollhättan.
  • 21h30 – Plusieurs véhicules incendiés à Frölunda à Göteborg.
  • 21h32 – Des jeunes allument des feux et vandalisent des propriétés à Stenfalksvägen à Falkenburg.
  • 22h35 – 2 voitures incendiées à Hasselgata à Malmö.
  • 22h50 – 2 voitures incendiées à Rolfsgatan à Malmö.
  • 23h19 – 2 voitures incendiées à Blåkullagatan à Helsingborg.

Attaques contre les services de police et les ambulances

Selon un schéma qui se retrouve à peu près à l’identique dans les banlieues françaises, les services d’urgence répondant aux troubles à Trollhättan ont été attaqués à coups de pierres et les voies d’accès ont été bloquées par 40 à 60 « jeunes ».

Pendant ce temps, les troubles et les incendies criminels ont continué de se propager à Alafors, Lysekil et Falkenburg. Des incendies criminels ont également été signalés à Helsingborg et à Malmö, bien qu’ils puissent n’avoir aucun lien entre eux, car les incendies de véhicules et d’infrastructures dans ces villes ont lieu toute l’année.

Le motif exact des attentats coordonnés n’est pas clair, bien que cela puisse être lié à une série d’opérations récentes de lutte contre le trafic de stupéfiants mené par la police au cour de Frölunda à Göteborg.

Ces derniers mois, des bandes locales de jeunes et des organisations criminelles sont devenues de plus en plus agressives dans les zones urbaines de Suède, car elles ont pour objectif articulé de restreindre la liberté de mouvement de la police et des services d’urgence afin de mettre en place leur loi. Dans des villes comme Stockholm et Malmö, des groupes criminels se sont mis à l’offensive et ont ciblé les commissariats de police et les biens pour tenter d’intimider les policiers et les empêcher d’opérer librement.

  • Le 7 août, un chantier de construction de la police à Rinkeby, Stockholm, a été attaqué par des auteurs masqués qui ont défoncé une voiture et mis le feu au véhicule en réponse à une récente arrestation pour trafic de stupéfiants menée par la police locale.
  • Certains commissariats de Malmö doivent désormais être gardés par des agents armés, après une attaque à la grenade contre un commissariat de Rosengård en février 2018.
  • A Rosengård, dans le sud de Malmö, Hjällbo et Kronogården à Trollhättan, qui font partie des 60 zones de la Suède considérées comme « vulnérables » et définies comme « zones géographiquement caractérisées par un statut socio-économique bas où les criminels ont un impact sur la communauté locale », les services d’urgence tels que les ambulances doivent être escortés par la police, faute de quoi ils sont attaqués par les jeunes nouveaux suédois armés de pierres.

Les vols à main armée dans les entreprises et les commerces, les vols sur les sites industriels et de construction et les agressions en général ont vu des niveaux relativement élevés et constants au cours des deux dernières années.

Une recrudescence des agressions sexuelles et des viols collectifs a également été enregistrée à Malmö à la fin de 2017 et au début de 2018.

Les citoyens concernés forment maintenant des patrouilles de rue, ce qui indique un manque de confiance – et d’efficacité – des forces de police locales, qui, en raison des conditions climatiques et géographiques, n’arrivent souvent sur les lieux des agressions qu’avec plusieurs heures de retard.

En se concentrant sur l’engagement auprès des communautés immigrées, la police suédoise espère combattre la criminalité. Cette stratégie risque d’être inefficace, à moins d’être combiné à une politique de maintien de l’ordre musclée, à un nombre accru d’agents de police, et à une présence élevée dans les rues. Il n’est pas certain que le gouvernement suédois y soit décidé, car ces mesures sont politiquement incorrectes car discriminantes contre une certaine catégorie de la population.

Des élections sous le signe de l’échec de l’immigration

La criminalité et l’immigration seront les sujets prioritaires pour les partis politiques lors de la campagne pour les élections législatives suédoises de septembre 2018. Les partis de droite conservateurs tels que les Démocrates suédois et Alternative for Sweden tenteront de tirer parti de l’épidémie de violence et de l’assimiler aux politiques ratées des gouvernements précédents.

la Suède est le pays d’Europe qui a accepté le plus grand nombre de migrants en proportion de sa population, soit plus de 600 000 pour une population d’environ 10 millions. De par leur langue, leur culture, leurs valeurs, ils sont totalement inadaptés aux traditions de tolérance et d’ouverture à l’autre dont la Suède s’était faite la championne depuis le milieu du 20e siècle.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

(1) https://www.intelligencefusion.co.uk/blog/crime-in-sweden-youth-gangs-co-ordinate-arson-attacks-on-cars-across-swedish-cities?utm_content=75734931&utm_medium=social&utm_source=twitter

(2) https://www.expressen.se/gt/ungdomar-identifierade-efter-stora-brandkaoset/

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz