FLASH
[22/09/2018] Deux ballons chargés d’explosifs envoyés depuis Gaza atterrissent dans le sud d’Israël, aucune mention dans la presse : les journaux veulent que les Français pensent que les palestiniens sont des victimes, plus grand mensonge du siècle  |  Le multiculturalisme a tué l’utopie suédoise : Les statistiques montrent que la Suède, autrefois un pays où l’on pouvait se promener dans les rues la nuit en toute sécurité, est devenue un pays truffé de crimes  |  Suite à dénonciation anonyme, la police israélienne a arrêté un terroriste musulman de 21 ans qui planifiait une attaque terroriste dans la ville d’Afula au nord  |  Le « tsunami » de #fakenews pendant la présidentielle était une Fake news. Seulement 1% des contenus circulant sur Twitter étaient des fake news selon le CNRS. Pour « Le Monde », sur 60 millions de tweets politiques, 5.000 contenaient des « fausses informations »  |  Plusieurs membres de la garde militaire d’élite iranienne tués par des terroristes lors d’une parade militaire  |  Hier soir, des terroristes ont lancé une bombe artisanale sur la communauté israélienne de Beit-El, au nord de Jérusalem. Évidement, les médias sont trop malhonnêtes pour informer le public  |  [21/09/2018] Médine ne chantera pas au #Bataclan : la mobilisation a porté ses fruits. L’islam perd une bataille  |  Des rapports font état de bombardements Israéliens dans l’est de Gaza  |  Un incendie dans le kibboutz Nir à été déclenché par un ballon incendiaire  |  [20/09/2018] Un avion militaire israélien a frappé des terroristes qui ont lancé des cocktails Molotov  |  Un avion de chasse Israélien a détruit un avant poste du Hamas  |  Joie chez les antisémites: Des centaines de terroristes musulmans se livrent ce soir à des émeutes à plusieurs endroits le long de la clôture de sécurité avec Gaza et tentent de la saboter pour s’infiltrer en Israël et assassiner des Juifs  |  3 feux de forêt dans le Negev israélien provoqués par des ballons incendiaires palestiniens – et toujours aucune condamnation des écologistes  |  2 Marocains se faisant passer pour réfugiés mineurs d’origine libyenne et arrêtés à Rotterdam planifiaient des attentats à Paris (source NLTimes.nl)  |  L’armée israélienne va démolir le bâtiment où le terroriste qui a assassiné le soldat Ronen Lubarsky a vécu. Le ministre de la Défense a déclaré : « Pas de compromis avec la terreur »  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 14 septembre 2018

Selon « Mediacités », la ministre des Sports a obtenu en 2012 un logement social à Clamart grâce à l’ancien maire socialiste de cette commune, Philippe Kaltenbach.

Une grosse semaine après la nomination au ministère des Sports de Roxana Maracineanu, Mediacités révèle jeudi que l’ancienne championne de natation occuperait un logement social à Clamart dans les Hauts-de-Seine. Elle a assuré auprès du média d’investigation qu’elle allait déménager.

Mise à jour : Selon nos informations, la nouvelle ministre des Sports était bien éligible au logement social et paye un surloyer.

Depuis 2012. C’est en avril 2012 que Roxana Maracineanu s’est installée dans cette commune située au sud-ouest de Paris. L’appartement, situé dans un immeuble de cinq étages sur une rue passante, est de type PLUS (prêt locatif à usage social), en gestion auprès de l’office HLM de Clamart.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

L’adresse de ses deux associations. La ministre, qui a remplacé Laura Flessel au ministère des Sports le 4 septembre dernier, y vit avec sa famille. Sur la boîte aux lettres figurent son nom ainsi que celui de son mari, Frank Ballanger, journaliste à Radio France, ceux de ses deux associations (« j’peupa G piscine » et « Educateam »). Enfin, c’est aussi ici qu’arrive le courrier destiné à son entreprise de conseil, Anaide.

Un logement obtenu grâce à un ancien maire socialiste. Selon Mediacités, Roxana Maracineanu a obtenu ce logement quand le socialiste Philippe Kaltenbach, était maire de Clamart. C’est auprès de cet édile qu’elle a commencé sa carrière en politique en 2010. La médaillée d’argent aux JO de 2000 figurait cette même année en huitième position sur la liste départementale du Partis socialiste menée par le maire.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Pour l’ancien maire, il n’y a pas eu de passe-droit. Contacté par Mediacités, Philippe Kaltenbach se défend : « Le président du conseil régional Jean-Paul Huchon m’avait demandé de mettre une personne de la société civile sur ma liste pour les élections de 2010, je suis donc allé chercher Roxana Maracineanu car c’est une championne. Il n’y avait évidemment aucune contrepartie : les gens se battent pour être élus au conseil régional ! Si elle a eu ce logement, c’est parce qu’elle correspondait à l’époque aux critères d’attribution en terme de revenus. On ne peut pas empêcher les élus d’obtenir un logement social quand ils y sont éligibles ».

Source : Europe1

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz