FLASH
[18/11/2018] Pour 62% des Français, le pouvoir d’achat est plus important que la transition énergétique  |  Arles (13) : 3 infirmiers insultés, agressés et menacés de mort, une urgentiste traitée de « sale pute française »  |  Gilet jaune, la goutte d’essence qui a fait déborder le vase pour rien : 1 mort, 409 blessés, 282 interpellations et 157 gardes à vue  |  « Si vous ne votez pas Macron au 2e tour, vous êtes un facho ». Macron chute de popularité à 25%, vous avez voté Macron, donc vous êtes un nigaud  |  [17/11/2018] Arnaud Chavez, meneur des gilets jaunes pour Mézières, a été photographié faisant une quenelle nazie devant une stèle en hommage des victimes juives du nazisme  |  Les deux individus incarcérés suite à la violente agression du policier de la Bac Toulon, le 2 novembre dernier à Hyères, ont été remis en liberté en toute discrétion par la justice  |  [16/11/2018] Nikki Haley : Les Etats-Unis s’opposent à l’appel de l’Assemblée générale des Nations unies pour qu’Israël rende le plateau du Golan à la Syrie  |  [15/11/2018] Voici un aperçu de la prudence avec laquelle #Israël évite les pertes civiles à #Gaza: L’armée israélienne a appelé un type et a passé 45 minutes au téléphone avec lui pour qu’il évacue sa maison, avant de bombarder le bâtiment des médias du #Hamas situé à côté  |  Le sebateur Lindsey Graham a déclaré qu’il enquêterait davantage sur la controverse entourant les e-mails d’Hillary Clinton s’il devenait président du Comité judiciaire l’an prochain  |  Un « militaire » se filme et déclare qu’il est « obligé de travailler avec les porcs » en désignant les gendarmes  |  [14/11/2018] Effet trump : L’optimisme économique des petites entreprises se maintient au niveau le plus élevé depuis 45 ans  |  Floride, corruption Démocrate exposée : Les procureurs fédéraux découvrent des documents électoraux modifiés dans le comté de Broward liés aux Démocrates  |  Les Etats-Unis offrent une récompense de 5 millions de dollars pour la capture du dirigeant du Hamas Saleh Al-Arouri  |  [13/11/2018] Un camion vient d’exploser à l’angle rue Crozatier/rue du Faubourg Saint-Antoine à Paris. La façade d’un bureau de tabac attenant a également pris feu.  |  Ce mardi 13 à 20h, conférence de Guy Millière à Tel Aviv, 88 rue Ben Yehuda  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 16 septembre 2018

A son tour, le patron de LREM, également secrétaire d’Etat, a attaqué le Sénat. Objectif : mettre la pression sur les sénateurs avant l’audition, mercredi, d’Alexandre Benalla.

Une escalade verbale. Christophe Castaner, secrétaire d’Etat aux Relations avec le Parlement et délégué général de La République en marche (LREM), a accusé ce vendredi matin des sénateurs de vouloir « destituer le président de la République ».

Interrogé, lors de sa conférence de presse de rentrée, sur le coup de fil passé par Emmanuel Macron au président LR du Sénat Gérard Larcher, pour le mettre en garde sur l’affaire Benalla, Castaner a sèchement répondu : « Si certains pensent qu’ils peuvent s’arroger un pouvoir de destitution du président de la République, ils sont eux-mêmes des menaces pour la République », a-t-il lancé. L’attaque est d’autant plus surprenante que constitutionnellement, le Sénat n’a, seul, aucun pouvoir de destitution.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

« Menaces pour la République »

« Une commission d’enquête qui aurait des ambitions politiques » et penserait « qu’elle peut jouer de ses fonctions de contrôle du gouvernement pour faire tomber un président de la République commettrait une faute constitutionnelle », a insisté le macroniste de la première heure.

De quoi laisser les sénateurs pantois, après les nombreuses attaques dont ils ont fait l’objet. Aux propos de l’ancien conseiller chargé de la sécurité du président de la République, qui en début de semaine a dit n’avoir « aucun respect » pour la chambre haute du Parlement français, et traité le sénateur Philippe Bas de « petit marquis », se sont ajoutées les paroles de la garde des Sceaux Nicole Belloubet et les mises en garde de Benjamin Griveaux.

Et Castaner de marteler que « certaines personnes », pas le président Gérard Larcher bien sûr, « confondent la mission du Parlement qui est de contrôler le gouvernement, avec une mission, que le Parlement s’auto-attribuerait – de contrôler l’exécutif et la présidence de la République ».

La violente charge de Castaner a fait réagir le député LFI Jean-Luc Mélenchon : « du jamais-vu » a réagi sur Facebook l’ancien sénateur. « En exportant sa crise d’autorité, l’exécutif l’amplifie et déstabilise les institutions. Gare aux chutes imprévues ! », avertit-il.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Les auditions de la commission d’enquête au Sénat dans l’affaire touchant l’ex-conseiller de l’Elysée ont repris mercredi. Alexandre Benalla sera auditionné mercredi 19 septembre à 8h30. Deux heures plus tard, ce sera au tour de l’ex-salarié LREM Vincent Crase, filmé lui aussi en train de frapper des manifestants le 1er mai à Paris, de répondre aux questions des sénateurs.

Source : Leparisien

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz