Publié par Gaia - Dreuz le 30 août 2018


Devant la reine du Danemark, Macron a salué ce mercredi 29 août le peuple danois “qui n’est pas exactement le Gaulois réfractaire au changement”. Une charge contre l’essence de l’esprit français probablement inédite de la part d’un président de la République en exercice.

C’est un nouveau fait de gloire dans le panthéon des déclarations provocatrices d’Emmanuel Macron. Le président français, qui a pris l’habitude de critiquer par des formules imagées tous ceux qui s’opposent à ses réformes d’inspiration libérale, s’est lâché auprès de la reine du Danemark, ce mercredi 29 août. En visite d’Etat dans le pays nordique, le chef de l’Etat a rendu hommage au modèle danois et à “ce peuple luthérien qui n’est pas exactement le Gaulois réfractaire au changement”, selon un journaliste de Paris Match présent sur place. Suivez son regard.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Après avoir tancé ceux qui devraient “travailler” pour se “payer un costard”, mais aussi les “fainéants” ou les syndicalistes qui “foutent le bordel”, Emmanuel Macron s’attaque cette fois-ci… à l’identité française dans son ensemble, qui serait par nature hostile à tout “changement”. Moquer l’esprit français dans son essence, voilà qui semble inédit de la part d’un président de la République en exercice, qui plus est en visite à l’étranger. L’analyse n’est en revanche pas totalement nouvelle dans la bouche du président. “Les Français détestent les réformes”, affirmait-il – plus sobrement – le 24 août 2017 en Roumanie.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Ce mardi, le chef de l’Etat s’était déjà signalé par une déclaration fracassante sur l’identité française. Devant 300 étudiants réunis à Copenhague, il a exalté l’identité européenne, qui surplomberait selon lui l’identité danoise ou française : “Le vrai Danois n’existe pas, il est déjà Européen. C’est vrai aussi pour les Français”. Dans l’optique des élections européennes de mai 2019, Emmanuel Macron ne perd aucune occasion de faire entendre sa voix européiste, qu’il veut opposer aux nationalistes comme le premier ministre hongrois Viktor Orban ou le ministre de l’Intérieur italien Matteo Salvini. Ce qui n’explique pas pourquoi le locataire de l’Elysée a cru bon de caricaturer le peuple français en “Gaulois réfractaire au changement”.

Source : Marianne

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

En savoir plus sur Dreuz.info

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading