FLASH
[20/10/2018] Grèce : le nombre de cas d’abus sexuels sur enfants explose dans le plus grand camp de migrants du pays  |  Montbéliard (25) : Un électricien tabassé dans la rue par 5 « jeunes » parce qu’il installait les lumières de Noël  |  « Quand j’entends qu’un média est traité d’extreme droite par @lemondefr, je me dis qu’il est sans doute bon »  |  Nord de la France : escroquerie aux allocations sociales – au moins 1,7 million d’euros, 3 romanichels mis en examen  |  76% des Français choqués, désapprouvent le comportement de Jean-Luc Mélenchon pendant les perquisitions  |  Inondations de l’Aude : de nombreux vols et cambriolages relevés dans les zones sinistrées  |  A Créteil, un lycéen pointe son arme à quelques centimètres de sa prof, en classe, pour qu’elle le note -présent- (source Le Parisien)  |  [19/10/2018] Grande-Bretagne, la fête peut reprendre : l’islamiste Anjem Choudary est sorti de prison après avoir purgé la moitié de sa peine  |  Effet trump : la croissance de la Chine n’a jamais été aussi faible depuis 2009  |  Avec 900 000 followers, @Tsahal_IDF court-circuite la censure totale des médias et informe les gens de la réalité du terrorisme musulman  |  France : un « jeune » de 23 ans est mort d’un coup de couteau. 2 autres sont blessés. @lavoixdunord appelle ça une « querelle de voisinage »  |  Hier, @Twitter a dit qu’il ne fermera pas le compte de Louis Farrakhan qui a dit que « les juifs sont comparables à des termites ». Twitter doit expliquer aux gens bannis pour moins que ça sa définition de l’incitation à la haine  |  [18/10/2018] Le juge rejette la demande de Paul Manafort de porter un costume au tribunal plutôt qu’un uniforme de prison  |  Effet Trump : en raison du rééquilibrage des tarifs douaniers sur l’acier, les métallurgistes américains vont obtenir la plus forte augmentation de salaire depuis des années  |  Elections de mi-mandat américaines : Le Comité national républicain a levé 269 millions de $ : « c’est le meilleur chiffre de tous les temps »  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 22 septembre 2018

Le parquet de Paris a estimé que les infractions visées par l’association Anticor, qui soupçonnait des irrégularités dans les comptes des deux candidats, «n’apparaissent pas constituées».

Le parquet de Paris a tranché. Les comptes de campagne d’Emmanuel Macron et de Jean-Luc Mélenchon, mais également ceux de Marine Le Pen et de Benoit Hamon, ne feront plus l’objet d’examen. La plainte déposée par Anticor en juin dernier est classée sans suite. Après consultation de la Commission nationale des comptes de campagne (CNCCFP), le ministère public a estimé que les infractions visées «n’apparaissent pas constituées». Jean-Christophe Picard, le président d’Anticor, est naturellement «déçu» par cette décision. «Le procureur s’est basé sur une réponse de la Commission pour classer notre plainte sans suite. Or nous mettions déjà en cause cette commission, qui manque de moyens humains, matériels et juridiques pour investiguer. Le discours qu’avait tenu le rapporteur démissionnaire l’illustre bien», complète Jean-Christophe Picard. L’association plaide d’ailleurs pour que la CNCCFP soit réformée.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

L’association de lutte contre la corruption, Anticor, avait dénoncé des irrégularités dans les comptes des candidats. L’association avait déposé plainte pour «tentative de détournement de fonds publics» et «abus de biens sociaux». Elle appelait à «vérifier la transparence et la probité des comptes». Pour En Marche, Anticor pointait du doigt des ristournes dont aurait bénéficié le candidat Macron de la part de la société GL Events. Cette dernière est dirigée par Olivier Ginon, un entrepreneur proche de Gérard Collomb, qui a fini par intégrer les cercles de la macronie. «Tout don d’une personne morale est interdit par la loi. Ces ristournes posent question», confirme le président d’Anticor, selon qui il faudrait instaurer une sanction d’inéligibilité pour tout élu ayant fraudé.

Concernant Jean-Luc Mélenchon, Anticor lui reproche d’avoir surfacturé des prestations à des proches. Ces accusations visent notamment la société Médiascop, détenue par Sophia Chikirou, soit la directrice de la communication du candidat Insoumis lors de la campagne présidentielle. «Il n’est pas acceptable que de l’argent public puisse permettre à quiconque de s’enrichir au cours d’une campagne électorale», a fustigé Jean-Christophe Picard. Anticor souhaiterait que les dépenses et recettes des candidats soient rendues publiques lorsque ceux-ci sont en campagne. L’association aspirerait également à ce que la Cour des comptes se charge de certifier les comptes des partis politiques. «Ces opérations créent une réelle rupture d’égalité entre les candidats, entre ceux qui fraudent et ceux qui jouent dans les règles», a déploré le président d’Anticor.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

En revanche, le parquet de Lyon ne s’est pas encore prononcé sur l’enquête préliminaire qu’il a ouverte fin juin. Cette dernière concerne une soirée électorale d’En Marche organisée dans la capitale des Gaules, dont on soupçonne qu’elle ait été en partie financée par la métropole et la ville de Lyon.

Source : Lefigaro

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz