FLASH
[19/12/2018] Après une augmentation de 17,6% en 2016, le nombre d’agressions contre les pompiers a augmenté de 23% en 2017. 2 813 sapeurs-pompiers ont été agressés au cours d’une intervention  |  [18/12/2018] Depuis son passage télé, l’ancienne journaliste de Charlie hebdo, @ZinebElRhazoui reçoit des centaines de menaces de mort, d’appels à la violence et au viol de la part de personnes de gauche et musulmans qui disent que l’extrême droite est fasciste  |  En pleine crise des #Giletsjaunes, Macron annonce 500 millions d’€ d’aides à l’Afrique – et un bras d’honneur aux Français  |  7 colons arabes israéliens suspectés de terrorisme ont été arrêtés dans le quartier Issawiya de Jérusalem par l’armée israélienne  |  Quand les élites sortent du bois et craignent la démocratie : Pour Olivier Duhamel, « le référendum d’initiative citoyenne est ‘extrêmement dangereux »  |  #Giletsjaunes : Plainte déposée contre Macron pour mise en danger de la vie d’autrui, violences volontaires avec arme, et racket  |  Et bien il va vous faire marron, Macron: La dette de la France devrait frôler les 100 % du PIB en 2019  |  Maroc : 2 touristes ont été égorgées au sud de Marrakech. 1 suspect a été arrêté, ses complices sont recherchés  |  Amandeep Bhogal, candidat conservateur: « Pour atteindre la prospérité il faut 4 composantes : Le droit de propriété. La primauté du droit. La liberté d’expression. La démocratie. Dans l’UE, 1 manque et sape les 3 autres – la démocratie »  |  [17/12/2018] Amnesty International alerte sur « de nombreux cas de recours excessifs à la force par des policiers » lors des manifestations des #Giletsjaunes  |  ONU vient de confirmer que le Liban a violé: la résolution 1701, la souveraineté israélienne, et 4 tunnels découverts. Il manque dans leur déclaration : qui a creusé ces tunnels ? Réponse : le Hezbollah  |  France 2 et Le Monde ne publierons pas ça – Ayatollah iranien Sadiqi, sermon du vendredi : « Plus de 100 ans de domination du monde par les démocraties libérales ont pris fin. L’humanité doit maintenant chercher un nouveau modèle inspiré par notre révolution islamique »  |  [16/12/2018] Attentat de Strasbourg : une 5e victime a perdu la vie  |  La hausse de 100 euros pour les salariés au Smic pourrait être reportée à juin. Les primes et les hausses de la fonction publique passent avant  |  France Inter interviewe un président de la confédération des commerçants indépendants anti #GiletsJaunes – sans préciser qu’il est le référent LREM de la Lozère – et rien dans le Décodex  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 14 septembre 2018

Auditionné par la commission d’enquête du Sénat, le commandant militaire de la présidence de la République a affirmé dans un premier temps n’avoir « jamais vu Alexandre Benalla avec une arme à l’extérieur ». Il avait pourtant affirmé le contraire à l’Assemblée.

Comme François-Xavier Lauch, le chef de cabinet d’Emmanuel Macron, le général Eric Bio Farina a été interrogé sur le port d’arme d’Alexandre Benalla. Problème : le commandant militaire de la présidence de la République s’est contredit entre ses déclarations tenues le 25 juillet devant la commission d’enquête de l’Assemblée nationale et ses propos tenus devant les sénateurs.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

« Alexandre Benalla a un port d’arme à titre professionnel. (…) Auquel cas, il a le droit de la porter, y compris dans l’enceinte de l’Elysée » commence le militaire. Mais si le port d’arme est à titre privé, « vous ne rentrez pas dans l’enceinte de l’Elysée » précise-t-il.

« Je n’ai jamais vu Alexandre Benalla avec une arme à l’extérieur »

« Le port d’arme professionnel était-il justifié par sa fonction ? » demande Philippe Bas, président LR de la commission d’enquête. « C’est au chef de cabinet d’apprécier si Alexandre Benalla… » commence le général, avant de s’arrêter. Il reprend : « D’abord, est-ce qu’Alexandre Benalla portait son arme dans le cadre de ses missions à l’extérieur ? Personnellement, moi je ne l’ai jamais vu. Dans les missions à l’extérieur, je ne croisais jamais Alexandre Benalla, parce que ce n’était pas mon champ de compétence, et je ne l’ai pas vu avec une arme à l’extérieur, non. (…) A l’intérieur, il me semble l’avoir vu avec une arme, au retour d’une séance de tir, si ma mémoire est bonne. Et là, il la portait, oui ». (voir la vidéo)

Contradiction

Des propos étonnants puisqu’ils contredisent ceux qu’il a lui-même tenus devant les députés. « Je l’ai vu porter une arme, bien sûr, dans le cadre de certaines de ses missions. Je savais qu’une autorisation de port d’arme lui avait été délivrée et donc qu’il portait son arme de manière réglementaire » a déclaré le 25 juillet, selon le compte rendu de son audition sur le site de l’Assemblée.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Ce qui n’a pas échappé à la sénatrice PS Marie-Pierre de la Gontrie. La sénatrice de Paris rafraîchit la mémoire au général, qui rétropédale et, à quelques minutes d’intervalle, se contredit en pleine audition… « Oui, j’ai vu Alexandre Benalla porter une arme. Bien sûr, je ne renie pas ce que j’ai dit aux auditions (de l’Assemblée). Ce qui me revient, c’est que je l’ai vu également porter son arme au retour d’une séance de tir, puisque ce jour-là, il me l’avait montrée plus physiquement, si je puis dire, n’est ce pas » tente de se rattraper le général.

Source : Publicsenat

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz