FLASH
[10/12/2018] Ils ont signé le pacte mondial pour les migrations de l’ONU – pour le compte des peuples – sans demander leur accord (qui aurait été non)  |  #Giletsjaunes : la moitié des radars du pays auraient été détruits – d’un côté, c’est la réponse à l’acharnement anti-voitures ; de l’autre, il faudra plus d’impôts pour les faire réparer  |  [09/12/2018] Judée Samarie : 2 colons arabes palestiniens en voiture ont ouvert le feu sur des passants juifs – 6 blessés, dont 1 femme enceinte, grièvement  |  38% des juifs d’Europe envisagent de quitter leur pays en raison de l’hostilité grandissante envers leur communauté (i24NEWS)  |  #LeDrian invite Trump à ne pas se mêler de politique intérieure française – qu’il donne l’exemple et ne se mêle pas de la politique israélienne  |  Frontière israélo-libanaise : l’armée libanaise a placé des centaines de chars à la frontière, en infraction avec les résolutions de l’ONU, présent sur place, et qui regarde ailleurs  |  [08/12/2018] #GiletsJaunes : 700 interpellations sur le territoire, dont 581 à Paris  |  Paris, rue Christophe-Colomb, des #Giletsjaunes se dissocient des casseurs et les insultent  |  Paris : nombreux #GiletsJaunes ont quitté les Champs Elysées pour se rendre avenue Marceau où les tensions se sont concentrées en milieu d’après-midi. Plusieurs feux allumés avec les palissades qui protégeaient les boutiques  |  Alerte info : Tsahal a tiré en direction de 3 terroristes du Hezbollah qui approchaient la frontière – ils se sont enfuis  |  Les #giletsjaunes ont fait font fermer 3 grands centres commerciaux autour de Caen  |  #GiletsJaunes : 700 arrestation en début d’après midi. 40 000 manifestants selon les autorités  |  Intermarché de Monistrol sur Loire, bloqué depuis des jours par les #GiletsJaunes, forcé de fermer : il n’a plus aucune livraison depuis des jours. 130 personnes au chômage technique. La station essence est vide  |  Algérie : béatification de 19 religieux d’Oran massacrés pour leur foi par les islamistes durant la guerre civile  |  #GiletsJaunes : 34 personnes placées préventivement en garde à vue à Paris  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 22 septembre 2018

Le parquet de Paris a estimé que les infractions visées par l’association Anticor, qui soupçonnait des irrégularités dans les comptes des deux candidats, «n’apparaissent pas constituées».

Le parquet de Paris a tranché. Les comptes de campagne d’Emmanuel Macron et de Jean-Luc Mélenchon, mais également ceux de Marine Le Pen et de Benoit Hamon, ne feront plus l’objet d’examen. La plainte déposée par Anticor en juin dernier est classée sans suite. Après consultation de la Commission nationale des comptes de campagne (CNCCFP), le ministère public a estimé que les infractions visées «n’apparaissent pas constituées». Jean-Christophe Picard, le président d’Anticor, est naturellement «déçu» par cette décision. «Le procureur s’est basé sur une réponse de la Commission pour classer notre plainte sans suite. Or nous mettions déjà en cause cette commission, qui manque de moyens humains, matériels et juridiques pour investiguer. Le discours qu’avait tenu le rapporteur démissionnaire l’illustre bien», complète Jean-Christophe Picard. L’association plaide d’ailleurs pour que la CNCCFP soit réformée.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

L’association de lutte contre la corruption, Anticor, avait dénoncé des irrégularités dans les comptes des candidats. L’association avait déposé plainte pour «tentative de détournement de fonds publics» et «abus de biens sociaux». Elle appelait à «vérifier la transparence et la probité des comptes». Pour En Marche, Anticor pointait du doigt des ristournes dont aurait bénéficié le candidat Macron de la part de la société GL Events. Cette dernière est dirigée par Olivier Ginon, un entrepreneur proche de Gérard Collomb, qui a fini par intégrer les cercles de la macronie. «Tout don d’une personne morale est interdit par la loi. Ces ristournes posent question», confirme le président d’Anticor, selon qui il faudrait instaurer une sanction d’inéligibilité pour tout élu ayant fraudé.

Concernant Jean-Luc Mélenchon, Anticor lui reproche d’avoir surfacturé des prestations à des proches. Ces accusations visent notamment la société Médiascop, détenue par Sophia Chikirou, soit la directrice de la communication du candidat Insoumis lors de la campagne présidentielle. «Il n’est pas acceptable que de l’argent public puisse permettre à quiconque de s’enrichir au cours d’une campagne électorale», a fustigé Jean-Christophe Picard. Anticor souhaiterait que les dépenses et recettes des candidats soient rendues publiques lorsque ceux-ci sont en campagne. L’association aspirerait également à ce que la Cour des comptes se charge de certifier les comptes des partis politiques. «Ces opérations créent une réelle rupture d’égalité entre les candidats, entre ceux qui fraudent et ceux qui jouent dans les règles», a déploré le président d’Anticor.

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

En revanche, le parquet de Lyon ne s’est pas encore prononcé sur l’enquête préliminaire qu’il a ouverte fin juin. Cette dernière concerne une soirée électorale d’En Marche organisée dans la capitale des Gaules, dont on soupçonne qu’elle ait été en partie financée par la métropole et la ville de Lyon.

Source : Lefigaro

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz