FLASH
[18/11/2018] Pour 62% des Français, le pouvoir d’achat est plus important que la transition énergétique  |  Arles (13) : 3 infirmiers insultés, agressés et menacés de mort, une urgentiste traitée de « sale pute française »  |  Gilet jaune, la goutte d’essence qui a fait déborder le vase pour rien : 1 mort, 409 blessés, 282 interpellations et 157 gardes à vue  |  « Si vous ne votez pas Macron au 2e tour, vous êtes un facho ». Macron chute de popularité à 25%, vous avez voté Macron, donc vous êtes un nigaud  |  [17/11/2018] Arnaud Chavez, meneur des gilets jaunes pour Mézières, a été photographié faisant une quenelle nazie devant une stèle en hommage des victimes juives du nazisme  |  Les deux individus incarcérés suite à la violente agression du policier de la Bac Toulon, le 2 novembre dernier à Hyères, ont été remis en liberté en toute discrétion par la justice  |  [16/11/2018] Nikki Haley : Les Etats-Unis s’opposent à l’appel de l’Assemblée générale des Nations unies pour qu’Israël rende le plateau du Golan à la Syrie  |  [15/11/2018] Voici un aperçu de la prudence avec laquelle #Israël évite les pertes civiles à #Gaza: L’armée israélienne a appelé un type et a passé 45 minutes au téléphone avec lui pour qu’il évacue sa maison, avant de bombarder le bâtiment des médias du #Hamas situé à côté  |  Le sebateur Lindsey Graham a déclaré qu’il enquêterait davantage sur la controverse entourant les e-mails d’Hillary Clinton s’il devenait président du Comité judiciaire l’an prochain  |  Un « militaire » se filme et déclare qu’il est « obligé de travailler avec les porcs » en désignant les gendarmes  |  [14/11/2018] Effet trump : L’optimisme économique des petites entreprises se maintient au niveau le plus élevé depuis 45 ans  |  Floride, corruption Démocrate exposée : Les procureurs fédéraux découvrent des documents électoraux modifiés dans le comté de Broward liés aux Démocrates  |  Les Etats-Unis offrent une récompense de 5 millions de dollars pour la capture du dirigeant du Hamas Saleh Al-Arouri  |  [13/11/2018] Un camion vient d’exploser à l’angle rue Crozatier/rue du Faubourg Saint-Antoine à Paris. La façade d’un bureau de tabac attenant a également pris feu.  |  Ce mardi 13 à 20h, conférence de Guy Millière à Tel Aviv, 88 rue Ben Yehuda  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Manuel Gomez le 31 août 2018

Alors que le principal sujet de préoccupation du gouvernement est actuellement l’exhumation des restes de Francisco Franco « d’El valle de los caidos », l’Espagne vit au quotidien des agressions, des vols, des viols occasionnés par les migrants sub-Sahariens et maghrébins alors que les forces de l’ordre, comme en France, ont les mains liées et les syndicats de police dénoncent sans arrêt les agressions de plus en plus violentes et quotidiennes.

Les vendeurs ambulants illégaux (Manteros) poursuivent leurs agressions en toute impunité, aussi bien à Madrid, qu’à Barcelone ou Valence, paraissant même soutenus par les maires de ces capitales, Manuela Carmena et Ada Colau, du parti d’extrême-gauche Podemos.

Sur la « Gran Via » à Madrid, où récemment la jeune andalouse Sara Lopez avait été très violemment agressée par une dizaine de ces vendeurs, souffrant de plusieurs fractures, les « Manteros » contrôlent la rue et l’espace public, menaçant les passants et les touristes sans aucune raison apparente.

Ce fut le cas d’un « madrilène » qui souhaitait les photographier pour démontrer l’occupation presque totale de la « Gran Via » et la manière agressive dont les passants sont traités. Il a été agressé par une dizaine de vendeurs, l’empêchant de prendre des photos et le menaçant même d’un couteau.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Il s’est adressé à une patrouille de trois policiers du commissariat de la rue Leganitos, présents à proximité, qui lui ont expliqué que cela ne servait à rien d’intervenir, qu’il y avait tellement de délits et qu’ils ne pouvaient pas être partout : « Ils sont chaque fois plus agressifs et il s’agit d’une « mafia » qui les organise et que « l’ayuntamiento » (Mairie) leur lie les mains ».

A Bénicarlo, dans la province de Castellon, le commissariat a été attaqué par une bande de vendeurs ambulants illégaux, d’origine sub-Saharienne, qui voulait à tout prix récupérer la marchandise falsifiée et les copies de marque des sacs qu’ils proposent sur les plages et les promenades des bords de mer.

Affrontement particulièrement violent que les policiers ont su apaiser afin que cela n’aboutisse pas aux mêmes agressions récentes qui se sont produites à Oropesa et Castellon.

Autres syndicats à se plaindre en vain, ceux de la RENFE (Chemins de fer) : « Ils voyagent sans payer et agressent les contrôleurs ».

Ce fut le cas à Valence : Un maghrébin interpellé sans billet, dans un tramway de la localité de Sagunto, a frappé violemment d’un coup de poing au visage le contrôleur, qui a été transporté vers l’hôpital le plus proche et a subi 8 points de suture.

Dans la localité madrilène de Parla, dans la matinée de mercredi à jeudi, vers 3 h du matin, plusieurs containers ont été incendiés, dans la rue de la République Dominicaine et l’avenue de Las Planetas, créant la panique parmi les résidents, pour le moment moins habitués que dans nos villes, en France.

Deux individus d’origine marocaine, dont un mineur, ont été interpellés. Ils ont déclaré qu’il s’agissait d’un jeu pour imiter les quatre marocains qui avaient incendiés des containeurs poubelles et des voitures dans l’Ile de Mallorque.

A Bilbao, c’est une femme âgée qui a été violemment agressée, en fin de semaine, dans la rue Juan de Garay, par un individu âgé de 43 ans qui lui a porté un coup sur le crâne avant de lui voler son collier et son sac à main.

Elle a été transportée vers l’hôpital le plus proche.

La victime a fourni une description de son agresseur qui a permis son arrestation peu après dans le quartier d’Irala.

L’agresseur, dont l’identité n’a pas été révélée, détenait sur lui le sac volé.

Cette nouvelle agression, après celle subie par deux autres femmes âgées dans la rue San Francisco, par un maghrébin, fait monter la colère et les espagnols exigent que ces délinquants soient expulsés immédiatement. Ils s’insurgent contre les associations et les bénévoles qui les accueillent et les protègent.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Colère également de l’association des « Indépendants de la Guardia Civil » qui, par la voix de son président, Joaquin Parra, a expliqué lors d’une conférence devant la presse espagnole, que les forces de l’ordre s’opposeront afin d’éviter que ne se renouvelle les scènes violentes à la frontière de Ceuta, du 26 juillet, où 22 policiers ont été blessés.

L’avocate de l’association, Nuria de Madariaga, présente lors de cette conférence, a affirmé que les « migrants » qui franchissent les grilles et attaquent les policiers sont constitués en bandes criminelles parfaitement organisées, coordonnées et entraînées, depuis la première minute de l’entrée en action et possèdent déjà les objets dangereux qu’ils utilisent.

Les policiers, en nombre inférieur, ne peuvent s’opposer à la pénétration de ces bandes et ils considèrent que la population de Ceuta ne peut plus supporter l’insécurité occasionnée par les « migrants ».

10 migrants sub-Sahariens ont été interpellés, après consultation des images de vidéosurveillance, et seront poursuivis pour « participation à une opération criminelle.

Arrêtés par les policiers de La Benemérita, dans la plus grande discrétion afin d’éviter de nouvelles émeutes (Ce sont les ordres de la hiérarchie), ils seront présentés aux juges.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Manuel Gomez pour Dreuz.info.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz