FLASH
[23/01/2019] Nancy Pelosi a fait dépenser à la Force aérienne près de 200 000 $ pour transporter sa famille et d’autres législateurs en Italie et en Ukraine – comme elle est Démocrate, personne ne parlera de corruption  |  [22/01/2019] Braquage d’une banque sur les Champs-Élysées: les suspects en fuite avec le contenu de 30 coffres  |  La Cour suprême confirme temporairement l’interdiction des transsexuels dans l’armée demandée par l’Administration Trump  |  [21/01/2019] Google a été condamnée à une amende de 57 millions de dollars par la France pour violation à la loi sur la vie privée  |  Le Premier ministre Netanyahu et le Président du Tchad, Idriss Déby, annoncent la reprise des relations diplomatiques entre les 2 pays. L’Iran, fou de rage, n’a pas réussi à faire dérailler les accords  |  Attaque à la voiture piégée contre un convoi des forces américano-kurdes en Syrie – bilan encore inconnu  |  Le gouvernement allemand annonce qu’il ferme l’accès à la compagnie aérienne iranienne Mahan Air (qui transporte des armes pour les terroristes soutenus par l’Iran)  |  4 terroristes musulmans interpellés après l’explosion d’une voiture devant un tribunal à Londonderry  |  [20/01/2019] Confirmation de frappe aérienne israélienne dans le sud de la Syrie. Peu de temps après, Iron Dome a intercepté un missile syrien sur les hauteurs du Golan  |  lemonde.fr – Le vice-chancelier allemand veut que l’UE remplace la France au Conseil de sécurité de l’ONU Le vice-chancelier allemand veut que l’UE remplace Paris au Conseil de sécurité de l’ONU  |  La Syrie annonce que ses systèmes de défense aérienne ont déjoué une attaque israélienne au sud syrien  |  [19/01/2019] Somalie : l’armée américaine indique avoir tué 52 islamistes d’al-Shabab lors d’un raid aérien, en réponse à une attaque contre les forces somaliennes  |  Laura Loomer, qui est juive, s’est précipitée sur la scène de la Marche des Femmes de NY et a pris le micro pour dénoncer l’antisémitisme des organisatrices : « La Marche des Femmes déteste les Juifs ! »  |  Saccage de l’Arc de Triomphe : le tagueur néo-nazi surnommé Sanglier, incarcéré  |  4 mois après les élections, le Parlement suédois réélit l’ancien Premier ministre – qui promet d’augmenter la migration  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 29 août 2018

Lors d’une rencontre avec le ministre italien de l’Intérieur Matteo Salvini, le Premier ministre hongrois n’a pas tari d’éloges pour celui-ci, qu’il a assimilé à son «héros». Il a en revanche taclé le président français Emmanuel Macron.

En visite le 28 août à Milan pour y rencontrer le ministre de l’Intérieur Matteo Salvini, le Premier ministre hongrois conservateur Viktor Orban a salué les prises de position de son hôte. «C’est mon héros et aussi mon compagnon de route», a-t-il ainsi affirmé lors de leur conférence de presse. Alors que les deux hommes partagent une même vision sur l’immigration, Viktor Orban a rappelé la nécessité de «défendre les frontières».

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Ciblé par l’Union européenne et la justice italienne pour sa gestion du dossier Diciotti qui a vu 150 migrants rester pendant plusieurs jours au large de l’Italie, Matteo Salvini a donc reçu un soutien appuyé du leader hongrois. Evoquant l’Afrique, Viktor Orban a, expliqué que l’objectif était d’aider là où il y avait des problèmes et non «d’apporter les problèmes chez [soi]». «La mission de monsieur Salvini est de s’assurer que ces migrants peuvent également être arrêtés en mer», a ajouté le chef du gouvernement hongrois.

En revanche, Viktor Orban a été beaucoup moins tendre envers Emmanuel Macron qu’il a désigné comme son principal adversaire en Europe. Il a ainsi affirmé : «[Il y a] actuellement deux camps en Europe et l’un est dirigé par Macron […] à la tête des forces politiques soutenant l’immigration […] De l’autre côté, il y a nous qui voulons arrêter l’immigration illégale.» Le président français a répliqué dès le lendemain, depuis Copenhague où il se trouve en visite officielle, à la déclaration de Viktor Orban. «Je ne céderai rien aux nationalistes et à ceux qui prônent ce discours de haine. S’ils ont voulu voir en ma personne leur opposant principal, ils ont raison», a-t-il déclaré aux journalistes.

Une manifestation, organisée par des partis de gauche s’est déroulée non loin du lieu de la réunion entre les deux hommes. Elle a réuni près de 3 000 personnes.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Source : RT

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz