FLASH
[18/09/2018] Val-d’Oise : Le terroriste qui a percuté délibérément et blessé gravement 2 policiers est mineur, déjà connu de la police  |  Syrie : un avion russe a été abattu par la DCA syrienne  |  [17/09/2018] « La Hongrie est le seul pays d’Europe à avoir demandé l’avis du peuple sur l’immigration illégale », déclare le ministre des Affaires étrangères  |  [16/09/2018] L’Ambassadeur palestinien aux États-Unis Hossam Zamal confirme que Washington a demandé à sa famille de quitter Washington immédiatement  |  Les médias jurent qu’ils sont neutres. Alors pourquoi les gros titres quand une palestinienne, interdite de sortir d’Israël, ne peut assister à la fête de l’huma, et pas une ligne quand un terroriste palestinien tue un père de famille israélien ?  |  Les électeurs ont voté Brexit. La classe politique britannique a retardé, bloqué et traîné les pieds. Elle a le culot de dire maintenant que ça fait si longtemps, qu’il faut un autre vote (car les gens n’auraient pas voté comme il faut)  |  Samedi, Israël a abattu à l’aéroport de Damas un boeing cargo iranien chargé d’armes. L’avion avait récemment décollé de Téhéran  |  Pendant la seconde guerre mondiale, les Palestiniens étaient alliés à Hitler. J’ai du mal à comprendre que le fête de l’huma invite une palestinienne qui appelle à terminer le travail d’Hitler  |  Les palestiniens ont applaudi le terroriste qui vient de tuer un père de famille israélien. Les mêmes criminels neo-nazis avaient applaudi 9/11  |  Judée Samarie: Un Israélien grièvement blessé à coups de couteau selon la même méthode et les mêmes “Usual Suspects” qu’à Nîmes la semaine dernière  |  [15/09/2018] Toulouse : un homme tabassé à coups de barre de fer par un Syrien. « Les réfugiés doivent rentrer dans leur pays » dit le Dalai Lama  |  Val-de-Marne : 3 voitures de police incendiées à Limeil après une double interpellation (source Syndicat National des Policiers Municipaux)  |  Hitler était-il vraiment une homme de droite comme le prétendent presque tous les historiens progressistes ? En fait, non, il était de gauche  |  JP Grumberg: « si Macron alourdi les droits de succession, je quitte la France. Oups! Je l’ai quittée il y a 15 ans »  |  [14/09/2018] Chelsea, la fille des Clinton, dit que ce n’est pas chrétien de mettre fin à l’avortement légal et prétend qu’elle est profondément pieuse  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 16 septembre 2018

Georges Brandstatter a été caché pendant la guerre dans une famille chrétienne dans le village d’Andoins, où il fut enfant de chœur dans la chorale de l’église du village. Vers l’âge de 12 ans, il découvre les récits que se racontent les rescapés de la Shoah, et lit également des ouvrages s’y référant. Ayant pris conscience que leurs parcours risquaient de tomber dans l’oubli car la plupart des témoins n’écrivaient pas leurs mémoires, il décide alors de recueillir leurs témoignages.
Le jeudi 4 octobre, à 20h, dans l’auditoire H 1308 (dans le bâtiment en face de l’Institut d’Etudes du Judaïsme, avenue Paul Héger, au rez-de-chaussée).

Georges Brandstatter nous présentera son livre qui nous transporte dans le passé héroïque de la Seconde Guerre mondiale et nous emmène sur les traces de ces hommes et femmes qui ont risqué leur vie pour combattre la barbarie de l’Allemagne nazie. Il nous invite à découvrir un pan méconnu de cette histoire : celui des combattants juifs pour la Libération.

Si cet ouvrage témoigne en creux de la Shoah, il conjure également le cliché qui ramènerait l’ensemble des populations juives à un stade uniquement victimaire. Pourquoi s’engager ? A quels risques ? Et dans quelles conditions ? Ce livre, somme de témoignages classés et commentés, entend répondre à ces questions. Que ce soit sur le front de l’Est, dans les Balkans ou en Afrique du Nord, pendant la bataille de Koursk ou la campagne de Tunisie, au sein des armées alliées, des FFI ou de la Jewish Brigade, que ce soit contre le nazisme ou pour la création d’Israël, ces hommes et femmes ont pris les armes. Ils prennent maintenant la parole.

INSTITUT D’ETUDES DU JUDAÏSME – Université de Bruxelles-ULB
Le 4 octobre  2018 a 20 heures

Réservation obligatoire : iej@ulb.ac.be – 02 6503348
https://www.facebook.com/events/163181771200141/

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz