FLASH
[18/12/2018] Depuis son passage télé, l’ancienne journaliste de Charlie hebdo, @ZinebElRhazoui reçoit des centaines de menaces de mort, d’appels à la violence et au viol de la part de personnes de gauche et musulmans qui disent que l’extrême droite est fasciste  |  En pleine crise des #Giletsjaunes, Macron annonce 500 millions d’€ d’aides à l’Afrique – et un bras d’honneur aux Français  |  7 colons arabes israéliens suspectés de terrorisme ont été arrêtés dans le quartier Issawiya de Jérusalem par l’armée israélienne  |  Quand les élites sortent du bois et craignent la démocratie : Pour Olivier Duhamel, « le référendum d’initiative citoyenne est ‘extrêmement dangereux »  |  #Giletsjaunes : Plainte déposée contre Macron pour mise en danger de la vie d’autrui, violences volontaires avec arme, et racket  |  Et bien il va vous faire marron, Macron: La dette de la France devrait frôler les 100 % du PIB en 2019  |  Maroc : 2 touristes ont été égorgées au sud de Marrakech. 1 suspect a été arrêté, ses complices sont recherchés  |  Amandeep Bhogal, candidat conservateur: « Pour atteindre la prospérité il faut 4 composantes : Le droit de propriété. La primauté du droit. La liberté d’expression. La démocratie. Dans l’UE, 1 manque et sape les 3 autres – la démocratie »  |  [17/12/2018] Amnesty International alerte sur « de nombreux cas de recours excessifs à la force par des policiers » lors des manifestations des #Giletsjaunes  |  ONU vient de confirmer que le Liban a violé: la résolution 1701, la souveraineté israélienne, et 4 tunnels découverts. Il manque dans leur déclaration : qui a creusé ces tunnels ? Réponse : le Hezbollah  |  France 2 et Le Monde ne publierons pas ça – Ayatollah iranien Sadiqi, sermon du vendredi : « Plus de 100 ans de domination du monde par les démocraties libérales ont pris fin. L’humanité doit maintenant chercher un nouveau modèle inspiré par notre révolution islamique »  |  [16/12/2018] Attentat de Strasbourg : une 5e victime a perdu la vie  |  La hausse de 100 euros pour les salariés au Smic pourrait être reportée à juin. Les primes et les hausses de la fonction publique passent avant  |  France Inter interviewe un président de la confédération des commerçants indépendants anti #GiletsJaunes – sans préciser qu’il est le référent LREM de la Lozère – et rien dans le Décodex  |  Bruxelles : les manifestants contre la pacte de Marrakech sont 5 fois plus nombreux que ceux en sa faveur. A Paris, on les cherche, en vain  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Manuel Gomez le 22 septembre 2018

Non, on ne vous dit pas tout !

Dimanche soir, à la maternité du CHU de Reims (Marne), une jeune femme de 19 ans, prénommée Laure, a été victime de violences et de menaces de mort dans des conditions peu habituelles pour la France, et même pour l’Europe.

Un groupe d’individus venu au chevet de sa voisine de chambre, une Guyanaise qui venait également de mettre au monde un enfant, et parmi eux une sorte de sorcier qui avait l’air complètement défoncé, les yeux lui sortant de la tête, a débuté une sorte de rituel de plus en plus rapide, de plus en plus fort, qui a fini par des hurlements.

Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Le jeune rémoise a osé se plaindre, alors elle a été copieusement insultée.

Prévenant son mari, qui arrive à son secours avec sa belle-mère, il doit forcer la porte de la chambre pour y pénétrer.

Ils sont alors pris à partie par le sorcier, et se déroule une scène d’une grande confusion : le sorcier frappe Laure d’un coup de coude à la tempe et projette le berceau du bébé contre le mur.

La jeune mère parvient à s’enfuir de la chambre avec son bébé, et se met à l’abri au calme dans un des bureaux, puis est placée dans une chambre individuelle.

Lorsque la police arrive, les agents de sécurité de l’hôpital avaient déjà réussi a évacuer le groupe.

Aucune interpellation n’a eu lieu, mais une enquête est ouverte car une plainte a été déposée.

La direction de l’hôpital ne s’est pas exprimée sur cet incident.

Ainsi va la France d’aujourd’hui, des rites « Vaudou » guyanais à Reims et demain quoi ?

Peut-être des « anthropophages » ?

Allemagne

A Berlin, les employés du principal centre de secours de l’hôpital « Vivantes », dénoncent les conditions qu’ils vivent au quotidien : attaques au couteau, violences de patients déchaînés, menaces de mort et insultes à répétition comme « sale Nazi », « je t’attends à la sortie pour te faire la peau », etc.

Un patient a attaqué au couteau un infirmier, et une infirmière qui allait pratiquer une prise de sang a été, sans aucune raison, violemment frappée au visage et a suivi une thérapie et un arrêt de travail de six mois.

Les ambulanciers se font escorter par la police et un service de sécurité va être mis en place 24 h sur 24.

Toujours en Allemagne, mais dans la localité de Neumünster, un jeune polonais, Krystian, âgé de 20 ans, carreleur de profession, arrivé en Allemagne il y a tout juste un an, et décrit par ses proches et ses collègues comme poli, gentil, aimable et qui «n’aurait pas fait de mal à une mouche», est mort à 6 h du matin, peu après avoir quitté son domicile pour se rendre sur son lieu de travail, poignardé par un individu de type méditerranéen et barbu, qui a pris la fuite après lui avoir porté plusieurs coups de couteau au cou et dans le dos.

Pays-Bas

Le tribunal de district d’Amsterdam a condamné un demandeur d’asile d’origine afghane, âgé de 38 ans, qui avait violé une jeune fille de 18 ans, légèrement handicapée mentale, à une peine de prison plus légère que celle réclamée par le procureur « pour l’empêcher de perdre son permis de résidence ».

Le père de la jeune victime exprime sa colère :

« Vous devez jeter ce genre de personnes hors du pays ».

Et l’avocat de la jeune fille déclare :

« Le fait de prendre au nom d’un permis de résidence, dans un crime aussi grave que le viol, ne devrait en aucun cas être pris en considération ».

Le procureur réclamait deux ans de prison (peine déjà ridiculement légère pour un viol, qui plus est sur une jeune fille handicapée mentale), mais les magistrats ne l’ont condamné qu’à 20 mois car ils considèrent : « que les peines de prison de 2 ans, comme étant la condamnation inférieure pour le viol vaginal ou oral, mais compte-tenu de ces circonstances, l’intention n’est pas d’imposer une telle condamnation à l’accusé car celle-ci aurait des conséquences considérables pour les ressortissants étrangers ».

Le gouvernement néerlandais a demandé des éclaircissements au ministère de la Justice.

En France, le syndicat de la magistrature ne s’inspire-t-il pas, dans certaines circonstances, de telles considérations ?

Ne ratez aucun des articles de Dreuz, inscrivez-vous gratuitement à notre Newsletter.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Manuel Gomez pour Dreuz.info.

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz