FLASH
[15/02/2019] Alsace: des #giletsjaunes ont tenté de bloquer le journal ‘DNA’  |  Sur les 10 dernières années, 65% des tests de missile de l’Iran ont échoué : où ils sont terriblement malchanceux, ou quelqu’un les aide à être malchanceux  |  [14/02/2019] Le Sénat approuve la nomination de William Barr au poste de ministre de la Justice (et j’espère que cette fois Trump a fait le bon choix et que des têtes vont tomber)  |  Dernier sondage élection israélienne : Likoud (centre droit, Netanyahu) : 32 points. Resilience (centriste) 20, Yesh Atid (centre gauche) 11, New Right 10  |  Historique et impressionnant : Netanyahou est assis aux côtés du ministre des Affaires étrangères du Yémen au sommet de Varsovie  |  [13/02/2019] Le taux d’approbation du travail de Trump a progressé de 7 points après le shutdown  |  [12/02/2019] Slovaquie : refus total de l’islam, refus de construire même une seule mosquée  |  On le savait mais mieux vaut le signaler : après 2 ans d’enquête, 200 témoins interrogés, 300 000 documents confidentiels analysés, le Sénat confirme : aucune preuve de collusion entre Trump et la Russie  |  Gaza : Israël offre la réhabilitation de la population contre la démilitarisation – le Hamas refuse  |  Un tribunal fédéral américain a jugé le narco trafiquant El Chapo coupable de 10 chefs d’accusation, qui peuvent lui valoir le reste de sa vie en prison  |  [11/02/2019] Londres : pour tenter de subjuguer l’épidémie, les condamnés pour agression au couteau seront tagués avec un GPS à leur sortie de prison  |  [08/02/2019] 3 terroristes musulmans abattus lors d’émeutes violentes le long de la frontière de Gaza  |  Aide humanitaire au Venezuela: Maduro assure qu’il ne laissera rien rentrer – ça c’est un humaniste comme Mélenchon les aime !  |  Pologne, 1982 : quelqu’un lit 1984 de George Orwell, lève les yeux et dit : « pourquoi ça s’appelle une fiction ? »  |  [07/02/2019] Floride : Le Cabinet reconnaît Jérusalem comme capitale israélienne, met en garde Airbnb au sujet de sa politique En Judée Samarie  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 18 août 2018

Le tribunal a estimé que l’entreprise avait eu tort de mettre un terme à l’entretien d’embauche pour cette raison.

La justice lui a donné raison. Un tribunal suédois a estimé mercredi qu’une jeune femme musulmane avait le droit d’invoquer sa religion pour refuser de serrer la main à un recruteur à un entretien d’embauche. L’entreprise concernée a été condamnée à lui verser la somme de 40 000 couronnes suédoises, soit un peu plus de 3 800 euros, rapporte le New York Times.

L’affaire remonte au mois de mai 2016. Farah Alhajeh, aujourd’hui âgée de 24 ans, postule à un poste d’interprète dans une société basée à Uppsala, au nord de la capitale Stockholm. À son arrivée, le responsable de la société tend la main pour l’accueillir. Elle décline le geste, et le salue en posant la main sur le cœur. Surpris du refus, le recruteur lui indique la porte.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

«Un coup de poing dans la figure»

« Ça a été comme un coup de poing dans la figure, explique-t-elle. C’était la première fois que quelqu’un réagissait de la sorte, et ça a été difficile. » Irritée, elle se rend chez le Défenseur des droits suédois qui lui conseille de poursuivre son ex-potentiel employeur.

Dans son jugement, le tribunal estime que Farah Alhajeh a le droit de refuser une poignée de main grâce à l’article 9 de la Convention européenne des droits de l’Homme (CEDH). Ce dernier, qui traite de « la liberté de pensée, de conscience et de religion », lui octroie ce droit, selon la justice.

L’entreprise a expliqué qu’elle ne voulait pas traiter les hommes et les femmes de manière différente et ne pouvait autoriser l’un de ses salariés à refuser une poignée de main. Ce à quoi le Défenseur des droits a répondu que la jeune femme musulmane ne souhaitait saluer de cette manière ni les hommes, ni les femmes.

Serait-ce possible en France ?

« Dans mon pays, on ne peut pas traiter différemment les hommes et les femmes. Je respecte cela, souligne-t-elle. C’est pourquoi je n’ai de contact physique ni avec les hommes ni avec les femmes. Je peux vivre selon les règles de ma religion tout en suivant celles du pays dans lequel je vis. »

Contactée par Le Figaro, l’avocate spécialisée en droit du travail, Eva Touboul, estime que la justice française n’aurait pas interprété l’article de la CEDH de la même manière. « Le Code du travail interdit la discrimination à l’embauche en raison de l’appartenance religieuse réelle ou supposée, mais refuser de serrer la main n’est pas forcément une manifestation religieuse », souligne-t-elle.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

En avril, le Conseil d’État avait validé le rejet de la naturalisation d’une Algérienne qui avait refusé de serrer la main à un représentant préfectoral lors de sa cérémonie d’accueil dans la nationalité française. Les services gouvernementaux ont estimé que le refus « empêchait qu’elle puisse être regardée comme assimilée à la communauté française ».

Source : Leparisien

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz
%d blogueurs aiment cette page :