FLASH
[22/09/2018] Deux ballons chargés d’explosifs envoyés depuis Gaza atterrissent dans le sud d’Israël, aucune mention dans la presse : les journaux veulent que les Français pensent que les palestiniens sont des victimes, plus grand mensonge du siècle  |  Le multiculturalisme a tué l’utopie suédoise : Les statistiques montrent que la Suède, autrefois un pays où l’on pouvait se promener dans les rues la nuit en toute sécurité, est devenue un pays truffé de crimes  |  Suite à dénonciation anonyme, la police israélienne a arrêté un terroriste musulman de 21 ans qui planifiait une attaque terroriste dans la ville d’Afula au nord  |  Le « tsunami » de #fakenews pendant la présidentielle était une Fake news. Seulement 1% des contenus circulant sur Twitter étaient des fake news selon le CNRS. Pour « Le Monde », sur 60 millions de tweets politiques, 5.000 contenaient des « fausses informations »  |  Plusieurs membres de la garde militaire d’élite iranienne tués par des terroristes lors d’une parade militaire  |  Hier soir, des terroristes ont lancé une bombe artisanale sur la communauté israélienne de Beit-El, au nord de Jérusalem. Évidement, les médias sont trop malhonnêtes pour informer le public  |  [21/09/2018] Médine ne chantera pas au #Bataclan : la mobilisation a porté ses fruits. L’islam perd une bataille  |  Des rapports font état de bombardements Israéliens dans l’est de Gaza  |  Un incendie dans le kibboutz Nir à été déclenché par un ballon incendiaire  |  [20/09/2018] Un avion militaire israélien a frappé des terroristes qui ont lancé des cocktails Molotov  |  Un avion de chasse Israélien a détruit un avant poste du Hamas  |  Joie chez les antisémites: Des centaines de terroristes musulmans se livrent ce soir à des émeutes à plusieurs endroits le long de la clôture de sécurité avec Gaza et tentent de la saboter pour s’infiltrer en Israël et assassiner des Juifs  |  3 feux de forêt dans le Negev israélien provoqués par des ballons incendiaires palestiniens – et toujours aucune condamnation des écologistes  |  2 Marocains se faisant passer pour réfugiés mineurs d’origine libyenne et arrêtés à Rotterdam planifiaient des attentats à Paris (source NLTimes.nl)  |  L’armée israélienne va démolir le bâtiment où le terroriste qui a assassiné le soldat Ronen Lubarsky a vécu. Le ministre de la Défense a déclaré : « Pas de compromis avec la terreur »  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gilles William Goldnadel le 12 septembre 2018

Au même titre qu’il est injuste de parler de racisme sans évoquer le racisme anti-blanc, il est injuste d’évoquer les violences faites aux femmes sans parler des violences faites aux hommes, pense Gilles-William Goldnadel, qui rappelle que tous les 14 jours en France, un homme décède sous les coups de sa femme.

Le manichéisme idéologique de notre époque a quelque chose d’effrayant.

Puisqu’il existe un racisme blanc anti-noir, il ne saurait exister un racisme noir anti-blanc.

Noir ou blanc, il faut choisir, mais cela ne peut pas être noir et blanc – et encore moins gris.

Il en est ainsi du manichéisme de l’antiracisme militant.

Mais il existe aussi un manichéisme du féminisme radical militant.

Dans ma dernière chronique j’évoquais les cas de Mesdames Asia Argento et Avital Ronell, accusées de harcèlement mais défendues âprement, ès qualités, par les féministes radicales et leurs partisans gauchisants parce que femmes et égéries du féminisme.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Je montrais que les hommes accusés, à tort ou à raison, des mêmes turpitudes ne bénéficiaient pas de la même sollicitude.

Cette semaine, je voudrais évoquer le relatif échec qu’a connu le hashtag #BalancetaPouffe! qui se propose de traiter du problème des agressions de femmes sur les hommes.

Beaucoup de femmes – ou d’hommes acquis à la cause féministe radicale – ont cru devoir ironiser sur le malheur masculin. Stéphanie en est: «si j’ai bien compris le #balancetapouf, c’est la revanche des hommes à qui, un jour, une meuf a demandé de mettre l’assiette dans le lave-vaisselle?»

Tous les 14 jours en France, un homme décède sous les coups de sa femme.

Sissen: «balance ton porc: cette personne a touché ou pénétrer mon corps sans mon consentement. Balance ta pouffe: cette personne a refusé de niquer avec moi…»

Le Barbu: «On en est là ? La secrétaire a refusé de sucer alors on est chafouin? C’est pathétique les copains. Le jour où Gilbert racontera qu’on l’a enc….. de force dans la réserve, tu pourras comparer ou non qui se font persécuter, en attendant niquez-vous.»

Bref. L’indignation, l’insulte ou l’ironie. Le malheur c’est pour les femmes et pour elles seulement.

Défense aux hommes de se plaindre . Et pourtant, cette souffrance niée, y compris largement par les pouvoirs publics, elle existe et les chiffres parlent. Selon l’Observatoire National de la Délinquance des Réponses Pénales, qui s’appuie sur l’enquête de cadres de vie et de sécurité, entre 2012 et 2013, 149 000 hommes ont été victimes de violences dans leur couple. 27 % des cas de violence rapportés. Tous les 14 jours en France, un homme décède sous les coups de sa femme.

Interdit d’en parler. En tous les cas, au ministère de l’Egalité entre les femmes et les hommes, cela leur est bien égal.

Juliette Hochberg, a publié le 23 août dans le journal féminin et féministe Marie-Claire un article d’une grande intelligence. Qui parle sans ironie de ce qui se cache derrière le hashtag balance ta pouffe et de la souffrance de certains hommes: «Ils ne rapportent pas d’agressions dans la rue ou par des inconnus. Ces quelques hommes veulent dénoncer leur expérience traumatisante autant que de protéger leurs interlocuteurs quand il leur est arrivé de se confier, et la honte qui entoure ce genre de situation.: Témoignage «Oui le harcèlement des hommes existe et c’est un tabou. Je me suis fait harceler par une collègue pendant plusieurs années et tout le monde prenait ça à la rigolade».

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Un internaute. «Pendant plus d’un an, j’ai été humilié, rabaissé comme objet sexuel, harcelé par ma copine qui est désormais mon ex. Manipulatrice perverse narcissique, elle m’a poussé à la mutilation et au suicide»

Les violences faites aux femmes ne doivent pas empêcher d’évoquer les violences faites aux hommes.

Mais il y a pire: le même Marie-Claire avait publié en 2012 un article, également modèle de clairvoyance, signé Élisabeth Alexandre et qui traite d’un tabou: la pédophilie féminine.

La simple introduction me servira de conclusion: «Revers de l’inégalité, les femmes sont souvent idéalisées, jugés incapables de commettre les mêmes horreurs que les hommes. Or, on découvre de plus en plus que c’est faux, en particulier quand il s’agit d’abus sexuels sur les enfants.»

Le racisme anti-noir ne devrait pas empêcher d’évoquer le racisme anti-blanc, sauf à être raciste ou stupide.

Les violences faites aux femmes ne doivent pas empêcher d’évoquer les violences faites aux hommes.

Sous peine d’être sexiste et tout aussi stupide.

Le manichéisme idéologique est le mal du temps et il est dur pour le mâle blanc.

Il s’apprête à paraître chez Plon: Névroses médiatiques ou comment le monde est devenu une foule déchaînée.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gilles-William Goldnadel. Publié avec l’aimable autorisation du Figaro Vox.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz