FLASH
[10/12/2018] Alerte info : des colons arabes ont tiré en direction d’un poste de Tsahal près de Bir Zayit en Judée  |  Après avoir voulu briser les sanctions américaines contre l’Iran, condamné Israël 8 fois à l’ONU, poussé les pays d’Europe centrale à ne pas déplacer leurs ambassades à Jérusalem, le CDU de Merkel refuse de geler des fonds pour le terrorisme palestinien  |  Ils ont signé le pacte mondial pour les migrations de l’ONU – pour le compte des peuples – sans demander leur accord (qui aurait été non)  |  #Giletsjaunes : la moitié des radars du pays auraient été détruits – d’un côté, c’est la réponse à l’acharnement anti-voitures ; de l’autre, il faudra plus d’impôts pour les faire réparer  |  [09/12/2018] Judée Samarie : 2 colons arabes palestiniens en voiture ont ouvert le feu sur des passants juifs – 6 blessés, dont 1 femme enceinte, grièvement  |  38% des juifs d’Europe envisagent de quitter leur pays en raison de l’hostilité grandissante envers leur communauté (i24NEWS)  |  #LeDrian invite Trump à ne pas se mêler de politique intérieure française – qu’il donne l’exemple et ne se mêle pas de la politique israélienne  |  Frontière israélo-libanaise : l’armée libanaise a placé des centaines de chars à la frontière, en infraction avec les résolutions de l’ONU, présent sur place, et qui regarde ailleurs  |  [08/12/2018] #GiletsJaunes : 700 interpellations sur le territoire, dont 581 à Paris  |  Paris, rue Christophe-Colomb, des #Giletsjaunes se dissocient des casseurs et les insultent  |  Paris : nombreux #GiletsJaunes ont quitté les Champs Elysées pour se rendre avenue Marceau où les tensions se sont concentrées en milieu d’après-midi. Plusieurs feux allumés avec les palissades qui protégeaient les boutiques  |  Alerte info : Tsahal a tiré en direction de 3 terroristes du Hezbollah qui approchaient la frontière – ils se sont enfuis  |  Les #giletsjaunes ont fait font fermer 3 grands centres commerciaux autour de Caen  |  #GiletsJaunes : 700 arrestation en début d’après midi. 40 000 manifestants selon les autorités  |  Intermarché de Monistrol sur Loire, bloqué depuis des jours par les #GiletsJaunes, forcé de fermer : il n’a plus aucune livraison depuis des jours. 130 personnes au chômage technique. La station essence est vide  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 17 septembre 2018

Près de 2 600 signatures ont été collectées en seulement quelques heures en soutien au chauffeur de bus après les faits qui se sont déroulés à Arcueil, jeudi midi.

« Aujourd’hui, il risque la révocation à cause d’un enfant qui a été inconscient et c’est pour cela que nous vous demandons de bien vouloir nous soutenir dans notre démarche, afin que le collègue ne perde pas son emploi. » Lancée par des collègues conducteurs de bus ce samedi midi, la pétition « Contre une sanction pour le collègue RATP qui a giflé un collégien après un manque de respect » affiche déjà plus de 2 600 signatures ce samedi soir. En quelques heures, les pétitionnaires se sont mobilisés en apprenant qu’après les faits, une sanction était envisagée contre un chauffeur de bus que ses collègues estiment « reconnu pour sa gentillesse, son calme olympien et sa patience ».

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

L’incident s’est déroulé ce jeudi midi, avenue Paul-Doumer à Arcueil. Un élève se serait mis en danger en traversant devant un bus. Le chauffeur du bus 323 a alors freiné brutalement et lui a dit de faire attention. Selon la RATP, l’adolescent l’aurait insulté, ce qui a entraîné la réaction du machiniste.

« Courage au collègue, on aurait tous pu faire la même chose et craquer », lance une pétitionnaire. « Il a fait ce qu’on rêve tous de faire », ose même Maïté, une autre conductrice. « Punir ce chauffeur, c’est tolérer toutes les incivilités dont les chauffeurs sont victimes », insiste Denis, un autre signataire.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Père de deux enfants du même âge que l’adolescent giflé, le conducteur a reconnu avoir réagi sous le coup de l’émotion et indiqué qu’il regrettait son geste. Une procédure disciplinaire a été enclenchée à son encontre.

Source : Leparisien

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz