Quantcast
FLASH
[12/06/2019] Yemen : les rebelles attaquent un aéroport saoudien, 26 blessés  |  Hong Kong: la manifestation vire à l’affrontement avec la police  |  [11/06/2019] L’Alabama signe un projet de loi qui exige qu’une personne coupable d’infraction sexuelle avec une mineure de moins de 13 ans subisse une castration chimique avant d’être libérée de prison  |  [10/06/2019] Bel aveu de biais anti-israélien : Le porte-parole de l’organisation israélienne controversée Breaking the Silence, a pris le poste de porte-parole du chef de la liste arabe Hadash-Ta’al  |  [05/06/2019] Sondage : #Biden a + de 10 points devant #Trump dans les Etats clé. Ca vous rappelle les sondages sur Clinton ?  |  [04/06/2019] Paris : Un homme armé d’un couteau a attaqué des policiers, il a été neutralisé par balle  |  [02/06/2019] Suite à la débâcle des Républicains aux élections européennes, Laurent #Wauquiez annonce qu’il démissionne de la présidence du parti  |  Le socialisme a causé la mort de plus de 100 millions de personnes sous Lénine, Staline et Mao. Maintenant, les jeunes veulent réessayer  |  Le Conseil des députés des Juifs britanniques dénonce les commentaires antisémites de la candidate travailliste aux élections de Peterborough, Lisa Forbes  |  L’Assemblée a rémunéré 52 épouses, 28 fils et 32 filles de députés en 2014, et le seul qui a été nommé risquait d’empêcher l’élection de Macron  |  Syrie: le nouveau bilan de la contre offensive israélienne est de 10 morts syriens  |  Si Dreuz n’en parle pas qui le fera? L’état de la victime juive d’un attentat islamiste au couteau à #Jérusalem s’améliore  |  Selon le dernier sondage Harvard CAPS/Harris Poll, #Trump n’a jamais vu son taux d’approbation de son action aussi élevé depuis deux ans, sous l’impulsion de l’optimisme des électeurs à l’égard de l’économie  |  En riposte à des tirs de missiles depuis le Golan syrien, l’armée israélienne a frappé plusieurs cibles de l’armée syrienne. Au moins 3 morts et 7 blessés parmi les soldats syriens  |  [01/06/2019] États-Unis : Un homme ouvre le feu à Virginia Beach, 12 morts et 9 blessés  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 5 septembre 2018

« Pourquoi la France [voit-elle sa population d’origine être remplacée par une autre] ? Pour deux raisons, essentiellement », explique le journaliste Giulio Meotti, dans un article publié ce mercredi dans Israel National News (également appelé Arutz Sheva).

Puisqu’il écrit sur un média israélien, le journaliste Giulio Meotti, qui publie également pour le quotidien italien Il Foglio et le Wall Street Journal, n’est pas contraint de prendre des gants pour développer ses arguments.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

En France, s’interroger pacifiquement sur les effets de l’immigration reste une entreprise dangereuse

Il note d’ailleurs en introduction :

« En France, s’interroger pacifiquement sur les effets de l’immigration reste une entreprise dangereuse. Entre notre passé colonial, les traumatismes de la Seconde Guerre mondiale, la peur de jouer la carte de l’extrême droite, toutes les conditions sont remplies pour en faire un tabou. En termes démographiques, cependant, la vérité est simple : l’immigration joue un rôle important ».

Meotti ajoute, dans sa mise en garde :

« L’écrivain Renaud Camus l’a appelé le « Grand Remplacement ». Ses craintes, trop souvent rejetées comme de la paranoïa, sont bien fondées sur des chiffres ».

Pourquoi la France donc ?

« Pour deux raisons, essentiellement » explique Meotti :

  1. « C’est le pays qui a l’expérience d’immigration la plus ancienne, la plus importante et la plus stratifiée.
  2. Parce que c’est le pays qui connaît la plus forte croissance démographique en Europe, avec le Royaume-Uni. »

Citant les chiffres de Michèle Tribalat, « démographe apolitique dont le travail sérieux n’a jamais été remis en cause », il explique que :

  • « De 1960 à 2011, l’immigration a augmenté la population résidant en France métropolitaine d’environ 9,7 millions de personnes (15,4 % du total).
  • Le nombre de naissances a augmenté de 27 %. Et sans elle, l’indice synthétique de fécondité n’aurait pas été de deux enfants par femme, mais de 1,86″.
  • La naissance d’enfants avec au moins un parent étranger est passée de 15 % du total (en 2000) à 24 % (en 2016).
  • En 2014, 40 % des nouveau-nés avaient au moins un grand-père immigrant.

A ceux qui « relativisent en rappelant que la France est traditionnellement un pays d’immigration », Meotti répond qu’ils ont « raison et tort » :

« Raison car notre pays accueille les étrangers de manière significative depuis environ cent cinquante ans. Tort car ce mouvement a marqué une grande rupture avec les quinze siècles qui l’ont précédé. Entre la chute de l’Empire romain et le milieu du XIXe siècle, la base de la population française est restée, en fait, étonnamment stable ».

En vingt ans, la population musulmane française a augmenté de 25 à 100% selon les estimations

S’appuyant sur les données disponibles, Giulio Meotti produit les chiffres suivants :

  • « En vingt ans, la population musulmane française aurait augmenté de 25 % selon les estimations les plus basses, de 50 % pour les estimations médianes, de 100 % si l’on compare les chiffres de l’Insee et du gouvernement de 1997 à 2014. »
  • « En Seine–Saint-Denis, 42,9 % des nouveau-nés ont des prénoms musulmans, en Val-de-Marne 26,3, dans le Rhône 23,5, dans les Bouches-du-Rhône 20, dans l’Hérault 19 et à Paris 17,1, selon les prénoms des enfants nés en France depuis 1900 publiés l’Insee.
  • En Seine–Saint-Denis, avec ses 1,6 million d’habitants, selon un rapport parlementaire récemment révélé par Le Figaro, entre 8 et 20 % des habitants sont des immigrés clandestins (ils pourraient être jusqu’à 400 000).

la France implose sous cette frénésie de l’immigration

Le journaliste – rappelons qu’écrivant pour un média israélien, il est libéré du tabou imposé par les tenants du politiquement correct, qui appellent à toujours plus d’immigration tout en niant son existence – conclut que « la France implose sous cette frénésie de l’immigration. Et son élite politique et culturelle semble l’avoir accepté comme inévitable ».

Ajoutons que si, en effet, l’élite politique et culturelle a accepté ce grand remplacement comme inévitable, une partie non négligeable, dans les milieux médiatiques, a choisi, indifférente à la réalité de la rue, de simplement nier son occurrence.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

http://www.israelnationalnews.com/Articles/Article.aspx/22696

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz