FLASH
[19/11/2018] L’acharnement judiciaire commence : les Démocrates poursuivent #Trump pour faire annuler sa nomination du nouveau ministre de la Justice  |  Avec 53 sièges au sénat, Trump remporte une victoire éclatante aux élections de mi-mandat  |  Tsahal a arrêté hier soir dans la ville juive illégalement occupée par des colons arabes d’Hébron 22 musulmans palestiniens soupçonnés d’avoir participé à des activités terroristes  |  [18/11/2018] Pour 62% des Français, le pouvoir d’achat est plus important que la transition énergétique  |  Arles (13) : 3 infirmiers insultés, agressés et menacés de mort, une urgentiste traitée de « sale pute française »  |  Gilet jaune, la goutte d’essence qui a fait déborder le vase pour rien : 1 mort, 409 blessés, 282 interpellations et 157 gardes à vue  |  « Si vous ne votez pas Macron au 2e tour, vous êtes un facho ». Macron chute de popularité à 25%, vous avez voté Macron, donc vous êtes un nigaud  |  [17/11/2018] Arnaud Chavez, meneur des gilets jaunes pour Mézières, a été photographié faisant une quenelle nazie devant une stèle en hommage des victimes juives du nazisme  |  Les deux individus incarcérés suite à la violente agression du policier de la Bac Toulon, le 2 novembre dernier à Hyères, ont été remis en liberté en toute discrétion par la justice  |  [16/11/2018] Nikki Haley : Les Etats-Unis s’opposent à l’appel de l’Assemblée générale des Nations unies pour qu’Israël rende le plateau du Golan à la Syrie  |  [15/11/2018] Voici un aperçu de la prudence avec laquelle #Israël évite les pertes civiles à #Gaza: L’armée israélienne a appelé un type et a passé 45 minutes au téléphone avec lui pour qu’il évacue sa maison, avant de bombarder le bâtiment des médias du #Hamas situé à côté  |  Le sebateur Lindsey Graham a déclaré qu’il enquêterait davantage sur la controverse entourant les e-mails d’Hillary Clinton s’il devenait président du Comité judiciaire l’an prochain  |  Un « militaire » se filme et déclare qu’il est « obligé de travailler avec les porcs » en désignant les gendarmes  |  [14/11/2018] Effet trump : L’optimisme économique des petites entreprises se maintient au niveau le plus élevé depuis 45 ans  |  Floride, corruption Démocrate exposée : Les procureurs fédéraux découvrent des documents électoraux modifiés dans le comté de Broward liés aux Démocrates  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 19 août 2018

Depuis 48 heures, un navire des garde-côtes italiens avec 177 migrants à bord est bloqué au large de Lampedusa.

« Ports fermés, cœurs ouverts », c’est la devise de l’Italien Matteo Salvini depuis son arrivée au ministère de l’Intérieur début juin. Cette fois encore, il refuse qu’un navire humanitaire ayant recueilli des migrants accoste sur les côtes italiennes. Ce qui est plus étonnant, c’est que ces exilés ont été secourus… par les garde-côtes italiens.

Dans la nuit de mercredi à jeudi, les garde-côtes de la Botte ont pris en charge 190 migrants sur leur bateau, le Diciotti. Ceux-ci naviguaient à bord d’une embarcation de fortune. Mais depuis 48 heures, le Diciotti erre au large de Lampedusa. Seules 13 personnes ont pu débarquer sur l’île italienne, pour être transportées en urgence vers l’hôpital.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Imbroglio avec Malte

Car selon Matteo Salvini, ce sont les autorités maltaises qui devaient porter assistance à ces migrants. Les gardes-côtes italiens auraient outrepassé leurs prérogatives. Furieux, le ministre a demandé jeudi à Malte de mettre à disposition un port pour débarquer.

De son côté, La Valette indique que les 177 exilés et leur embarcation sont effectivement passés dans la zone de recherches et de secours maltaise (SAR). Mais ils auraient refusé toute aide et poursuivi leur chemin, direction Lampedusa.

Cette affaire n’est pas une première. En juillet par exemple, le Diciotti avait déjà désobéi au gouvernement italien en recueillant 450 migrants, entassés sur une barque de pêche entre Lampedusa et Malte. Le gouvernement exigeait, au contraire, d’attendre que Malte les prenne en charge. Après trois jours en mer, Matteo Salvini avait finalement laissé ces exilés accoster. Auparavant, il avait obtenu que d’autres pays européens en accueillent une partie.

Passe d’armes entre l’Intérieur et les garde-côtes

« Nous sommes des marins, des marins italiens. Nous avons 2 000 ans de civilité derrière nous et ces choses-là, nous les faisons », s’était défendu quelques jours plus tard l’amiral Giovanni Pettorino, commandant des garde-côtes, sans faire directement référence à l’incident.

Selon des médias italiens, le ministre des Affaires étrangères Enzo Moavero serait en train de négocier avec ses homologues européens pour signer un accord de répartition.

En Italie, des voix s’élèvent pour dénoncer cette affaire. Mauro Palma, garant des libertés dans le pays, a adressé une lettre à l’amiral Pettorino. Il y demande des « informations urgentes » sur une situation assimilable selon lui à une privation de liberté. Son courrier, précise-t-il, vise à protéger les migrants, les secouristes, mais aussi l’Italie « qui pourrait être appelée à répondre devant des instances internationales d’éventuelles omissions. »

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

« Tous les bateaux utilisés par les migrants quittant la Libye ne sont pas adaptés pour ce voyage et sont automatiquement considérés comme en détresse, même s’ils ne sont pas en train de couler au moment du sauvetage », a commenté pour sa part Flavio Di Giacomo jeudi, porte-parole en Italie de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM).

Source : Leparisien

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz