FLASH
[24/09/2018] Ecosse : interdiction d’arborer un drapeau palestinien (ne pas se réjouir trop vite : les drapeaux israélien, catalan, du Vatican, tricolore irlandais, etc. sont également interdits)  |  Paris : Un adolescent de 17 ans tué à coups de couteau en pleine rue. Toujours le couteau…  |  Dans un nouveau sondage Fox News, le soutien du public pour Kavanaugh a chuté de 5% à 40%  |  Une seconde femme accuse Brett Kavanaugh de comportement sexuel douteux quand ils étaient étudiants  |  Marseille : Attaqués par environ 40 racailles, la police contrainte de faire feu à deux reprises pour éviter d’être lynchée  |  Censure des voix conservatrices : James Wood viré de Twitter. A qui est-ce jamais arrivé à gauche ?  |  Des pirates ont capturé 12 marins suisses au large du Nigeria  |  [23/09/2018] La région suisse de Saint-Gall vote massivement en faveur de l’interdiction de la burqa  |  La nouvelle tenue du personnel du SAMU varois comporterait un gilet pare-balles  |  Après avoir accusé les policiers de -chier dans leur froc- et de ne pas -avoir les couilles- d’aller dans les quartiers difficiles, #YannMoix est invité par un syndicat policier à un reportage en zone sensible. « On verra s’il a les couilles »  |  Affaire Kavanaugh : Un 3e témoin cité par Christine Ford comme ayant été présent rejette ses allégations  |  [22/09/2018] Deux ballons chargés d’explosifs envoyés depuis Gaza atterrissent dans le sud d’Israël, aucune mention dans la presse : les journaux veulent que les Français pensent que les palestiniens sont des victimes, plus grand mensonge du siècle  |  Le multiculturalisme a tué l’utopie suédoise : Les statistiques montrent que la Suède, autrefois un pays où l’on pouvait se promener dans les rues la nuit en toute sécurité, est devenue un pays truffé de crimes  |  Suite à dénonciation anonyme, la police israélienne a arrêté un terroriste musulman de 21 ans qui planifiait une attaque terroriste dans la ville d’Afula au nord  |  Le « tsunami » de #fakenews pendant la présidentielle était une Fake news. Seulement 1% des contenus circulant sur Twitter étaient des fake news selon le CNRS. Pour « Le Monde », sur 60 millions de tweets politiques, 5.000 contenaient des « fausses informations »  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 20 août 2018

Depuis qu’un bateau italien a secouru 180 migrants, Matteo Salvini refuse de les accueillir. Il menace de les renvoyer en Libye si l’Europe ne se les répartit pas.

Que peut faire Matteo Salvini des 180 migrants secourus en mer jeudi 16 août par un navire italien ? Le ministre de l’Intérieur de la Botte est coincé, lui qui avait promis que plus aucun réfugié ne poserait pied sur son sol. Dimanche 19, il a menacé l’Europe de les renvoyer vers la Libye si aucune solution européenne n’est trouvée, rapporte Europe 1.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Une situation similaire en juillet

L’Union européenne a toujours catégoriquement refusé les renvois vers la Libye, considérant que le pays n’offrait pas de port « sûr », une condition requise par le droit maritime international. Matteo Salvini espère donc ainsi faire réagir les autres pays du vieux continent. Il faut dire que ses options sont limitées, depuis que des garde-côtes italiens du navire Diciotti ont récupérés les 180 migrants du côté de Lampedusa, sans l’aval de Rome selon le ministre de l’Intérieur. L’Italie a d’abord demandé à Malte de les prendre en charge, mais l’île a catégoriquement refusé, provoquant encore plus l’ire du gouvernement.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Voilà désormais trois jours que le Diciotti est bloqué en mer, et la situation va vite devenir intenable pour l’Italie, responsable du navire et donc des migrants à son bord. En juillet déjà, une situation très similaire s’était produite : ce même bateau avait sauvé des réfugiés sans attendre que Rome valide ou non l’opération, avant de voir l’Italie refusait qu’il accoste sur ses berges. Finalement, grâce à un accord européen pour se répartir les migrants entre différents pays (dont l’Italie), le Diciotti avait pu accoster après trois jours en Méditerranée. Cela semble aujourd’hui aussi l’option la plus réaliste pour Salvini.

Source : Valeursactuelles

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz