Publié par Gaia - Dreuz le 25 août 2018

Le Palestinien qui a ouvert le feu lundi sur une patrouille de soldats israéliens et tenté de franchir la barrière de sécurité qui sépare l’Etat hébreu de la bande de Gaza travaillait comme infirmier au sein de l’organisation internationale Médecins Sans Frontières (MSF), a annoncé jeudi soir sur sa page Facebook, le coordinateur des activités gouvernementales dans les Territoires (COGAT), le général israélien Kamil Abu Rukun.

« On se demande comment des gens formés pour sauver des vies, utilise leur salaire pour acheter une armes destinée à ôter la vie », a écrit Abu Rukun sur sa pagez Facebook.

« Il serait préférable pour ceux qui ont choisi de sauver des vies, de participer à l’aide humanitaire à Gaza au lieu de se livrer au terrorisme », a-t-il jugé.

Un Palestinien de la bande de Gaza a ouvert le feu sur des soldats israéliens le long de la frontière lundi, en plein effort diplomatique pour une trêve de longue durée, a indiqué l’armée israélienne.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

« Un terroriste dans le nord de la bande de Gaza a tiré sur des soldats israéliens, (ces derniers) ont riposté en ouvrant le feu », a rapporté l’armée dans un communiqué, précisant qu’aucun soldat n’avait été blessé.

MSF a pour sa part rapporté la mort de Hani al-Majdalawi vendredi et dit en vérifier les circonstances, confirmant qu' »un de ses employés avait été tué à Gaza lundi ».

« MSF cherche à vérifier et comprendre les circonstances de ces faits très graves », ajoute-t-elle dans un communiqué sans plus de précision.

De son côté, le Cogat dit avoir demandé à MSF « des clarifications ».

Dimanche, le point de passage d’Erez, situé dans le nord de la bande de Gaza, a été partiellement fermé par Israël, en réponse aux nouveaux affrontements qui ont eu lieu vendredi dans la bande de Gaza.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Cette décision a été prise par l’Etat hébreu alors que l’Egypte et l’ONU tentent d’instaurer un cessez-le-feu durable entre Israël et le Hamas, mouvement islamiste qui contrôle la bande de Gaza depuis 2007, reconnu organisation terroriste par l’Union européenne.

Mercredi dernier, Israël a rouvert totalement Kerem Shalom, seul point de passage pour les marchandises à destination de Gaza, après près d’un mois de quasi-fermeture, en signe d’apaisement, à la suite de la diminution des cerfs-volants incendiaires lancés depuis l’enclave qui ont brûlé des milliers d’hectares en territoire israélien.

Source : I24news

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz