FLASH
[17/10/2018] Tiens tiens, le candidat brésilien soit-disant « extrême-droite » a refusé le soutien de David Duke, l’ex leader du KKK  |  Israël a détruit un autre tunnel terroriste partant de Gaza  |  Après des tirs de roquette depuis Gaza sur Beersheba, Israël a lancé une attaque aérienne d’envergure sur des sites terroristes du Hamas  |  [16/10/2018] La semaine dernière, une frappe aérienne américaine en Somalie a tué une soixantaine de membres du groupe terroriste Al-Shabaab  |  James Wolfe, directeur pendant 28 ans de la sécurité de la Commission du renseignement du Sénat, a avoué avoir menti au FBI et fuité des informations confidentielles au New York Times  |  Usual Suspect : les autorités allemandes annoncent que le preneur d’otages d’hier à Cologne était un Syrien  |  Les USA lancent une nouvelle vague de sanctions contre des entreprises iraniennes  |  On pleure pas l’assassinat de Khashoggi, qui disait en 2007 : La Nakba n’est pas différente de l’Holocauste  |  Mélenchon appelle ses partisans à faire barrage aux policiers qui perquisitionnent le siège de La France Insoumise  |  Agression brutale contre des Juifs à Brooklyn. Le nom de l’attaquant n’est bien sûr pas Smith, Johnson ou quelqu’un du KKK, mais Farrukh Afzal  |  Paul Allen, le co-fondateur de Microsoft, est décédé d’un cancer  |  Breaking News: Un avion de l’armée israélienne a attaqué une cible terroriste à Gaza  |  [15/10/2018] Une militante pro-migrant a été violée par un migrant marocain, a rapporté La Voix du Nord  |  New York : Ali Kourani, 34 ans, a été arrêté pour terrorisme après avoir tenté de devenir un informateur du FBI, offrant des informations sur le Hezbollah  |  Beaumont-sur-Oise (95) : un frère d’Adama Traoré jugé pour avoir incendié un bus et roué de coups un chauffeur  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 22 septembre 2018


C8 et le producteur ont éteint l’incendie, mais, en coulisse, on fustige « le coup monté ». Paranoaïa, victimisation ou opération de com ? Explications.

Tout est parti d’un tweet aussi mystérieux que menaçant. Mardi 18 septembre, peu avant midi, alors que la polémique sur la séquence durant laquelle le prénom d’Hapsatou Sy est critiqué par Éric Zemmour dans l’émission de Thierry Ardisson bat son plein, la chroniqueuse des Terriens du dimanche ! dégaine ce qu’elle croit être une arme fatale.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

À cet instant, Stéphane Simon, producteur de l’émission, est serein. Juridiquement, les images sont la propriété unique et exclusive de sa société de production (TéléParis) et de la chaîne C8. Par ailleurs, diverses clauses insérées dans le contrat de travail obligent les chroniqueurs à la discrétion et à respecter un principe hiérarchique. Pourtant, Hapsatou Sy dévoile quelques heures plus tard des images que la chaîne avait demandé au producteur de couper. Stupéfaction en interne. « Elle a fait filmer les écrans de retour depuis sa loge par sa maquilleuse. Elle en a ensuite extrait les images interdites », affirme un membre de la production.

Joint au téléphone, Stéphane Simon ne souhaite pas jeter de l’huile sur le feu. Il consent tout juste à confirmer qu’il ne portera pas plainte contre Hapsatou Sy. « Sur le plateau des Terriens du dimanche !, comme pour la plupart des émissions enregistrées en public, les spectateurs ont l’interdiction de filmer ce qu’ils voient. Ils sont fermement invités à laisser leur portable au vestiaire. Jamais un producteur n’accepte qu’il y ait une prise de vue parallèle », déclare un vieux briscard de la profession, qui ajoute que, « depuis quelques années, la norme est de détruire toutes les images et les scènes qui ont été coupées au montage afin d’éviter les mauvaises surprises ».

Exfiltrée chez Hanouna

Après une semaine d’invectives et de bad buzz, C8 et les différents protagonistes de cette détestable affaire veulent calmer le jeu. Franck Appietto, directeur général de la chaîne, a reçu la jeune femme et lui a donné des assurances : elle ne sera pas chassée de l’antenne. Hapsatou Sy devrait devenir chroniqueuse dans une des nombreuses émissions de Cyril Hanouna. Sans doute dans Balance ton post, qu’il lancera à la fin du mois en deuxième partie de soirée. Voilà pour la version officielle. Dans l’arrière-boutique, on est plus mesuré et on cache difficilement sa colère. Un hiérarque de C8, qui souhaite rester anonyme, ne cache pas son exaspération : « L’urgence est de lui faire signer un document par lequel elle s’engage à ne pas rendre publiques les images qu’elle a tournées. Nous n’avons pas envie de nous offrir un scandale fait d’accusations – même mensongères – de racisme. On lui payera peut-être une indemnité, et après, du balai… Il serait étonnant qu’après sa sortie et l’exploitation illicite des images un producteur accepte de signer avec elle… » « C8 tient à démentir ces propos », a réagi la chaîne auprès du Point.

Lui aussi présent sur le plateau en tant que chroniqueur, Franz-Olivier Giesbert déplore l’inutilité de ces débordements : « Avec Zemmour et Hapsatou, on a parlé de Robespierre, de la théorie du glaive et du bouclier à propos de De Gaulle et Pétain, de Hugo inventeur du compassionnel… C’était une émission très haut de gamme : dommage qu’elle soit gâchée par cette polémique. »

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Rassurée, mais pas encore totalement fixée sur son sort, Hapsatou Sy s’offre une tournée médiatique – elle était l’invitée jeudi soir de CNews, de C8 et de BFM TV – et vient de lancer une pétition pour qu’Éric Zemmour ne soit plus invité sur les plateaux. Une belle occasion de mettre en pratique ce qu’elle vantait en mars 2018 à la une du magazine Management : « Faire parler de soi en bien… en mal. Les meilleures techniques pour réussir sa com. »

Source : Lepoint

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz