FLASH
[22/09/2018] Deux ballons chargés d’explosifs envoyés depuis Gaza atterrissent dans le sud d’Israël, aucune mention dans la presse : les journaux veulent que les Français pensent que les palestiniens sont des victimes, plus grand mensonge du siècle  |  Le multiculturalisme a tué l’utopie suédoise : Les statistiques montrent que la Suède, autrefois un pays où l’on pouvait se promener dans les rues la nuit en toute sécurité, est devenue un pays truffé de crimes  |  Suite à dénonciation anonyme, la police israélienne a arrêté un terroriste musulman de 21 ans qui planifiait une attaque terroriste dans la ville d’Afula au nord  |  Le « tsunami » de #fakenews pendant la présidentielle était une Fake news. Seulement 1% des contenus circulant sur Twitter étaient des fake news selon le CNRS. Pour « Le Monde », sur 60 millions de tweets politiques, 5.000 contenaient des « fausses informations »  |  Plusieurs membres de la garde militaire d’élite iranienne tués par des terroristes lors d’une parade militaire  |  Hier soir, des terroristes ont lancé une bombe artisanale sur la communauté israélienne de Beit-El, au nord de Jérusalem. Évidement, les médias sont trop malhonnêtes pour informer le public  |  [21/09/2018] Médine ne chantera pas au #Bataclan : la mobilisation a porté ses fruits. L’islam perd une bataille  |  Des rapports font état de bombardements Israéliens dans l’est de Gaza  |  Un incendie dans le kibboutz Nir à été déclenché par un ballon incendiaire  |  [20/09/2018] Un avion militaire israélien a frappé des terroristes qui ont lancé des cocktails Molotov  |  Un avion de chasse Israélien a détruit un avant poste du Hamas  |  Joie chez les antisémites: Des centaines de terroristes musulmans se livrent ce soir à des émeutes à plusieurs endroits le long de la clôture de sécurité avec Gaza et tentent de la saboter pour s’infiltrer en Israël et assassiner des Juifs  |  3 feux de forêt dans le Negev israélien provoqués par des ballons incendiaires palestiniens – et toujours aucune condamnation des écologistes  |  2 Marocains se faisant passer pour réfugiés mineurs d’origine libyenne et arrêtés à Rotterdam planifiaient des attentats à Paris (source NLTimes.nl)  |  L’armée israélienne va démolir le bâtiment où le terroriste qui a assassiné le soldat Ronen Lubarsky a vécu. Le ministre de la Défense a déclaré : « Pas de compromis avec la terreur »  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 14 septembre 2018

Auditionné par la commission d’enquête du Sénat, le commandant militaire de la présidence de la République a affirmé dans un premier temps n’avoir « jamais vu Alexandre Benalla avec une arme à l’extérieur ». Il avait pourtant affirmé le contraire à l’Assemblée.

Comme François-Xavier Lauch, le chef de cabinet d’Emmanuel Macron, le général Eric Bio Farina a été interrogé sur le port d’arme d’Alexandre Benalla. Problème : le commandant militaire de la présidence de la République s’est contredit entre ses déclarations tenues le 25 juillet devant la commission d’enquête de l’Assemblée nationale et ses propos tenus devant les sénateurs.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

« Alexandre Benalla a un port d’arme à titre professionnel. (…) Auquel cas, il a le droit de la porter, y compris dans l’enceinte de l’Elysée » commence le militaire. Mais si le port d’arme est à titre privé, « vous ne rentrez pas dans l’enceinte de l’Elysée » précise-t-il.

« Je n’ai jamais vu Alexandre Benalla avec une arme à l’extérieur »

« Le port d’arme professionnel était-il justifié par sa fonction ? » demande Philippe Bas, président LR de la commission d’enquête. « C’est au chef de cabinet d’apprécier si Alexandre Benalla… » commence le général, avant de s’arrêter. Il reprend : « D’abord, est-ce qu’Alexandre Benalla portait son arme dans le cadre de ses missions à l’extérieur ? Personnellement, moi je ne l’ai jamais vu. Dans les missions à l’extérieur, je ne croisais jamais Alexandre Benalla, parce que ce n’était pas mon champ de compétence, et je ne l’ai pas vu avec une arme à l’extérieur, non. (…) A l’intérieur, il me semble l’avoir vu avec une arme, au retour d’une séance de tir, si ma mémoire est bonne. Et là, il la portait, oui ». (voir la vidéo)

Contradiction

Des propos étonnants puisqu’ils contredisent ceux qu’il a lui-même tenus devant les députés. « Je l’ai vu porter une arme, bien sûr, dans le cadre de certaines de ses missions. Je savais qu’une autorisation de port d’arme lui avait été délivrée et donc qu’il portait son arme de manière réglementaire » a déclaré le 25 juillet, selon le compte rendu de son audition sur le site de l’Assemblée.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Ce qui n’a pas échappé à la sénatrice PS Marie-Pierre de la Gontrie. La sénatrice de Paris rafraîchit la mémoire au général, qui rétropédale et, à quelques minutes d’intervalle, se contredit en pleine audition… « Oui, j’ai vu Alexandre Benalla porter une arme. Bien sûr, je ne renie pas ce que j’ai dit aux auditions (de l’Assemblée). Ce qui me revient, c’est que je l’ai vu également porter son arme au retour d’une séance de tir, puisque ce jour-là, il me l’avait montrée plus physiquement, si je puis dire, n’est ce pas » tente de se rattraper le général.

Source : Publicsenat

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz