FLASH
[19/02/2019] Seulement quelques heures après avoir annoncé sa candidature, le socialiste Démocrate Bernie Sanders récole 1 million $ de dons – le gros pognon, il est chez les socialos  |  Trump lance une campagne mondiale pour mettre fin à la criminalisation de l’homosexualité dans des dizaines de pays, dirigée par l’ambassadeur des États-Unis en Allemagne, Richard Grenell (homosexuel)  |  #Marseille : l’homme a tiré sur la police qui a répliqué le blessant grièvement  |  #Marseille : un homme a attaqué au couteau 4 personnes  |  Val de Marne : des inscriptions « mort aux juifs » ont été retrouvées devant l’école juive et la synagogue de Bry-sur-Marne  |  [18/02/2019] @MikeGapes: « Quand j’ai rejoint le parti travailliste en 1968, j’ai rejoint un parti politique et non une secte stalinienne »  |  Félicitations au Sénégal pour son élection à la présidence du « Comité pour l’exercice des droits inaliénables du peuple palestinien »  |  Les antisémites de BDS vont manifester à Ménilmontant mardi contre l’antisémitisme pour tenter de faire croire qu’ils ne sont pas antisémites. Qui pensent-ils tromper ?  |  A l’instant : en Syrie, deux explosions dans la province d’Idlib détenue par les rebelles ont tué au moins 15 personnes  |  [15/02/2019] Alsace: des #giletsjaunes ont tenté de bloquer le journal ‘DNA’  |  Sur les 10 dernières années, 65% des tests de missile de l’Iran ont échoué : où ils sont terriblement malchanceux, ou quelqu’un les aide à être malchanceux  |  [14/02/2019] Le Sénat approuve la nomination de William Barr au poste de ministre de la Justice (et j’espère que cette fois Trump a fait le bon choix et que des têtes vont tomber)  |  Dernier sondage élection israélienne : Likoud (centre droit, Netanyahu) : 32 points. Resilience (centriste) 20, Yesh Atid (centre gauche) 11, New Right 10  |  Historique et impressionnant : Netanyahou est assis aux côtés du ministre des Affaires étrangères du Yémen au sommet de Varsovie  |  [13/02/2019] Le taux d’approbation du travail de Trump a progressé de 7 points après le shutdown  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Danièle Lopez le 16 septembre 2018

Il est impossible de ne pas voir, dans ce « coude à coude Macron/Le Pen du Figaro », un remake de la dernière présidentielle. Agitons le chiffon rouge. Faites barrage à Le Pen. Votez Macron !

Huit mois avant cette énième votation, « les sondeurs sondant les sondés » dans un panel très restreint, mettent le feu aux poudres avant même qu’elles ne soient avancées. Et les media en font une arme de propagande.

Les Français en ont pris l’habitude. Les sondages sont une façon détournée de manipulation des Français en leur annonçant, à l’avance, un résultat qui devrait infléchir en faveur de celui pour lequel ils ont été commandés. Et pour que cela passe mieux, ils disent que c’est le souhait de la population qui a été interrogée.

Dans son édition du 14 septembre 2018, le très sérieux  Le Figaro annonçait les résultats des prochaines Européennes, comme si, déjà, un premier tour avait eu lieu et nous donnait le duel Le Pen / Macron, pour le second tour.

Pas d’inquiétude, amis Français, ne vous précipitez pas. Vous avez encore huit mois d’attente avant que ce tour qui sera d’ailleurs unique, n’arrive !

Combien de choses peuvent-elles être faites en huit mois ! Eh bien, il faut que chacun de nous pense à cette élection comme à l’avenir, le meilleur possible, pour son enfant chéri. C’est le seul moyen de ne pas s’égailler dans tous ces partis en lice.

Et quels partis !

D’abord, ce parti néophyte dont les élus, bons à rien, nous ont prouvé depuis plus d’un an de quelles malversations ils étaient capables. Contraints et forcés, nous avons écouté leur jupitérien de président traiter les Français d’incultes, ivrognes, populistes, fainéants et pire encore. Mais, par-dessus tout, nous avons souffert de ses actions honteuses et injurieuses pour la France, pour son Armée, pour son Économie.

Il n’a pas fini, non ! Il ne cessera jamais de nous mépriser, vous le savez. Il se sent tellement supérieur à cette plèbe crasseuse que nous sommes. Il n’aime pas la France. Il s’aime, lui.

« Comment détruire la France » est le parti de monsieur Macron. Et, selon les sondages, il y aurait 21.5 % des Français qui en seraient satisfaits ?

Ensuite, nous regarderons avec un soin particulier cette droite moribonde que nous offrent les Juppé, Wauquiez, Fillon, Sarkozy et Lemaire celui qui mange à tous les râteliers. A la dernière primaire LR, ils se sont battus pour avoir l’honneur de figurer à la candidature présidentielle. On sait ce que ça a donné !

Ce parti que les sondages nous donnent, aujourd’hui, à 14 % est à la ramasse. Quand on pense à tous ces présidents de droite depuis De Gaulle qui ont dirigé la France pendant plus d’un demi-siècle, nous pouvons juger de la descente infernale qu’ils ont subie. C’est pourtant à eux que nous devons la déchéance actuelle de la France que le petit dernier président, se réclamant de leur bord (aussi !), précipite au 36ème dessous. S’ils avaient mieux géré la France au lieu de gérer leurs biens propres, ils n’auraient pas laissé le pays aux mains du Parti socialiste et, surtout, de Hollande !

Et alors, celui-là de parti ! Quand vous pensez qu’il dirigeait la France, il y a à peine un an et demi, le PS ne serait plébiscité que par 4.5 % des Français. « Bérézina » devrait être remplacé par « socialiste ». Mais n’oublions pas que chez les socialistes on marchande les Partis comme on marchande les tapis. Rajoutons, donc, les Ecolos à 5% et Hamon à 4.5 %, ça leur fait un PS à 14 %.

Les deux derniers partis à avoir gouverné la France, pendant dix ans : Les Républicains et le Parti socialiste, n’obtiendraient que 14 % de voix et donc 86 % des Français n’en veulent plus. C’est dire s’ils ont mal géré notre pays.

Et bien sûr, il y a – comment pourrions-nous l’oublier, d’ailleurs – la gauche extrême. Celle de monsieur Mélenchon. L’insoumis soumis à Macron. On l’a vu ces dernières semaines à Marseille.

Ce parti pro immigrationniste, qui se veut anar, réac et qui n’est rien d’autre qu’un parti antifrançais, antinationaliste, anti identitaire. Il survit et nourrit grassement son staff avec les cotisations de ses adhérents et les subventions de l’État. C’est La France insoumise comme vous avez le « Parti des indigènes de la République », le CCIF, Les Frères musulmans et autres associations musulmanes qui ont pignon sur rue en France. Ce parti-là, aurait 12.5 % de crédit chez les futurs votants. C’est à peu près le taux de musulmans qui veut changer la France associé à un reste des communistes qui ne l’aiment pas du tout et l’ont toujours combattue. Ce n’est pas glorieux mais cela prouve que la France a quand même 12.5 % de ses ennemis à l’intérieur du pays.

Vient enfin, le Rassemblement national de madame Le Pen. Parti nationaliste, identitaire, anti immigrationniste, anti européen (ou presque). Parti pour le rétablissement des frontières nationales. Pour que Bruxelles ne décide plus pour les Français. Pour une France française. Ce parti, vainqueur de l’élection en 2014 aurait, selon ces sondages, perdu 5.5 % de ses électeurs et ne resteraient plus que 21 % de Français à défendre son projet.

Au coude à coude, comme le prétend Le Figaro, nous aurions : « Comment détruire la France », de Macron et « Pour une France française » de Madame Le Pen avec, seulement, 21 % des intentions de vote.

Ce qui prouve que ces sondages sont vraiment bidons.

Si, même, il était faux que 21 Français sur 100 sont vraiment pour une vraie France que représente Madame Le Pen, qui peut dire qu’il a entendu autour de lui, 21 Français sur 100, lui avouer que Macron est un bon président ? Qu’il est un bon français et qu’il aime les Français. Qu’il est juste et loyal de prendre en otage les retraités qui sont trop riches. Qu’il a amélioré leur vie. Qu’il a une politique étrangère satisfaisante, condamnant les Juifs et défendant les Arabes. Que, par-dessus tout, ils veulent comme lui, le veut, encore et toujours plus d’Europe. Encore et toujours plus d’immigrés, de chances pour la France. Comme celui qui l’a interpellé à Marseille un « sans papier » algérien qui vit royalement depuis huit ans en France, clandestinement ? Qui peut le dire ?

Nous qui vivons en France et côtoyons TOUS les Français, chaque jour dans notre vie professionnelle ou privée ou encore sur les réseaux sociaux que nous utilisons de plus en plus, nous pouvons vous assurer que Macron atteint tout juste 10 % de contents soit 10 % d’inconscients. Dix Français sur cent qui lui donneraient une chance de se maintenir à sa place de dirigeant… Et encore, sommes-nous larges !

Il faut que les media cessent de prendre les Français pour des dupes, des irresponsables. Ils peuvent mettre leurs sondages au panier. Plus personne n’en veut.

Il est inutile de reproduire le battage auquel nous avons eu droit en 2017. Si le président Macron et ses commanditaires veulent voir LaRem élue à ces élections européennes, c’est pour mieux nous priver du peu de pouvoir qu’il reste à la France et aux Français.

Et, quand on est un vrai Français avec, au cœur, l’amour de la France, on sait ce qui est bien pour elle. Il est inutile d’essayer de nous en dissuader.

 

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Danièle Lopez pour Dreuz.info.

 

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz
%d blogueurs aiment cette page :