FLASH
[13/12/2018] Pollution : le tribunal de l’Union européenne juge – trop élevées – les limites d’émissions des diesels  |  2 heures avant l’attentat de Strasbourg, la garde des sceaux annonçait qu’elle ne prendrait pas de sanction contre le juge ayant libéré par erreur un djihadiste dangereux  |  La fécondité baisse pour toutes les femmes en France, sauf les immigrées, selon l’INSEE  |  Hassan Nasrallah, le leader du Hezbollah, aurait déclaré dans un discours que la création d’Israël a épargné au groupe terroriste la peine de traquer les Juifs jusqu’au bout du monde  |  [12/12/2018] Saleh Omar Al-Barghouti, le terroriste de l’attentat d’Ofra et fils du fondateur de #BDS Omar Barghouti a été abattu lors d’une intervention de Tsahal à Ramallah  |  Le premier ministre britannique Theresa May joue son poste après un vote de défiance  |  La bénédiction d’Abraham se vérifie: « Je bénirai ceux qui te bénissent Je maudirai ceux qui te maudissent ». La #France s’est mise en travers d’#Israël. Elle en subit les conséquences. Ce n’est que le début  |  Non mais allo ! On peut même pas compter sur #Israël pour faire correctement de l’#Apartheid ! Une femme arabe #palestinienne va être maire adjointe de Haïfa  |  [11/12/2018] L’antisémitisme était la solution respectable pour se débarrasser des juifs d’Europe. L’antisionisme est la façon respectable de se débarrasser des juifs de Palestine  |  100 chrétiens enlevés lors de raids nocturnes dans une église chinoise clandestine  |  Chérif Chekatt, le terroriste de #Strasbourg est armé et n’a pas été interpelé, nuit multiculturelle en vue pour les habitants  |  #Strasbourg : le terroriste se nommerait Chérif Chekatt, né le 4 février 1989 à Strasbourg  |  #Strasbourg : tiens donc, BFMTV affirme que le terroriste fréquentait les milieux extrémistes musulmans (et pourquoi ne sont-ils pas démantelés ?)  |  #Strasbourg : le terroriste reste introuvable, des grenades ont été découvertes dans son logement – les gens, bloqués dans les bars, célèbrent la diversité à leur façon  |  #Strasbourg : nous publions sur Dreuz.info la première photo du suspect  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 22 septembre 2018

Le parquet de Paris a estimé que les infractions visées par l’association Anticor, qui soupçonnait des irrégularités dans les comptes des deux candidats, «n’apparaissent pas constituées».

Le parquet de Paris a tranché. Les comptes de campagne d’Emmanuel Macron et de Jean-Luc Mélenchon, mais également ceux de Marine Le Pen et de Benoit Hamon, ne feront plus l’objet d’examen. La plainte déposée par Anticor en juin dernier est classée sans suite. Après consultation de la Commission nationale des comptes de campagne (CNCCFP), le ministère public a estimé que les infractions visées «n’apparaissent pas constituées». Jean-Christophe Picard, le président d’Anticor, est naturellement «déçu» par cette décision. «Le procureur s’est basé sur une réponse de la Commission pour classer notre plainte sans suite. Or nous mettions déjà en cause cette commission, qui manque de moyens humains, matériels et juridiques pour investiguer. Le discours qu’avait tenu le rapporteur démissionnaire l’illustre bien», complète Jean-Christophe Picard. L’association plaide d’ailleurs pour que la CNCCFP soit réformée.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

L’association de lutte contre la corruption, Anticor, avait dénoncé des irrégularités dans les comptes des candidats. L’association avait déposé plainte pour «tentative de détournement de fonds publics» et «abus de biens sociaux». Elle appelait à «vérifier la transparence et la probité des comptes». Pour En Marche, Anticor pointait du doigt des ristournes dont aurait bénéficié le candidat Macron de la part de la société GL Events. Cette dernière est dirigée par Olivier Ginon, un entrepreneur proche de Gérard Collomb, qui a fini par intégrer les cercles de la macronie. «Tout don d’une personne morale est interdit par la loi. Ces ristournes posent question», confirme le président d’Anticor, selon qui il faudrait instaurer une sanction d’inéligibilité pour tout élu ayant fraudé.

Concernant Jean-Luc Mélenchon, Anticor lui reproche d’avoir surfacturé des prestations à des proches. Ces accusations visent notamment la société Médiascop, détenue par Sophia Chikirou, soit la directrice de la communication du candidat Insoumis lors de la campagne présidentielle. «Il n’est pas acceptable que de l’argent public puisse permettre à quiconque de s’enrichir au cours d’une campagne électorale», a fustigé Jean-Christophe Picard. Anticor souhaiterait que les dépenses et recettes des candidats soient rendues publiques lorsque ceux-ci sont en campagne. L’association aspirerait également à ce que la Cour des comptes se charge de certifier les comptes des partis politiques. «Ces opérations créent une réelle rupture d’égalité entre les candidats, entre ceux qui fraudent et ceux qui jouent dans les règles», a déploré le président d’Anticor.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

En revanche, le parquet de Lyon ne s’est pas encore prononcé sur l’enquête préliminaire qu’il a ouverte fin juin. Cette dernière concerne une soirée électorale d’En Marche organisée dans la capitale des Gaules, dont on soupçonne qu’elle ait été en partie financée par la métropole et la ville de Lyon.

Source : Lefigaro

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz