FLASH
[16/10/2018] La semaine dernière, une frappe aérienne américaine en Somalie a tué une soixantaine de membres du groupe terroriste Al-Shabaab  |  James Wolfe, directeur pendant 28 ans de la sécurité de la Commission du renseignement du Sénat, a avoué avoir menti au FBI et fuité des informations confidentielles au New York Times  |  Usual Suspect : les autorités allemandes annoncent que le preneur d’otages d’hier à Cologne était un Syrien  |  Les USA lancent une nouvelle vague de sanctions contre des entreprises iraniennes  |  On pleure pas l’assassinat de Khashoggi, qui disait en 2007 : La Nakba n’est pas différente de l’Holocauste  |  Mélenchon appelle ses partisans à faire barrage aux policiers qui perquisitionnent le siège de La France Insoumise  |  Agression brutale contre des Juifs à Brooklyn. Le nom de l’attaquant n’est bien sûr pas Smith, Johnson ou quelqu’un du KKK, mais Farrukh Afzal  |  Paul Allen, le co-fondateur de Microsoft, est décédé d’un cancer  |  Breaking News: Un avion de l’armée israélienne a attaqué une cible terroriste à Gaza  |  [15/10/2018] Une militante pro-migrant a été violée par un migrant marocain, a rapporté La Voix du Nord  |  New York : Ali Kourani, 34 ans, a été arrêté pour terrorisme après avoir tenté de devenir un informateur du FBI, offrant des informations sur le Hezbollah  |  Beaumont-sur-Oise (95) : un frère d’Adama Traoré jugé pour avoir incendié un bus et roué de coups un chauffeur  |  ‪La Courneuve : un musulman a poignardé un homme en hurlant Allahou Akbar‬  |  Aubervilliers : attaque au couteau à cris d’Allah Aoukbar : probablement un couteau déséquilibré  |  Cologne: la police parle d’une prise d’otage à la gare  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Christian Larnet le 22 septembre 2018

Magnanimes, Franck Appietto, directeur général de C8 et Stéphane Simon, producteur de l’émission de Thierry Ardisson ont calmé le jeu, mais ils savent qu’Hapsatou ne dit pas tout et a prémédité son « scandale » de bout en bout.

Dans un échange que la production de l’émission « Les Terriens du dimanche » sur C8, a décidé de ne pas diffuser, Hapsatou Sy a piégé Eric Eric Zemmour sur son propre prénom.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

– « Normalement chez moi, en tout cas depuis une loi de Bonaparte qui a malheureusement été abolie en 1993 par les socialistes, on doit donner des prénoms dans ce qu’on appelle le calendrier, c’est-à-dire les saints chrétiens, » dit Zemmour.

– « Je m’appelle Hapsatou, moi ! », lui répond la chroniqueuse.

« Votre mère a eu tort ».

Zemmour suggère ensuite que Corinne lui « irait très bien ».

L’affaire aurait pu s’arrêter là…

Vol d’images

Hapsatou Sy a dit sur Twitter qu’une large partie de la séquence avait été coupée au montage, ce qui est vrai – et tout à fait légal.

Quelques heures plus tard, les images que la chaîne a demandé au producteur de couper apparaissent, diffusées par-ci par-là par Sy.

« Elle a fait filmer les écrans de retour depuis sa loge par sa maquilleuse. Elle en a ensuite extrait les images interdites », affirme un membre de la production.

Juridiquement, les images sont la propriété unique et exclusive de la société de production TéléParis et de la chaîne C8. Par ailleurs, diverses clauses insérées dans les contrats de travail obligent les chroniqueurs à la discrétion et à respecter un principe hiérarchique.

De plus, sur le plateau des Terriens du dimanche, comme dans la plupart des émissions enregistrées en public, les spectateurs ont l’interdiction de filmer. Ils sont d’ailleurs invités à laisser leur portable au vestiaire avant d’entrer sur le plateau. Jamais un producteur n’accepte les vidéos sauvage, d’ailleurs, « depuis quelques années, la norme est de détruire toutes les images et les scènes qui ont été coupées au montage afin d’éviter les mauvaises surprises » précise le Point.

Hapsatou échappe à tout

Stéphane Simon, magnanime, a déclaré qu’il ne portera pas plainte contre Hapsatou Sy.

Franck Appietto a reçu l’indélicate et lui a dit qu’elle ne sera pas chassée de l’antenne.

Toujours selon Le Point, la production est prête à payer « peut-être une année de piges, soit environ 60 000 euros », pour son licenciement. Mais une source proche de la production interrogée par Dreuz.info a formellement démenti cette information.

Un comportement totalitaire hostile à la diversité

Hapsatou a finalement révélé son vrai visage : elle ne tolère aucune diversité d’opinion. Elle appartient à cette petite famille médiatique totalitaire qui n’autorise personne à avoir sa propre opinion sur les sujets importants de société, et pour faire taire Zemmour afin que son point de vue soit censuré, elle vient de lancer une pétition pour qu’Éric Zemmour ne soit plus invité sur les plateaux.

Une opération de promo ?

Suite à l’incident, dont Valeurs actuelles juge qu’il a été prémédité, Hapsatou Sy s’est offerte une tournée médiatique : CNews, C8 et BFMTV, et il ne fallait pas aller chercher bien loin pour découvrir le pot-aux-roses : money, money, money, promo, promo, promo.

Elle l’a d’ailleurs avoué, en déclarant au magazine Management :

« Faire parler de soi en bien… en mal. Les meilleures techniques pour réussir sa com. »

Com réussie ? Elle semble en avoir bien besoin.

Sa franchise fait faillite

Selon un article publié dans l’Officiel de la Franchise (1) en 2013, des franchisés de Beauty revolution international, qu’Hapsatou Sy a créée en mai 2011 pour exploiter le « concept Ethnicia », ont déposé plainte pour escroquerie et abus de confiance. La société rencontrera d’importantes difficultés financières, sera mise en liquidation judiciaire en 2013 et liquidée en 2016.

Simple hypothèse : Sy tente-t-elle de remonter ses affaires et se faire de la publicité pour se faire mousser auprès de la communauté noire qui achète ses produits ?

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

 

(1) http://officieldelafranchise.fr/actualites/lactualite-vue-par-la-redaction/affaire-hapsatou-sy-des-franchises-auraient-depose-plainte-pour-escroquerie-et-abus-de-confiance-20032013

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz