FLASH
[13/12/2018] Pollution : le tribunal de l’Union européenne juge – trop élevées – les limites d’émissions des diesels  |  2 heures avant l’attentat de Strasbourg, la garde des sceaux annonçait qu’elle ne prendrait pas de sanction contre le juge ayant libéré par erreur un djihadiste dangereux  |  La fécondité baisse pour toutes les femmes en France, sauf les immigrées, selon l’INSEE  |  Hassan Nasrallah, le leader du Hezbollah, aurait déclaré dans un discours que la création d’Israël a épargné au groupe terroriste la peine de traquer les Juifs jusqu’au bout du monde  |  [12/12/2018] Saleh Omar Al-Barghouti, le terroriste de l’attentat d’Ofra et fils du fondateur de #BDS Omar Barghouti a été abattu lors d’une intervention de Tsahal à Ramallah  |  Le premier ministre britannique Theresa May joue son poste après un vote de défiance  |  La bénédiction d’Abraham se vérifie: « Je bénirai ceux qui te bénissent Je maudirai ceux qui te maudissent ». La #France s’est mise en travers d’#Israël. Elle en subit les conséquences. Ce n’est que le début  |  Non mais allo ! On peut même pas compter sur #Israël pour faire correctement de l’#Apartheid ! Une femme arabe #palestinienne va être maire adjointe de Haïfa  |  [11/12/2018] L’antisémitisme était la solution respectable pour se débarrasser des juifs d’Europe. L’antisionisme est la façon respectable de se débarrasser des juifs de Palestine  |  100 chrétiens enlevés lors de raids nocturnes dans une église chinoise clandestine  |  Chérif Chekatt, le terroriste de #Strasbourg est armé et n’a pas été interpelé, nuit multiculturelle en vue pour les habitants  |  #Strasbourg : le terroriste se nommerait Chérif Chekatt, né le 4 février 1989 à Strasbourg  |  #Strasbourg : tiens donc, BFMTV affirme que le terroriste fréquentait les milieux extrémistes musulmans (et pourquoi ne sont-ils pas démantelés ?)  |  #Strasbourg : le terroriste reste introuvable, des grenades ont été découvertes dans son logement – les gens, bloqués dans les bars, célèbrent la diversité à leur façon  |  #Strasbourg : nous publions sur Dreuz.info la première photo du suspect  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Piotr Stammers le 20 septembre 2018

Une étudiante du Bangladesh qui a planté un couteau dans le cou de sa famille d’accueil de Melbourne a plaidé coupable d’avoir commis un acte terroriste au nom du jihad.

Momena Shoma, 25 ans, a plaidé coupable lors d’une brève audience de la Cour suprême de Victoria jeudi.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

La jeune femme est venue en Australie sous le couvert d’un visa d’étudiant. Elle était en Australie depuis une semaine lorsqu’elle a pris un couteau de cuisine de 25 cm et l’a planté dans le cou de Roger Singaravelu alors qu’il dormait à côté de sa fille, cinq ans.

Dans son plaidoyer, Shoma a admis que son acte a été commis dans l’intention de « faire avancer une cause politique, religieuse et idéologique, à savoir le jihad ». Elle visait à contraindre et influencer, en l’intimidant, le gouvernement et le public.

Shoma était inscrit à un cours de maîtrise en linguistique à l’Université La Trobe, mais elle a reconnu que depuis son arrivée en Australie, elle cherchait à tuer quelqu’un.

Elle a dit à la police qu’elle s’était entraînée en poignardant un oreiller pendant son séjour dans une autre famille plus tôt dans la semaine, mais elle a choisi d’attaquer M. Singaravelu parce que, comme il dormait, il était « très vulnérable ».

Shoma était dans cette famille depuis 48 heures. Sa victime lui avait à peine dit 50 mots quand il s’est réveillé avec une douleur « atroce » au cou.

« Je l’ai vue juste à côté de moi. Elle était à genoux, les deux mains sur un couteau qui était planté dans mon cou », a déclaré la victime dit dans sa déclaration.

M. Singaravelu a dit que Shoma répétait les mots « allahou akbar » alors qu’il l’a repoussée, a retiré le couteau de son cou et s’est enfui avec sa fille.

Shoma a déclaré à la police que l’État islamique a encouragé les femmes à perpétrer des attaques djihadistes en Occident et que l’essentiel de son interaction avec le groupe se faisait via Facebook.

« Je me sentais obligée, c’était comme un ordre pour moi. Oui, il fallait que je le fasse. »

L’audience de plaidoirie de Shoma est prévue pour le 29 janvier 2019.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz