FLASH
[19/02/2019] Seulement quelques heures après avoir annoncé sa candidature, le socialiste Démocrate Bernie Sanders récole 1 million $ de dons – le gros pognon, il est chez les socialos  |  Trump lance une campagne mondiale pour mettre fin à la criminalisation de l’homosexualité dans des dizaines de pays, dirigée par l’ambassadeur des États-Unis en Allemagne, Richard Grenell (homosexuel)  |  #Marseille : l’homme a tiré sur la police qui a répliqué le blessant grièvement  |  #Marseille : un homme a attaqué au couteau 4 personnes  |  Val de Marne : des inscriptions « mort aux juifs » ont été retrouvées devant l’école juive et la synagogue de Bry-sur-Marne  |  [18/02/2019] @MikeGapes: « Quand j’ai rejoint le parti travailliste en 1968, j’ai rejoint un parti politique et non une secte stalinienne »  |  Félicitations au Sénégal pour son élection à la présidence du « Comité pour l’exercice des droits inaliénables du peuple palestinien »  |  Les antisémites de BDS vont manifester à Ménilmontant mardi contre l’antisémitisme pour tenter de faire croire qu’ils ne sont pas antisémites. Qui pensent-ils tromper ?  |  A l’instant : en Syrie, deux explosions dans la province d’Idlib détenue par les rebelles ont tué au moins 15 personnes  |  [15/02/2019] Alsace: des #giletsjaunes ont tenté de bloquer le journal ‘DNA’  |  Sur les 10 dernières années, 65% des tests de missile de l’Iran ont échoué : où ils sont terriblement malchanceux, ou quelqu’un les aide à être malchanceux  |  [14/02/2019] Le Sénat approuve la nomination de William Barr au poste de ministre de la Justice (et j’espère que cette fois Trump a fait le bon choix et que des têtes vont tomber)  |  Dernier sondage élection israélienne : Likoud (centre droit, Netanyahu) : 32 points. Resilience (centriste) 20, Yesh Atid (centre gauche) 11, New Right 10  |  Historique et impressionnant : Netanyahou est assis aux côtés du ministre des Affaires étrangères du Yémen au sommet de Varsovie  |  [13/02/2019] Le taux d’approbation du travail de Trump a progressé de 7 points après le shutdown  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 15 septembre 2018

Jeudi 13 septembre, l’ancien ministre de François Hollande a osé la comparaison entre l’exécutif italien et le dictateur sanguinaire. Des propos mal reçus, de l’autre côté des Alpes.

Si, à l’avenir, il fallait jeter de l’huile sur le feu et attiser les récentes tensions italo-françaises, comptez sur Pierre Moscovici ! Le commissaire européen a donné une conférence de presse de rentrée, jeudi 13 septembre à Paris, faisant notamment part de sa « peur » de la montée du populisme et du nationalisme. L’occasion pour lui de tendre encore davantage les relations entre Rome et Paris.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Salvini, « le plus nationaliste »

« J’ai peur », a-t-il notamment expliqué en réaction au discours de Jean-Claude Juncker, la veille, qui a comparé l’époque actuelle avec celle de l’avant-Première guerre mondiale. Mais l’ancien ministre de François Hollande craint davantage encore le retour d’un climat proche de celui des années 30. Et s’il n’y a certes « pas d’Hitler », il y a en revanche, selon lui, des « petits Mussolini, ça reste à vérifier ». Une allusion évidente à Matteo Salvini, « le plus nationaliste » des ministres de l’Intérieur, « alors que son pays a plus que tout autre besoin de la solidarité européenne ».

Jamais avare de réactions, Matteo Salvini n’a pas tardé à répliquer. « Le commissaire européen Moscovici, au lieu de censurer sa France qui rejette les immigrés à Vintimille, qui a bombardé la Libye et qui enfreint les critères européens, attaque l’Italie et parle sans réfléchir de nombreux petits Mussolini en Europe. Qu’il se lave la bouche avant d’insulter l’Italie, les Italiens et leur gouvernement légitime », a-t-il tonné.
Une attitude « inacceptable, vraiment insupportable »

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

L’autre vice-président du Conseil des ministres, Luigi Di Maio, n’a pas non plus laissé passer les déclarations de Pierre Moscovici. « L’attitude de la part de certains commissaires européens est inacceptable, vraiment insupportable. Du haut de leur Commission européenne, ils ne devraient pas être autorisés à dire qu’en Italie il y a de nombreux petits Mussolini », a pesté le ministre italien du Développement économique, du Travail et des Politiques sociales.

Source : Valeursactuelles

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz
%d blogueurs aiment cette page :