FLASH
[10/12/2018] Alerte info : des colons arabes ont tiré en direction d’un poste de Tsahal près de Bir Zayit en Judée  |  Après avoir voulu briser les sanctions américaines contre l’Iran, condamné Israël 8 fois à l’ONU, poussé les pays d’Europe centrale à ne pas déplacer leurs ambassades à Jérusalem, le CDU de Merkel refuse de geler des fonds pour le terrorisme palestinien  |  Ils ont signé le pacte mondial pour les migrations de l’ONU – pour le compte des peuples – sans demander leur accord (qui aurait été non)  |  #Giletsjaunes : la moitié des radars du pays auraient été détruits – d’un côté, c’est la réponse à l’acharnement anti-voitures ; de l’autre, il faudra plus d’impôts pour les faire réparer  |  [09/12/2018] Judée Samarie : 2 colons arabes palestiniens en voiture ont ouvert le feu sur des passants juifs – 6 blessés, dont 1 femme enceinte, grièvement  |  38% des juifs d’Europe envisagent de quitter leur pays en raison de l’hostilité grandissante envers leur communauté (i24NEWS)  |  #LeDrian invite Trump à ne pas se mêler de politique intérieure française – qu’il donne l’exemple et ne se mêle pas de la politique israélienne  |  Frontière israélo-libanaise : l’armée libanaise a placé des centaines de chars à la frontière, en infraction avec les résolutions de l’ONU, présent sur place, et qui regarde ailleurs  |  [08/12/2018] #GiletsJaunes : 700 interpellations sur le territoire, dont 581 à Paris  |  Paris, rue Christophe-Colomb, des #Giletsjaunes se dissocient des casseurs et les insultent  |  Paris : nombreux #GiletsJaunes ont quitté les Champs Elysées pour se rendre avenue Marceau où les tensions se sont concentrées en milieu d’après-midi. Plusieurs feux allumés avec les palissades qui protégeaient les boutiques  |  Alerte info : Tsahal a tiré en direction de 3 terroristes du Hezbollah qui approchaient la frontière – ils se sont enfuis  |  Les #giletsjaunes ont fait font fermer 3 grands centres commerciaux autour de Caen  |  #GiletsJaunes : 700 arrestation en début d’après midi. 40 000 manifestants selon les autorités  |  Intermarché de Monistrol sur Loire, bloqué depuis des jours par les #GiletsJaunes, forcé de fermer : il n’a plus aucune livraison depuis des jours. 130 personnes au chômage technique. La station essence est vide  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 18 septembre 2018

L’ancien Premier ministre, qui envisage de se présenter à la mairie de Barcelone, est la cible d’une pétition qui l’accuse d’être un « député fantôme ».

Manuel Valls va-t-il quitter son mandat de député de l’Essonne ? Alors que l’ancien Premier ministre doit se prononcer dans les prochains jours sur son éventuelle candidature à la mairie de Barcelone, une pétition réclame sa démission de l’Assemblée nationale.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Le texte, intitulé « Exigeons la démission de Manuel Valls, député fantôme », a été mis en ligne dimanche 16 septembre sur change.org et a recueilli plus de 2 000 signatures en moins de vingt-quatre heures. L’auteure du texte n’est autre que Farida Amrani (La France insoumise), qui avait été opposée à l’ancien Premier ministre lors des élections législatives de juin 2017. Manuel Valls avait remporté le second tour avec seulement 139 voix d’avance sur sa concurrente, qui l’avait accusé de « bourrage des urnes ».

Aujourd’hui, son ancienne adversaire lui reproche son absentéisme et l’utilisation de ses indemnités pour faire campagne à Barcelone. « Quatorze mois après sa réélection dans les conditions que nous connaissons, Manuel Valls mène publiquement campagne à Barcelone, mettant à profit ses indemnités parlementaires et le temps que lui confère son mandat. De ce fait, il déserte l’Assemblée nationale comme les villes de sa circonscription », déplore-t-elle.

L’ancienne candidate de La France insoumise accuse Manuel Valls d’entretenir « un faux suspense quant à sa décision » de se présenter ou non à la mairie de la capitale catalane. Selon elle, « tous les signes » montrent que l’ancien Premier ministre entend désormais construire « son avenir politique hors de nos frontières ». « Par conséquent, nous demandons la démission de Manuel Valls. Cette pétition s’adresse à tous ceux qui pensent que la République et sa représentation nationale ne doivent jamais être ainsi bafouées », termine-t-elle.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Source : Lepoint

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz