FLASH
[10/12/2018] Après avoir voulu briser les sanctions américaines contre l’Iran, condamné Israël 8 fois à l’ONU, poussé les pays d’Europe centrale à ne pas déplacer leurs ambassades à Jérusalem, le CDU de Merkel refuse de geler des fonds pour le terrorisme palestinien  |  Ils ont signé le pacte mondial pour les migrations de l’ONU – pour le compte des peuples – sans demander leur accord (qui aurait été non)  |  #Giletsjaunes : la moitié des radars du pays auraient été détruits – d’un côté, c’est la réponse à l’acharnement anti-voitures ; de l’autre, il faudra plus d’impôts pour les faire réparer  |  [09/12/2018] Judée Samarie : 2 colons arabes palestiniens en voiture ont ouvert le feu sur des passants juifs – 6 blessés, dont 1 femme enceinte, grièvement  |  38% des juifs d’Europe envisagent de quitter leur pays en raison de l’hostilité grandissante envers leur communauté (i24NEWS)  |  #LeDrian invite Trump à ne pas se mêler de politique intérieure française – qu’il donne l’exemple et ne se mêle pas de la politique israélienne  |  Frontière israélo-libanaise : l’armée libanaise a placé des centaines de chars à la frontière, en infraction avec les résolutions de l’ONU, présent sur place, et qui regarde ailleurs  |  [08/12/2018] #GiletsJaunes : 700 interpellations sur le territoire, dont 581 à Paris  |  Paris, rue Christophe-Colomb, des #Giletsjaunes se dissocient des casseurs et les insultent  |  Paris : nombreux #GiletsJaunes ont quitté les Champs Elysées pour se rendre avenue Marceau où les tensions se sont concentrées en milieu d’après-midi. Plusieurs feux allumés avec les palissades qui protégeaient les boutiques  |  Alerte info : Tsahal a tiré en direction de 3 terroristes du Hezbollah qui approchaient la frontière – ils se sont enfuis  |  Les #giletsjaunes ont fait font fermer 3 grands centres commerciaux autour de Caen  |  #GiletsJaunes : 700 arrestation en début d’après midi. 40 000 manifestants selon les autorités  |  Intermarché de Monistrol sur Loire, bloqué depuis des jours par les #GiletsJaunes, forcé de fermer : il n’a plus aucune livraison depuis des jours. 130 personnes au chômage technique. La station essence est vide  |  Algérie : béatification de 19 religieux d’Oran massacrés pour leur foi par les islamistes durant la guerre civile  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Guy Millière le 21 septembre 2018

Ari Fuld était un Juif américain et israélien qui avait choisi de faire son Alya. Il était allé faire ses courses. Il a été poignardé dans le dos par un Arabe musulman. C’était un combattant. S’il avait été attaqué de face, il aurait éliminé l’assassin. Mais les assassins arabes musulmans sont, en général, lâches et hypocrites. Il a, avant de mourir, réussi à blesser l’assassin, sans le tuer, hélas.

J’avais rencontré Ari Fuld. Une seule fois. C’était un homme bon, généreux, courageux, qui ne faisait que du bien. Il avait une épouse et quatre enfants.

Sa mort vient s’ajouter à des centaines de morts juifs israéliens depuis trop de décennies.

Chaque mort est un mort de trop.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Tous les Arabes musulmans qui vivent en Judée Samarie ne sont pas des assassins, mais nombre d’entre eux sont des assassins en puissance qui peuvent devenir assassins tout court.

Tous les Arabes musulmans qui vivent à Gaza ne sont pas des assassins non plus, mais un nombre encore plus grand d’entre eux sont des assassins en puissance qui peuvent devenir assassins tout court.

Par un effet de contagion, des Arabes musulmans israéliens deviennent eux aussi des assassins en puissance, parfois des assassins tout court.

A chaque fois qu’un Arabe musulman tue un Juif israélien, je ressens une immense tristesse. Je ressens, surtout, une immense colère.

A chaque fois, je pense que l’assassin est le coupable et l’auteur concret de l’assassinat (et, si l’assassin n’a pas immédiatement ce qu’il mérite, la mort, et est dès lors soigné en Israël, puis nourri et logé dans une prison israélienne), mais je pense aussi que les véritables assassins ne sont jamais désignés, et incriminés.

Au premier rang des véritables assassins il y a les chefs de bande terroristes islamiques “palestiniens” qui dirigent le Hamas, le Djihad Islamique, et l’Autorité Palestinienne, dont le chef Mahmoud Abbas est un islamiste antisémite négationniste, un criminel contre l’humanité et un homme qui ne cesse d’inciter à l’assassinat de Juifs et qui devrait depuis longtemps avoir été éliminé, comme les membres de sa bande.

Juste après les chefs de bande terroristes islamiques “palestiniens”, je placerai les Israéliens “de gauche” qui ont négocié avec la bande du chef terroriste islamique Yasser Arafat (nom de guerre djihadiste Abu Ammar) aux fins qu’il puisse revenir d’exil et disposer de son petit quasi Etat terroriste islamique en Judée-Samarie. Je ne peux imaginer que ces Israéliens “de gauche” étaient stupides au point d’imaginer qu’un homme tel qu’Arafat pouvait vouloir autre chose que tuer davantage de Juifs. En enclenchant le processus de guerre anti-israélienne et anti-juive appelé processus d’Oslo il y a vingt-cinq ans, ils ont permis la création d’une base arrière terroriste islamique en Judée-Samarie, et, une décennie plus tard, la création d’une autre base arrière terroriste islamique à Gaza. Des centaines de Juifs israéliens l’ont payé de leur vie. Les accords d’Oslo ont été un crime contre Israël et contre les Juifs israéliens. Les Israéliens “de gauche” qui ont commis ce crime sont co-responsables de nombre d’assassinats, dont celui d’Ari Fuld. Nombre d’entre eux ont disparu. Ceux qui sont encore de ce monde devraient, au minimum, avoir honte et se repentir. Les Israéliens “de gauche” qui, aujourd’hui, défendent encore les accords d’Oslo veulent faire perdurer le crime contre Israël et contre les Juifs israéliens, et ils ont du sang juif sur les mains.

Juste après les Israéliens “de gauche” responsables des Accords d’Oslo ou soutenant encore ces derniers, je placerai les politiciens occidentaux qui ont voulu et soutenu les accords d’Oslo, qui continuent à dire qu’il faut créer un Etat terroriste islamique en Judée-Samarie, récompenser ainsi les tueurs de Juifs israéliens et élaborer d’autres opportunités pour que des tueurs de Juifs israéliens tuent davantage. Ces gens ont eux aussi du sang juif sur les mains. Et ils veulent en avoir davantage encore, puisqu’en finançant l’Autorité Palestinienne et l’UNWRA, ils financent les incitations à l’assassinat de Juifs israéliens. Il faut dire la vérité : des gens comme Mogherini, Macron et Merkel (que l’Allemagne sous Hitler ait tué six millions de Juifs ne lui suffit pas ?) sont des tueurs de Juifs.

A côté des politiciens qui veulent récompenser les tueurs de Juifs israéliens et élaborer des opportunités pour que ces derniers tuent davantage encore, je placerai tous les journalistes occidentaux qui incitent à la haine anti-israélienne et anti-juive, qui ont une sympathie visible pour les terroristes islamiques “palestiniens” et les tueurs de Juifs israéliens. Si ces journalistes disaient simplement la vérité, respectaient des règles déontologiques et éthiques minimales, ceux qui les lisent et les écoutent verraient l’abjection ou elle se trouve et un contexte pourrait émerger permettant de comprendre que les assassins doivent être traités en assassins et les terroristes en terroristes. Pour l’heure ces journalistes contribuent à armer le bras des assassins et sont eux-mêmes des tueurs de Juifs. (Utiliser des mots comme “Cisjordanie occupée” implique de dire deux mensonges en deux mots : la Judée Samarie n’a été appelé Cisjordanie qu’entre 1949 et 1967, et elle n’est pas occupée par Israël, les Juifs en Judée-Samarie ne sont pas des “colons”, sauf aux yeux de ceux qui, comme les journalistes qui emploient le mot colon, rêvent d’une Judée Samarie judenrein, et les assassins sont des assassins pas des “Palestiniens”).

Pour la première fois depuis 1948, il y a à la Maison Blanche un Président, Donald Trump, qui sait (même s’il ne peut le dire explicitement) que le “peuple palestinien” n’existe pas (ce que les dirigeants “palestiniens” disent eux-mêmes assez souvent), qu’il n’y a pas de “territoires palestiniens” et pas cinq millions de “réfugiés”, et qui sait aussi que l’Autorité Palestinienne est un ramassis de terroristes islamiques antisémites.

Ce Président entreprend de reléguer l’ignoble et criminelle “cause palestinienne” vers le révolu.

C’est l’une des raisons pour lesquelles les antisémites du monde entier le détestent tant (ce n’est pas la seule). C’est l’une des raisons pour lesquels les Juifs anti-juifs le détestent aussi.

C’est l’une des raisons pour lesquelles je le trouve admirable de lucidité, de détermination et de droiture.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Je reviendrai sur le plan de paix qu’envisage Donald Trump, car la presse française n’en parlera vraisemblablement pas, sinon de manière haineuse et déformée.

Il ressemblera sans doute à la solution à trois Etat souvent évoquée par John Bolton. Ce plan pourrait permettre de mettre les assassins arabes musulmans en puissance hors d’état de nuire. Ce qui serait impératif et urgent. Il traitera les chefs de bande terroristes islamiques “palestiniens” comme ils doivent l’être. Il déplaira dès lors à la gauche israélienne, aux politiciens occidentaux tueurs de Juifs et à la plupart des journalistes qui arment le bras des assassins.

Je publie la semaine prochaine mon livre Ce que veut Trump. J’y reviendrai ici dès qu’il sera disponible. J’y traite, entre autres, de la paix selon Trump.

Un commentateur sur Arutz Sheva, Jack Engelhard, se demandait pourquoi le gouvernement israélien n’avait pas encore incarcéré Mahmoud Abbas. Je ne pense pas que l’incarcération de Mahmoud Abbas viendra. Mais s’il pouvait finir dans un bunker, avec une dose de cyanure sous la main, comme son principal maitre à penser, je trouverais cela seyant. Et mérité.

© Guy Millière pour Dreuz.info. Toute reproduction interdite sans l’autorisation écrite de l’auteur.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz